AJC est profondément consterné par les propos du Premier ministre turc Erdogan et de certains médias à la suite des manifestations.

Unknown copie18 juin – New York – AJC est profondément consterné par les propos du Premier ministre turc Erdogan et de certains médias en Turquie qui suggèrent que les Juifs sont les instigateurs des manifestations de la place Taksim à Istanbul

« Les mots ont leur importance et leur conséquence » a déclaré David Harris, Directeur exécutif d’AJC, qui a exhorté les dirigeants politiques et les médias de la Turquie à mettre fin aux théories du complot fictives.

Depuis plusieurs semaines, les citoyens turcs ont manifesté contre le gouvernement, qui a répondu par la force et a procédé à de nombreuses arrestations. Erdogan a qualifié les manifestants de « terroristes. »

Dans une lettre à l’Ambassadeur de Turquie aux Etats-Unis, AJC a exprimé son inquiétude au sujet de « préjugés délirants » d’Erdogan concernant les Juifs. Le Premier ministre a récemment suggéré que les troubles en Turquie pourrait être attribués  au «  lobby du taux d’intérêt » ; terme qui dans le passé a été associé dans les médias turcs à un prétendu complot mené par des hommes d’affaires juifs.

Au cours du week-end, le journal turc « Yeni Şafak » (Aube Nouvelle) a affirmé qu’un complot juif américain était derrière les manifestations d’Istanbul. Le document affirme que plusieurs experts en politique étrangère de Washington, dont la plupart seraient juifs, auraient élaboré un plan appelé « Istanbul insurrection » qui serait à l’origine des confrontations qui se déroulent à Istanbul. L’article a également affirmé sans aucune explication que l’AIPAC et l’American Enterprise Institute, présentés à tort comme des organisations israéliennes, étaient impliquées dans ce complot.

« Les protestations et l’opposition dont fait face le Premier ministre Erdogan sont cultivés à domicile », a déclaré Harris. « Tenir pour responsables des acteurs extérieurs et utiliser des termes comme «  complot juif »  sont des marques d’une incroyable lâcheté et font courir le risque d’une incitation à la haine. Erdogan devrait être rappelé à l’ordre par les dirigeants mondiaux et devrait faire face à la réalité en admettant qu’une partie importante de l’opinion publique turque s’oppose à  ses règles autoritaires. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s