Déclaration de David Harris, Directeur exécutif d’AJC sur la politique américaine à suivre

17 novembre 2016 – New York – À la suite de l’élection présidentielle des États-Unis, et à la veille de Thanksgiving, il est important de réaffirmer ce que nous, AJC, défendons.

Nous chérissons notre grande nation, la liberté et les possibilités sans précédent qu’elle offre, et notamment le précieux droit de vote au cours d’élections libres et équitables dans le respect de la démocratie pour instaurer une nouvelle administration.

Nous sommes particulièrement fiers de la devise américaine «E pluribus unum». En effet, chez AJC, nous sommes, et avons toujours été, des pluralistes passionnés.

La force de notre nation découle dans une large mesure de la richesse de ses racines diverses tel que la religion ou l’origines ethnique.

Nous aspirons à vivre dans une société qui ne se contente pas de «tolérer» la diversité, mais qui l’embrase pleinement, en la considérant comme une composante essentielle de ce que nous sommes en tant que Nation.

Nous cherchons dans nos relations avec les autres communautés à renforcer le respect mutuel et la compréhension, et à construire des coalitions de conscience en défense de valeurs partagées.

Nous comprenons parfaitement que les périodes électorales puissent diviser notre nation. Les périodes post-électorales devraient être consacrées à reconstruire ces liens. Les candidats à la présidence peuvent être élus par la moitié de la population, mais, une fois choisis, ils représentent l’ensemble du pays.

Les campagnes engendrent fréquemment des discours qui semblent attrayants pour certains électeurs, mais qui, en réalité, ne sont guère plus que des slogans simplistes. L’histoire a montré que les gages donnés dans l’euphorie d’une course politique se converti rarement en une action politique. Cela s’est confirmé que le vainqueur soit démocrate ou républicain.  C’est pourquoi il convient d’être patient avant de juger le Président élu et ne pas le juger seulement sur son langage des périodes électorales mais sur son action.

Le Président Obama a récemment déclaré : « Il est important pour nous de le [le Président élu Trump] laisser prendre ses décisions. Les Américains jugeront au cours des deux prochaines années s’ils aiment ce qu’ils voient. »

Nous partageons cette approche. C’est désormais au Président élu de définir la direction de notre nation – et ceux qui travaillent pour lui doivent suivre son exemple.

Parallèlement, la mise en place de la nouvelle administration avant l’investiture 20 janvier du constituera un signal important du fait des incertitudes persistantes à cause de l’absence d’expérience préalable dans le cas du président élu Trump.  Nous exhortons en particulier le président Trump de tenir compte des préoccupations de nombreux membres des communautés minoritaires, qui sont naturellement alarmés par la rhétorique polarisante, voire incendiaire, utilisée par certains lors de la récente campagne. Nous le prions respectueusement de trouver rapidement des occasions, tant par ses paroles que par ses actes, de souligner son engagement envers le bien-être et la protection de tous les citoyens de notre pays.

Nous croyons fermement à l’engagement international de l’Amérique. Bien qu’il puisse être tentant pour certains d’appeler à une retraite de la scène internationale, l’histoire a largement montré le coût élevé de telles vues. Quand l’Amérique regarde vers l’intérieur, de vastes vacuums sont créés à l’échelle internationale  et laissent des opportunités à  d’autres acteurs étatiques ou non étatiques, dont les valeurs et les objectifs sont souvent diamétralement opposés de la a nôtre. Nous ne devons pas laisser cela se produire.

Il est particulièrement important de réaffirmer l’engagement de notre Nation envers nos alliés et nos obligations conventionnelles, en commençant par nos partenaires les plus naturels, et en particulier l’Europe et l’OTAN sur le plan de la sécurité.

Dans cet esprit, nous croyons que la relation entre les États-Unis et Israël incarne les plus hautes valeurs de l’Amérique, ainsi que la promotion de nos intérêts vitaux au Moyen-Orient.

Les voisins et partenaires de la paix en Israël : l’Égypte et la Jordanie sont aussi des partenaires essentiels dans la région tout comme que les alliés de l’Amérique et les futurs partenaires de paix d’Israël dans le Golfe arabe et l’Afrique du Nord.

Nous avons longtemps soutenu les aspirations séculaires d’Israël pour une paix durable avec tous ses voisins, en commençant par les Palestiniens, et le rôle indispensable des États-Unis dans la recherche d’un tel accord. À maintes reprises, Israël a été confronté au rejet, à l’incitation et à la tentative de la délégitimation. Nous attendons avec impatience le jour où les Palestiniens tendront la main à la paix et nous exhortons Israël et la nouvelle administration américaine de ne pas perdre de vue une telle possibilité – et l’accord à deux États qui en résulterait.

Nous avons toujours été optimistes quant à la promesse de l’Amérique. Nous avons toujours cru en la résilience de l’Amérique et son pouvoir régénérateur. Nous avons toujours préconisé une Amérique qui protège la dignité humaine. Et nous avons toujours soutenu que la place unique de l’Amérique dans le monde est bâtie sur la force de nos valeurs autant que sur la force de notre armée et de notre économie.

À la veille de Thanksgiving, une fête particulièrement significative pour nous tous, nous rendons grâce, comme toujours, pour ce don qu’est l’Amérique dans nos vies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s