AJC dénonce l’admission de la Palestine comme membre à l’UNESCO

31 octobre 2011 – Paris/New York – « C’est un triste jour pour l’UNESCO», a déclaré le directeur exécutif d’AJC David Harris, après que l’organisation mondiale ait voté en faveur de l’admission  de la Palestine comme membre à part entière.

«L’Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas sait que ni l’UNESCO ni aucune autre agence de l’ONU pourrait créer un état. », a déclaré M. Harris.  «Seuls des pourparlers directs avec Israël peuvent apporter des solutions pour ces deux peuples ».

107 pays ont voté en faveur, 14 pays contre et 52 se sont abstenus. Les Etats-Unis, le Canada et l’Allemagne ont été parmi ces nations à voter contre l’adhésion palestinienne. La Russie, la Chine et la France ont soutenu la candidature palestinienne.

«Nous applaudissons les 66 nations qui ont refusé de participer à cette stratégie contre-productive », a déclaré M. Harris. « Nous souhaitons exprimer notre totale désapprobation à l’égard de ceux qui ont opté pour des calculs politiques plutôt que pour le travail nécessaire afin de faire avancer le processus de paix. »

La France s’était abstenu lors de la réunion du conseil exécutif et avait alors déclaré que « la demande palestinienne était prématurée et que la candidature à l’Unesco devait arriver au bout du processus diplomatique ». « Aujourd’hui nous sommes très déçus de ce changement de position. Cette nouvelle approche donne de la légitimité à la politisation d’une organisation culturelle. La France, qui a pourtant souhaité la cohésion européenne sur ce sujet, a pris une position différente de la plupart de ses partenaires européens comme l’Allemagne, la République Tchèque, l’Angleterre, l’Italie et bien d’autres. Cette position nous semble entièrement contreproductive », a déclaré la directrice d’AJC France, Simone Rodan-Benzaquen.

Les Etats-Unis qui ont voté contre l’admission de la Palestine à l’UNESCO, contribuent 22 pour cent au budget de l’UNESCO, soit environ 80 millions de dollars. Une loi adoptée dans les années 1990 interdit le financement américain d’une organisation de l’ONU qui admet toute organisation « qui n’a pas les attributs reconnus  d’un Etat. »

« La véritable tragédie pour l’UNESCO est que cette initiative palestinienne pourrait sérieusement affaiblir l’organisation », a déclaré M. Harris. « Tous les regards sont maintenant tournés vers Washington. »

Les Etats-Unis se sont retirés de l’UNESCO en 1984 parce que l’organisation était devenue politisée et mal gérée. Suite à des différentes réformes de l’UNESCO, les Etats-Unis avaient décidé de réintégrer l’organisation en 2003.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s