AJC Berlin publie une étude sur l’antisémitisme parmi les réfugiés

Berlin, le 11 décembre 2017 – L’antisémitisme est largement répandu parmi les réfugiés arabes. C’est la conclusion de l’étude commandée par l’American Jewish Committee (AJC).

« Les débats sur les potentielles attitudes antisémites parmi les nouveaux arrivants en Allemagne n’ont plus ou moins fait l’objet que d’une discussion académique jusqu’aujourd’hui. Les résultats de cette analyse scientifique montrent en fait que de telles attitudes parmi les réfugiés originaires de Syrie et d’Iraq constituent un problème largement répandu. En fait, le problème pourrait être beaucoup plus problématique qu’on ne l’a pensé: les comportements et stéréotypes antisémites, les théories du complot sont largement répandues, de même que le rejet catégorique de l’Etat d’Israël », explique Deidre Berger, directrice d’AJC Berlin.

L’étude a été conduite à Berlin par l’historien et chercheur sur l’antisémitisme Dr. Günther Jikeli (université d’Indiana, université de Potsdam). 68 réfugiés (entre 18 et 52 ans) originaire de Syrie et d’Iraq ont été interrogés par groupes. Une étude complémentaire réalisée par le chercheur avec 85 autres interrogés confirme les résultats.

« Cette étude est un appel au sursaut pour le gouvernement et la société civile, qui ne doit pas être ignoré. Les politiciens doivent garantir que les comportements antisémites ne seront pas tolérés et que les infractions aux lois et régulations devront être poursuivies. La vie juive et les liens d’Israël avec l’Allemagne, de même que les valeurs de la démocratie libérale, devraient être intégrés sans délai dans les classe d’apprentissage de l’allemand et d’intégration », a déclaré Deidre Berger. « Sachant la profondeur de l’hostilité anti-juive dans les pays arabes, cela n’est pas surprenant; néanmoins les dimensions du problème ici sont beaucoup plus importantes que nous l’imaginions. »

Cela dit, une des conclusions les plus intéressantes de l’étude est que certains réfugiés ont des positions considérablement plus nuancées que les autres, particulièrement ceux qui étaient persécutés en tant que minorités en Syrie et en Irak. Ces réfugiés prennent des positions beaucoup plus claires contre l’antisémitisme et sur Israël, continua Deidre Berger. La publication de cette étude intervient dans un contexte de protestation antisémite renouvelé. A Berlin et Munich, des manifestants arabes et turcs ont brûlé des drapeaux israéliens, prononcé des slogans antisémites et agité des drapeaux à l’effigie de l’organisation terroriste Hamas.

Sur ces récents développements, Madame Berger a déclaré « nous sommes reconnaissants envers la Chancelière Merkel d’avoir clairement condamné cette haine. Ce dont nous avons besoin à présent c’est d’est une action politique claire. Comme cela est demandé par AJC depuis plusieurs années, il est désormais urgent d’introduire une Commission fédérale sur l’antisémitisme et d’intensifier les mesures de prévention, comme l’ont également suggéré, entre autres, le Docteur Joseph Schuster, Président du Conseil central des Juifs d’Allemagne et l’expert sur l’intégration des Allemands Yazidis, Duezen Tekkal.

Pour les Germanophones > http://www.bild.de/politik/inland/integration/studie-antisemitismus-und-israel-54123938.bild.html

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s