Vibrant discours de Laurent Fabius lors de la plénière d’ouverture du AJC Global Forum.


Capture d’écran 2014-05-13 à 10.21.2613 mai 2014 – Washington – Lors de la plénière d’ouverture du Global Forum, Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères a prononcé un discours puissant sur la menace nucléaire iranienne, les efforts de paix israélo-palestinien, la guerre en Syrie et la montée de l’antisémitisme.  Laurent Fabius s’est exprimé devant un parterre de plus de 2000 personnes venant de tous les Etats-Unis et de plus de 70 pays dans le monde. Le CRIF était également présent avec une délégation menée par son Président, Roger Cukierman.

En posant la date limite du 20 juillet pour parvenir à un accord sur le dossier nucléaire iranien, Laurent Fabius a réaffirmé la fermeté de la diplomatie française : « La France est prête à conclure un accord avec l’Iran mais nous ne nous permettrons jamais la bombe nucléaire » ajoutant : « Le groupe P5+1 doit resté uni » dans les négociations pour « garantir la nature civil du programme nucléaire iranien. »

Sur la situation en Syrie, Fabius a réaffirmé la détermination de la France « à mettre un terme à la tentative du régime pour prendre le contrôle par la force militaire, avec l’aide de l’Iran et de la Russie. » Le Ministre a souligné que le conflit syrien avait des conséquences sur la sécurité mondiale : « Le Jihad est une menace pour le monde entier car ils ne s’arrêteront pas à leurs frontières »

Laurent Fabius a également exprimé son soutien et celui de la France au Secrétaire d’Etat américain, John Kerry pour ses efforts dans la recherche d’un accord de paix israélo-palestinien. « La France n’acceptera jamais que l’on menace Israël » mais sa sécurité sera « renforcée par un accord négocié. »

La venue du Ministre des Affaires Etrangères au AJC Global Forum arrive dans une période où le discours antisémite se banalise en Europe. Laurent Fabius a reconnu que la « France n’{était} pas à l’abri » et a rappelé que racisme et antisémitisme étaient des « atteintes à la dignité humaine » ajoutant que « le gouvernement français prenait toutes les mesures nécessaires pour lutter contre cette haine.»

Ne serait-ce qu’un acte antisémite « est un coup dur pour la France » poursuivant « la France dispose d’un arsenal juridique qui la place à l’avant garde dans cette lutte » y compris en ce qui concerne les discours de haine sur internet. « Nous devons combattre et bannir l’antisémitisme sur internet en faisant appel à la responsabilité des fournisseurs d’accès » a-t-il martelé.

Laurent Fabius a également parlé de la commémoration de l’Holocauste soulignant que l’année 2014 marquerait le 70e anniversaire de la dernière sortie d’un train transportant des déportés dans les camps nazis en France. Rappelant les propos du Président, Jacques Chirac de 1995 qui avait affirmé la responsabilité de la France pour ces déportations, le Ministre a déclaré que la France cherchait à établir une coopération avec le gouvernement américain « pour l’indemnisation des victimes de l’Holocauste déportés de France qui n’étaient pas admissibles à des prestations du régime de réparation française…Ces négociations, qui visent en particulier à répondre à des questions soulevées devant les tribunaux américains sont menées d’une manière constructive et progressent rapidement. »

Une délégation d’AJC menée par David Harris, Directeur exécutif d’AJC et Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC France avait rencontré Laurent Fabius à Paris en février dernier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s