AJC critique l’adoption par la Knesset de la loi sur l’Etat-nation

18 Juillet, 2018 – New York – AJC est profondément déçu que la Knesset israélienne, avec le soutien actif du Premier Ministre Netanyahou, ait adopté aujourd’hui la controversée loi sur l’Etat-nation. La mesure a recueilli le vote des 120 membres de la Knesset, par 62 voix contre 55 et deux abstentions. Elle va devenir la 15ème loi fondamentale d’Israël.

Le fait qu’Israël soit l’Etat juif et que ses principaux symboles, tels le drapeau et l’hymne national, soient distinctement juifs, sont des faits bien établis – ce qui, selon nous, en tant qu’amis indéfectibles d’Israël, rend ce genre de loi non nécessaire.

De nombreux Juifs américains, de même que d’autres Juifs de la diaspora à travers le monde, sont immensément reconnaissants que l’auto-determination juive ait pu renaître en Israël, et sont fiers que les Israéliens aient créé une authentique démocratie dans laquelle tous les citoyens soient protégés et puissent aspirer à participer entièrement à la société israélienne, comme le garantit la Déclaration d’indépendance.

Toutefois, deux éléments de cette nouvelle loi fondamentale mettent en danger l’engagement des Pères fondateurs d’Israël envers la construction d’un pays à la fois juif et démocratique.

Premièrement, la mesure revient sur l’ancien statut de l’arabe comme l’une des langues officielles d’Israël pour en faire une langue avec un « statut spécial ». Cela affecte non seulement directement les 21% de citoyens israéliens qui composent la plus importante minorité du pays, mais cela peut également apparaître comme une contradiction avec les efforts continus du gouvernement pour encourager l’usage de l’arabe, considérant la situation géographique d’Israël au sein du Moyen-Orient. 

Deuxièmement, la clause de la loi disant que « l’Etat considère que le développement des implantations juives relève de l’intérêt national et que l’Etat prendra les mesures pour encourager, faire avancer et servir cet intérêt » peut être interprétée comme un euphémisme pour l’approbation, proposée à l’origine, de soutenir des communautés uniquement juives en Israël. 

Nous demandons de manière respectueuse au gouvernement d’Israël de clarifier ces éléments, ainsi que d’autres éléments sujets à interrogation dans la loi, et nous réaffirmons les principes centraux et les valeurs qui ont participé à la fondation même d’une démocratie israélienne dynamique et admirée.  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s