AJC dénonce le rapport d’ Amnesty sur les actions de Tsahal en Cisjordanie

1200x627_facebook_generic_yellow28 février 2014 – New York – AJC a vivement critiqué Amnesty International pour son nouveau rapport sur ​​les activités militaires israéliennes en Cisjordanie.

« Malheureusement mais, à l’image du titre, ce rapport d’Amnesty International a toutes les caractéristiques de ces groupes qui excellent dans l’analyse biaisée pour fustiger l’Etat d’Israël » a déclaré David Harris, Directeur exécutif d’AJC.

Le rapport d’Amnesty intitulé « La gâchette facile : une utilisation excessive de la force par Israël en Cisjordanie » a été publié hier. Il accuse Israël de «crimes de guerre», affirmant que l’armée israélienne a utilisé « une force excessive pour réprimer la dissidence et la liberté d’expression » chez les Palestiniens en Cisjordanie au cours des trois dernières années. Amnesty appelle également les Etats-Unis et l’UE de cesser de fournir à Israël des équipements militaires.

« Cette perspective biaisée et grotesque d’Amnesty ignore non seulement l’immense défi dont Israël fait face pour assurer sa sécurité, mais ne tient pas non plus compte du fait que les dirigeants israéliens et palestiniens sont engagés en ce moment même dans des négociations directes pour mettre fin au conflit », a déclaré David Harris

« Nous espérons sincèrement que les négociations pour un accord à deux Etats seront couronnées de succès. Il est irresponsable de la part d’Amnesty International de se concentrer presque exclusivement sur les actions israéliennes, en insinuant que ce sont des actes gratuits et d’ignorer les actions de certains Palestiniens qui ont continué à planifier et à recourir à la violence alors même que les pourparlers de paix se poursuivent » a ajouté Harris. « En outre, l’appel d’Amnesty pour un frein sur les ventes d’armes à Israël sera certainement bien accueilli par les dirigeants de l’Iran, du Hezbollah, du Hamas, du Jihad islamique et d’autres acteurs étatiques et non étatiques ouvertement engagés pour la destruction d’Israël.»

Selon l’armée israélienne, le nombre d’Israéliens blessés par des Palestiniens en 2013 était le double de l’année précédente et les attaques terroristes, dont certaines mortelles ont également augmenté. « En 2013, il y a eu 66 attaques terroristes, qui comprenait des tirs, des EEI (engins explosifs improvisés ), des attaques à l’arme contondante ainsi que l’ enlèvement et le meurtre d’un soldat » a déclaré le porte-parole de l’IDF.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s