La jubilation iranienne sur l’accord nucléaire intérimaire

3483968_3_2a33_le-president-iranien-hassan-rohani-s-exprimait_a28561175293f33660727eb70bb7f57815 janvier 2014 – New York – AJC reste très préoccupé par les motivations de l’Iran dans le processus de négociations avec les États-Unis et les cinq autres puissances mondiales sur son programme nucléaire.

Alors que l’accord intérimaire sera mis en application lundi prochain, le Président iranien, Hassan Rohani a déclaré sur tweeter : « les puissances mondiales ont capitulé face à la volonté de la nation iranienne. »

« La jubilation du Président Rohani éclate au grand jour » a déclaré David Harris, Directeur exécutif d’AJC. « L’Iran est-elle vraiment déterminée à négocier un accord permanent pour mettre fin à sa quête nucléaire ou s’agit-il d’une stratégie basée sur la tromperie menée par le Président Rohani, comme il en avait coutume au début de sa carrière ? »

Depuis plus d’une décennie, l’Iran a ignoré les actions de l’AIEA et du Conseil de sécurité des Nations Unies ainsi que les sanctions américaines et européennes visant à stopper son programme d’armes nucléaires. L’accord intérimaire, conclu en novembre, a été salué comme une avancée diplomatique. Il a été accueilli par ses partisans comme une première étape dans la résolution de la crise nucléaire iranienne, ouvrant la voie à de nouvelles négociations sur un accord permanent dont la conclusion se ferait mi-mai 2014.

« Le fait que les entreprises européennes et les autres, dont certaines encouragées par leurs propres gouvernements, soient déjà ou sur le point de s’implanter en Iran, avant même que l’Iran ait pris des mesures concrètes, pourrait très bien affaiblir le régime de sanctions soigneusement construit », a déclaré M. Harris . « C’est l’unique motif de réjouissance de Rohani et peut-être la raison de savourer le succès. »

Dans la même approche d’interrogations sur la question iranienne, le Ministre des Affaires étrangères, Zarif a honoré la mémoire d’Imad Moughnieh, un des terroristes les plus actifs du Hezbollah, décédé en 2008. Mughniyeh était un terroriste en puissance, responsable notamment, parmi ses nombreux faits d’atrocités, de l’attentat du Drakkar à Beyrouth. En effet, Zarif a déposé une gerbe sur la tombe de Mugniyeh au Liban.

« Honorer le chef du Hezbollah, responsable, entre autres attaques terroristes, de l’assassinat de 241 Marines américains revient à « cracher à la figure » des Etats-Unis », a déclaré Harris. « C’est d’ailleurs Zarif qui supervise l’équipe iranienne dans les négociations avec le P5 +1 ».

Le Hezbollah, créé il y a plus de 30 ans, a longtemps servi à l’Iran de bras armé de la terreur dans le monde entier. L’Iran et le Hezbollah sont sur ​​le terrain en Syrie et travaillent main dans la main avec le régime d’Assad dont la guerre, qui dure depuis trois ans, a fait plus 120 000 morts, des millions de réfugiés et de personnes déplacées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s