AJC est « profondément déçu » par la position des Etats-Unis sur le vote de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies.

26 décembre 2016 – New York – AJC est profondément déçu par la décision des Etats-Unis de s’abstenir lors du vote de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies de ce jour, qui condamne et stigmatise Israël. La résolution, retirée par l’Egypte hier, a été réintroduite par la Malaisie, la Nouvelle Zélande, le Sénégal et le Vénézuela.

« La décision de l’Administration américaine, pour la première fois en huit ans, de ne pas bloquer une mesure anti-Israël au Conseil de sécurité de l’ONU est absolument inquiétante », a déclaré David Harris, Directeur exécutif de l’AJC. « Cela ne fait qu’encourager les contournements diplomatiques et les tactiques de diversion, qui heurtent plutôt qu’elles ne soutiennent les perspectives de paix. »

« De plus, cette résolution reprend le mensonge palestinien selon lequel les implantations israéliennes sont au coeur du conflit », a dit Harris. « Soyons clair: le principal obstacle à la paix est, depuis longtemps, le refus constant de la direction palestinienne de reconnaître la légitimité d’Israël et de négocier un accord global en toute sincérité. Les membres du Conseil de sécurité qui ont soutenu la résolution n’aident pas la cause de la paix par leur échec à rendre les Palestiniens responsables de leur étroitesse de vue chronique et de leur inaction ».

AJC, organisation juive à l’action internationale, plaide depuis longtemps en faveur de pourparlers bilatéraux directs entre Israéliens et Palestiniens en vue d’un accord durable à deux Etats. « La solution à deux Etats peut paraître inatteignable après tant d’années d’efforts par les gouvernements israéliens successifs, et tant d’années de rejets palestiniens, mais elle demeure la seule voie possible pour un accord », a ajouté Harris.

« Encourager la stratégie palestinienne mal inspirée de tout faire pour éviter Israël, tout en accumulant les déclarations hostiles envers Israël à l’ONU et dans l’enceinte des autres organisations internationales, est contre-productif pour arriver à une paix durable qui bénéficierait à la fois aux Israéliens et aux Palestiniens », dit Harris. « N’est-il pas grand temps de regarder la réalité en face? » Les accords de paix signés par Israël avec l’Egypte et la Jordanie sont le fruit de négociations directes. Cela pourrait également être le cas avec les Palestiniens, s’ils tiraient les leçons de ces négociations. »

Le vote final était de 14 en faveur, aucun contre, et une abstention, les Etats-Unis.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s