Déclaration d’AJC précédant le premier Colloque annuel de la Commission européenne sur les droits fondamentaux

151001ec4-detailBruxelles – 1er Octobre 2015 – AJC estime que le succès du premier Colloque annuel de la Commission européenne sur les droits fondamentaux dépendra du passage des paroles aux prises de mesures concrètes et pragmatiques pour lutter contre l’antisémitisme.

AJC a salué la décision tant attendue du premier vice-président Frans Timmermans avec le support de Věra Jourová, la commissaire européenne à la justice, aux consommateurs et à l’égalité des genres, de réunir un certain nombre de participants de haut niveau dans toute l’UE – parmi lesquels AJC – dans l’objectif de « prévenir et combattre la haine antisémite et antimusulmane en Europe. »

« Pendant des années, AJC a appelé l’UE et ses Etats-membres à lutter contre la hausse des actes antijuifs qui représentent non seulement une menace pour les Juifs mais aussi une attaque envers les valeurs fondamentales de l’Europe. Avec la récente vague meurtrière d’attaques terroristes, la nécessité d’une telle action n’est plus à prouver. » a déclaré Daniel Schwammenthal, directeur du Transatlantic institute d’AJC. « C’est pourquoi, en mai dernier, AJC a organisé une conférence stratégique de haut niveau concernant la lutte contre l’antisémitisme et dont le plan d’action pourrait servir à alimenter le colloque d’aujourd’hui. » a déclaré Daniel Schwammenthal.

Le plan, qui est disponible via ce lien, exhorte les gouvernements européens à faire de la lutte contre l’antisémitisme une priorité à l’échelle nationale comme européenne. Il spécifie les étapes que doivent suivre les gouvernements afin d’évaluer la gravité et les sources du problème ; assurer la sécurité des communautés et des institutions juives ; poursuivre les auteurs d’actes antisémites sur l’Internet et les réseaux sociaux ; reconnaître que la diffamation d’Israël est trop souvent un prétexte pour exprimer sa haine du juif ; faire face à l’islam radical et investir dans l’éducation comme outil de promotion des valeurs européennes.

Rabbin Andrew Baker, directeur des affaires juives internationales d’AJC a également souligné l’importance d’adopter une définition claire de l’antisémitisme, pouvant être utilisée par les gouvernements et observateurs de la société civile, une position partagée par d’autres organisations juives ainsi que des dirigeants européens. « La définition de travail de l’EUMC sur l’antisémitisme, rédigée il y a 10 ans, a été créée à cet escient et comprend l’idée que l’animosité anti-Israël peut devenir une forme d’antisémitisme. Le vice-président Frans Timmermans devrait saisir l’occasion de ce colloque afin d’approuver formellement la définition de travail de l’EUMC » a déclaré Andrew Baker.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s