Abu Ghosh en Israël, dernière victime des attaques du « Prix à payer »

IL_Abu-Gosh10818 juin 2013 – New York – Suite aux derniers actes de vandalisme à Abu Gosh, AJC a exhorté les autorités israéliennes à intensifier leurs efforts pour arrêter et traduire en justice les auteurs des attaques dites « du Prix à payer »

Abu Ghosh est la dernière communauté arabe en Israël et en Cisjordanie visée par les casseurs du « Prix à payer ».  En effet, ils ont crevé les pneus de 28 voitures et peint à la bombe des graffitis indiquant « Arabes dehors » dans le village arabe israélien près de Jérusalem.

La police israélienne soupçonne des extrémistes juifs, qui expriment leur opposition à la politique du gouvernement israélien qu’ils considèrent comme pro-palestinien et anti-colon, comme responsables de ces actes de  vandalisme.

« Ces agressions ignobles organisées ponctuellement par les casseurs du « Prix à Payer » constituent une menace pour la démocratie israélienne, et tous les efforts doivent être mis en œuvre pour y mettre un terme » a déclaré David Harris,  Directeur exécutif. « Cibler Abu Ghosh qui est historiquement l’un des villages arabes les plus pacifiques et amicaux d’Israël, illustre les objectifs malveillantes des auteurs. »

Le Premier ministre Netanyahu, condamnant l’attaque, a déclaré : « ce qui s’est passé aujourd’hui à Abu Ghosh va à l’encontre du judaïsme mitzvot (commandements) et contre les valeurs de notre peuple et de notre Etat. »

« Nous ne pouvons être plus en accord avec le Premier ministre » a ajouté M. Harris.

Les dirigeants politiques israéliens ont condamné vivement l’attaque et ont présenté leur soutien au maire d’Abu Ghosh. Dans le même temps, l’attaque est survenue un jour après que le Conseil des ministres ait échoué à désigner les attaques du « Prix à payer » comme des actes de terrorisme.

La dénomination de terrorisme avait été formulée par la ministre de la Justice Tzipi Livni, le Ministre de la Sécurité intérieure Yitzhak Aharonovich, et le Shin Bet. Le Conseil des ministres a décidé de référencer « le Prix à payer » comme une organisation illégale.

« Les attaques du « Prix à payer » sont des actes de terreur aussi bien dans leur intention que dans leur raison » a déclaré M.Aharonovich, après l’incident à Abu Ghosh. « Ce phénomène pourrait entraîner de graves incidents à Jérusalem et en Cisjordanie. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s