AJC se réjouit de la décision de l’Union Européenne d’inscrire la branche militaire du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes.

Hezbollah-3-640x39522 juillet 2013 – New York – AJC se réjouit de la décision de l’Union Européenne d’inscrire la branche militaire du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes.

« Cette décision de l’UE est une étape importante dans la reconnaissance de la véritable nature du Hezbollah », a déclaré David Harris, Directeur Exécutif d’AJC. «Bien qu’AJC, comme les Etats-Unis et les gouvernements canadien et néerlandais, considère le Hezbollah comme une organisation terroriste à part entière, nous saluons cette décision qui met en exergue l’activité terroriste du Hezbollah.»

« Nous tenons à remercier tout particulièrement le Royaume-Uni pour son leadership, les Pays-Bas pour sa position constante ainsi que la Bulgarie et  Chypre pour le courage dont ils ont fait preuve en affrontant le Hezbollah au cours des 12 derniers mois »

La France a été une des premières victimes des attentats terroristes du Hezbollah. En effet, un kamikaze avait tué 58 soldats français à Beyrouth en 1983. Plus tard, le Hezbollah avait établi une présence dans plusieurs pays européens, où il continue encore de recueillir des fonds et recruter des agents.

Le déclencheur pour l’Union européenne est venu il y a un an, après que le Hezbollah ait fait explosé un bus à Bourgas, en Bulgarie. Cinq touristes israéliens et le chauffeur de bus bulgare avaient été tués dans cet attentat.

Peu de temps après, un agent du Hezbollah a été appréhendé à Nicosie à Chypre et a été condamné en mars dernier pour tentative d’attentat à l’encontre de touristes israéliens.

Par ailleurs, le Hezbollah est le complice du régime meurtrier d’Assad en Syrie ; l’UE a estimé que cela ne pouvait être ignoré.

La Grande Bretagne a inscrit la branche militaire du Hezbollah en 2001. Londres est le principal acteur de cette décision et n’a cessé de mener une campagne pour obtenir l’unanimité auprès des Etats membres de l’UE. Le soutien de la France et de l’Allemagne a été également d’une importance capitale pour obtenir ce résultat.

Immédiatement après l’attaque de Bourgas, AJC a tendu la main aux fonctionnaires bulgares et a encouragé les États membres de l’UE à prendre des mesures contre le Hezbollah, parrainé par l’Iran.

Depuis lors, l’AJC, engagé dans la diplomatie directe et permanente avec les hauts fonctionnaires des États membres de l’UE avec les Ambassades et les consulats  américains. En effet, AJC a des bureaux à Paris, Bruxelles, Berlin et Rome.

Les experts de l’AJC ont publié de nombreux articles d’opinion sur l’Union européenne et le Hezbollah dans des journaux tels que le Street Journal, El Pais, le Huffington Post et les grands médias américains. Ils ont également relayé  l’action de l’UE sur le Hezbollah et le rôle joué par AJC sur le réseau radio CBS au cours de nombreuses entrevues avec différents médias.

L’AJC a publié le mois dernier une tribune en pleine page dans le Wall Street Journal exhortant la désignation par l’UE du Hezbollah comme un organisation terroriste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s