Hôtel Europe de BHL : une pièce qui en dit long sur les maux de l’Europe

BHL2Hier soir, les amis d’AJC Paris ont eu l’opportunité d’assister à la représentation de la pièce Hôtel Europe de Bernard-Henri Lévy avec Jacques Weber, au Théâtre de l’Atelier.

Un moment de théâtre et d’histoire extrêmement rare, suite auquel l’auteur et l’interprète nous ont fait l’honneur de répondre à nos questions et interrogations. Nous avons alors entamé une conversation qui aurait pu durer toute la nuit…

Le constat de Bernard Henri Lévy est sans appel. L’Europe, celle rêvée par ses initiateurs, est moribonde. De l’incapacité de l’Europe de défendre ses valeurs, aux populismes et aux extrémismes qui traversent ce continent, un changement radical et qualitatif issu de l’intérieur de l’Europe est impératif. L’alternative signifierait le déclin.

Jacques Weber, avec les mots de BHL, nous fait exploser les sens, les évidences, les excès, les élucubrations, les hystéries des diverses tentatives européennes. Il nous fait toucher la réalité crue des failles d’un système usé, avant d’être mis en chantier, et celle des dangers qui cognent à nos portes.

BHL1Bernard-Henri Lévy laisse rarement indifférent. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, ce plaidoyer très engagé soulève des questions fondamentales concernant la situation actuelle, et donne bien des clés de compréhension. Comme toujours, la philosophie est son instrument de combat. A travers cette pièce, il le met service d’une cause qui lui est particulièrement chère: l’avenir de l’Europe.

Après la représentation, il a offert son point de vue sur l’actualité, et s’est ainsi exprimé au sujet du sursaut d’antisémitisme récent:

« La comparaison entre les événements qui ont eu lieu ici dernièrement et la période des années 30 en Allemagne est souvent établie. Selon moi, elle n’a pas lieu d’être, pour deux raisons évidentes: Les Juifs ne se laisseront plus faire, car ils sont plus souverains, plus forts qu’il ne l’étaient alors. Mais surtout, les institutions de la République tiennent bon. Manuel Valls l’a prouvé en parvenant à faire interdire le spectacle de Dieudonné. »

« Il faut faire confiance à l’Etat. Il ne faut pas partir, ou du moins, pas par peur. »

« Le problème de l’antisémitisme est celui des antisémites, pas le notre. Cela ne devrait pas nous atteindre. »

C’est finalement sur une note optimiste que BHL a conclu la séance, rappelant au public que la pièce se jouerait encore le mois prochain. Et cette précision était essentielle, car elle intervient après la propagation d’une fausse rumeur dans presque tous les médias et sur les réseaux sociaux, selon laquelle la pièce s’arrêterait brutalement, faute de spectateurs.

Eh bien non, la pièce Hôtel Europe n’est pas annulée, n’en déplaise à ses détracteurs. Et vous avez jusqu’au 16 novembre pour vous en assurer.

Publicités

Une réflexion sur “Hôtel Europe de BHL : une pièce qui en dit long sur les maux de l’Europe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s