AJC exige la protection de la communauté copte d’Egypte.

des-coptes-egyptiens-portent-des-portraits-de-la-vierge-marie-durant-les-festivites-de-l-assomption-dans-le-village-de-dronka_30717 juillet 2013 – New York – AJC est consterné par la poursuite des violences à l’encontre de la communauté copte d’Egypte.

Des églises ont été pillées et détruites, un prêtre assassiné et les citoyens coptes subissent tous les jours des menaces au cours de ces dernières semaines.

Les actes anti-Coptes ont connu un pic semblable après le renversement du Président Moubarak, il y a deux ans. La situation s’est encore détériorée ces derniers jours, les islamistes égyptiens ont intensifié leurs menaces et ont recours à la violence.

« Des rapports fiables indiquent que les Coptes vivent dans la peur et ont besoin urgent de protection » a déclaré David Harris, Directeur exécutif d’AJC. « Les nouveaux dirigeants égyptiens doivent comprendre que tout doit être fait pour mettre fin au violence contre les Coptes. »

Une église copte a été pillée et incendiée cette semaine dans le village de Dalga, à environ 300 km au sud du Caire. Le prêtre, le père Ayoub Youssef, a fui pour sauver sa vie. Il y a eu des incendies criminels contre des maisons chrétiennes et des commerces dans les villages reculés du sud de l’Egypte, selon la BBC.

Pendant ce temps, la chaîne NBC rapporte que des milliers de Coptes ont déjà fui le pays pour venir en Europe ou aux Etats-Unis au cours des deux dernières années, en raison de leur avenir incertain.

 «L’absence de mesures de sécurité autour des églises coptes est particulièrement troublant et envoie un message de vulnérabilité », a déclaré Harris. « La façon dont la minorité copte sera traitée constituera un indicateur clé pour évaluer l’avancement du processus démocratique égyptien.»

Trois jours après la destitution du Président Morsi, un prêtre copte dans le nord du Sinaï avait été tué par des hommes armés. Plus tôt en mai dernier, deux églises avait été brûlées au Caire, faisant au moins 12 morts. Le 1er Janvier 2011, avant le renversement de Moubarak, un attentat-suicide dans une église d’Alexandrie au cours de la messe du jour de l’An avait également fait plus de 20 morts.

Une délégation AJC avait été à la rencontre de hauts fonctionnaires du gouvernement au Caire en avril dernier et avait exprimé de profondes inquiétudes au gouvernement précédent quant à la sécurité de la communauté copte. Les dirigeants AJC étaient arrivés en Egypte peu après que la cathédrale Saint-Marc copte au Caire avait été attaqué.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s