AJC presse le Comité du Patrimoine Mondial à rejeter la résolution sur Hebron.

28 juin 2017, New-York. AJC appelle les états membres du Comité du Patrimoine Mondial à rejeter la proposition visant à inscrire la vieille ville d’Hebron et le Caveau des Patriarches sur le territoire de « l’Etat de Palestine » et de les ajouter à la Liste du Patrimoine Mondial en Péril. Le Comité se réunira la semaine prochaine à Cracovie en Pologne pour délibérer.

« Réécrire l’histoire et nier le lien du peuple juif aux sites sacrés n’est pas la solution pour faire avancer la paix et la coexistence, pourtant les palestiniens, une fois de plus, attisent les flammes du conflit et de la méfiance », a déclaré le Directeur Général d’AJC, David Harris. « Le Caveau des Patriarches, où se trouve la tombe d’Abraham, est sacré et Israel a toujours cherché à assurer sa sécurité et son accessibilité aux juifs comme aux musulmans. »

De plus, la mesure envisagée par le Comité du Patrimoine Mondial entre en conflict direct avec les engagements pris par l’Autorité Palestinienne lors des Accords d’Oslo de 1993, de même que ceux pris à l’occasion du Protocole d’Hebron de 1997 entérinant la gouvernance conjointe d’Hebron ainsi qu’un culte partagé dans le Caveau des Patriarches.
Ce message s’inscrit à la suite d’une série de résolutions déplorables, notamment celle adoptée en octobre dernier par le Comité du Patrimoine Mondial dénommée « La Vielle Ville de Jérusalem et ses remparts » qui cherche à effacer la connexion ancestrale et indéniable du peuple juif à la vieille ville de Jérusalem.
« Il est fâcheux que l’Autorité Palestinienne et ses alliés cherchent constamment à politiser l’UNESCO, dont la mission première est de promouvoir le progrès et la coopération dans les domaines de l’éducation, de la science et de la culture, et à l’utiliser comme une plateforme pour avancer sa cause », a ajouté Harris. « Les états membres du Comité du Patrimoine Mondial devraient rejeter ces tactiques contrefaites et contreproductives. »
Au fils des ans, le Comité du Patrimoine Mondial a adopté une cinquantaine de résolutions pour l’inclusion de nouveaux patrimoines – spécifiquement dans les pays ravagés par des conflits armés ou dévastés par des catastrophes naturelles – sur la liste du « Patrimoine Mondial en Péril ». Ces résolutions ont toujours employé un langage technique et purement descriptif.
Les membres du Comité du Patrimoine Mondial sont : l’Angola, l’Azerbaïdjan, le Burkina Faso, la Croatie, Cuba, la Finlande, l’Indonésie, la Jamaïque, le Kazakhstan, le Koweit, le Liban, le Pérou, les Philippines, la Pologne, le Portugal, la Corée du Sud, la Tunisie, la Turquie, la Tanzanie, le Vietnam et le Zimbabwe.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s