AJC félicite le passage par le Sénat américain d’une loi contrant les activités déstabilisatrices de l’Iran 

15 juin 2017 – New York – AJC félicite le Sénat américain pour l’adoption, par un vote de 98 à 2, du Countering Iran’s Destabilizing Actvities Act, et exhorte le Parlement et l’administration à adopter ce projet de loi au plus vite.

« Après l’accord sur le nucléaire iranien, AJC a continué d’énoncer ses craintes quant au comportement hostile de l’Iran à l’égard du gouvernement américain et d’autres gouvernements étrangers », a déclaré Jason Isaacson, directeur adjoint d’AJC aux affaires politiques. « Le programme iranien de missile balistique, le soutien apporté par ce régime au terrorisme international et ses violations évidentes et répétées des droits de l’homme sont autant de faits qui ne peuvent être ignorés. Ce projet de loi envoie un message de mise en garde au régime iranien qui ne saurait être toléré».

Cela fait déjà plusieurs années qu’AJC tire la sonnette d’alarme sur la menace iranienne et mène un combat de front pour maintenir une pression internationale sur ce pays. AJC a ainsi supporté le projet de loi Hezbollah International Financing Prevention Act ratifié en décembre 2015 et travaille actuellement pour que l’Union Européenne reconnaisse le Hezbollah, proxy de l’Iran, comme une organisation terroriste dans son entièreté. En effet, à l’heure actuelle, seule la branche militaire du Hezbollah est considérée par l’UE comme une organisation terroriste. AJC avait également œuvré pour l’adoption du Iran Sanctions Extension Act adopté en décembre 2016.

Le projet de loi du Sénat, introduit par le président du comité sur les affaires étrangères, Bob Corker, et par un groupe de sénateurs bipartisan, impose des sanctions sur les entités qui supporteraient le programme de missile balistique iranien, ainsi que les actes de terrorisme international et les violations des droits de l’homme de ce régime. Les sanctions imposées ne portent pas sur le programme nucléaire de l’Iran et n’entrent donc pas en conflit avec le Plan Global d’Action Conjoint, que l’Iran, le P5+1 (la Chine, la France, l’Allemagne, la Russie, le Royaume-Unis et les Etats-Unis) et l’Union Européenne ont signé le 14 juillet 2015.

« La poursuite par l’Iran d’un armement avancé, son support pour des groupes terroristes internationaux tels que le Hezbollah et le Hamas, ses efforts pour subvertir et attaquer ses voisins et sa collusion avec le régime meurtrier de Bashar al-Assad en Syrie, mettent en danger la paix et la sécurité internationale », a déclaré Isaacson. « Aujourd’hui, le Sénat a envoyé un message fort et dûment attendu au régime iranien ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s