AJC lance un appel pour continuer à soutenir l’Egypte

606x341_230708_egypte-fin-de-lultimatum-fixe-pa20 août 2013 – New-York – AJC exhorte les Etats-Unis et l’Union Européenne d’agir avec précaution pour répondre aux événements en Egypte et de ne pas stopper l’aide financière apportée au pays.

« Le soutien américain et européen n’est ni un cadeau, ni une faveur. Il s’agit d’un investissement stratégique pour lutter contre le terrorisme et l’extrémisme, pour la stabilité de l’Etat arabe le plus peuplé du monde et pour la paix dans la région », a déclaré le Directeur exécutif d’AJC, David Harris.

« Mettre fin à l’aide occidentale, aujourd’hui, enverrait précisément le mauvais signal. Cela encouragerait les Frères musulmans à mener leur campagne visant à déstabiliser l’Egypte, à  enrôler des terroristes du Hamas et des djihadistes basés dans le Sinaï, à lutter contre le régime de transition et à rejeter les appels pour stopper la violence et à participer pacifiquement et de manière constructive au processus politique. »

Harris a exprimé sa grande tristesse suite aux nombreuses personnes décédées dans le conflit en cours tout en tenant pour responsables les Frères musulmans pour favoriser un climat de violence et de confrontation.

« Un groupe d’extrémistes, qui a détourné la démocratie naissante en Egypte et a été chassé du pouvoir par une vague de dizaines de millions de citoyens, ne peut pas être autorisé à poursuivre la mise à sac des institutions publiques, à détruire des dizaines d’églises coptes, à profaner des mosquées, à déclencher une vague de meurtre à la fois ciblé et au hasard et à tenir le pays en otage à son ordre du jour radical », a-t-il déclaré.

Harris a souligné que gagner une élection, comme l’ont fait les Frères musulmans l’an dernier en Egypte, ne constitue pas forcement une victoire pour la démocratie, en témoigne les mesures de plus en plus autocratique qui avait été adoptées par le président déchu Mohamed Morsi. Harris a rappelé que l’élection palestinienne du Hamas en 2006, qui a permis à l’organisation terroriste, partenaire des Frères musulmans, de s’emparer de Gaza a conduit à la mise ne place d’une dictature sur la population palestinienne locale.

Toujours soucieux de la menace posée par les Frères musulmans et leurs alliés, AJC a appelé le gouvernement de transition au Caire à commencer à tenir ses promesses de réformes politiques, de pluralisme, de transparence et de protection des droits de l’Homme.

« Le monde regarde l’Egypte et devrait travailler avec les autorités égyptiennes pour assurer un retour à la stabilité et la poursuite de la voie démocratique engrangé par la révolution de 2011 », a déclaré M. Harris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s