AJC déplore les attaques mortelles au Danemark

15 février 2015 – New York – David Harris, le Directeur exécutif de AJC, a qualifié les attaques à Copenhague, notamment celle de la synagogue, comme étant des « actes de terreur ignobles et déplorables », qui représentent une nouvelle «prise de conscience pour les dirigeants européens des menaces imminentes qui pèsent sur nos sociétés démocratiques et sur les valeurs qu’ils incarnent ».

Dan Uzan, un garde de sécurité juif de la principale synagogue de Copenhague, située rue Krystalgade, a été tué et deux policiers danois ont été blessés par

un tireur solitaire. Plus tôt dans la journée, un homme a été abattu lors d’une fusillade visant le centre culturel Krudttønden, où se tenait une conférence ayant pour thème « art, blasphème et liberté d’expression », à Copenhague. L’un des conférenciers, un dessinateur, avait reçu de nombreuses menaces de mort depuis qu’il avait dessiné des caricatures de Mahomet en 2007.

Les détails sur le tireur, mort dans un affrontement avec la police, commencent à être communiqués. Il s’agirait d’un jeune homme de 22 ans né au Danemark et fiché pour des actes de délinquance par la police. Il était sorti de prison il y a seulement deux semaines et avait été condamné, il y a un an, pour une agression dans la gare de la capitale danoise.

« On ne peut qu’imaginer l’horreur si le tireur avait réussi à entrer dans la synagogue, où une cérémonie de Bat Mitzvah avait lieu » a déclaré David Harris. Environ 80 personnes étaient alors à l’intérieur de la synagogue, a révélé un leader de la communauté juive du Danemark à la radio danoise.

L’attaque de la synagogue du Danemark intervient à peine un peu plus d’un mois après les attaques terroristes de Paris, qui avaient fait 17 victimes au total.

« Comme le martèle AJC aux principaux dirigeants politiques européens depuis une quinzaine d’années, les valeurs fondamentales de l’Europe, telles que la liberté d’expression, la liberté de culte et le pluralisme, sont inextricablement liées au bien-être et à la sécurité des communautés juives du continent » a déclaré Harris. « Les nations européennes doivent faire face à l’antisémitisme de toute urgence, à la fois individuellement et collectivement. Les Juifs ne devraient pas avoir à vivre à nouveau dans la peur en Europe ».

David Harris et d’autres représentants de AJC, parmi lesquels les directeurs des bureaux à Berlin, Bruxelles, Paris et Rome, ont fait pression sur les dirigeants européens pour qu’ils reconnaissent l’urgence du danger, la spécificité de l’antisémitisme, et la nécessité de prendre des mesures concrètes pour faire de la lutte contre l’antisémitisme une priorité.

AJC exhorte l’Union Européenne et ses Etats membres à établir un groupe de travail de haut niveau sur l’antisémitisme, à améliorer la sécurité des synagogues, des écoles et des autres institutions juives de manière permanente, et à utiliser tous les autres outils disponibles via l’éducation, l’application de la loi, la justice et la coopération transnationale pour faire face à la menace à l’encontre des communautés juives et des valeurs démocratiques européennes.

« Malheureusement, aucun pays ne peut affirmer aujourd’hui que la violence djihadiste envers les Juifs et les autres symboles de la démocratie libérale ne se reproduira pas » a ajouté Harris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s