Nouveau rapport sur l’antisémitisme alarmant : AJC exhorte les nations de l’UE à agir

10 décembre 2018 – New York – AJC somme les gouvernements européens d’agir de façon concertée pour contrer la montée de l’antisémitisme, suite à la publication des résultats, profondément troublants, d’un sondage de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) sur les Juifs à travers l’Europe.

Les résultats de l’enquête ont été annoncés aujourd’hui, à Bruxelles, par le premier vice-président de l’Union européenne, Frans Timmermans, et la commissaire européenne en charge de la Justice, Věra Jourová.

« La conclusion à laquelle est parvenue la FRA – soit le fait que l’antisémitisme se soit finalement banalisé en Europe – est tout simplement inacceptable. » a déclaré David Harris, PDG d’AJC, qui a rencontré des représentants politiques européens à Bruxelles juste avant la publication du rapport, et qui tire la sonnette d’alarme depuis 2001 au sujet de la résurgence de l’antisémitisme. « Chaque pays européen sondé par la FRA, et chaque Etat membre de l’UE en général, a la responsabilité d’analyser les données précieuses de ce rapport et d’intensifier ses efforts pour lutter contre l’antisémitisme, qui menace non seulement les Juifs, mais aussi la nature démocratique des sociétés européennes. »

Il s’agit de la deuxième enquête de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) sur la discrimination et les crimes de haine contre les Juifs dans l’UE. L’enquête de la FRA de 2012, la première du genre, était un rappel du problème omniprésent de l’antisémitisme en Europe.

Le rapport de 2018 a révélé que 54% des personnes interrogées évaluent de manière positive les efforts de leurs gouvernements nationaux pour répondre aux besoins de la communauté juive en matière de sécurité. Cependant, une majorité décisive, 70% d’entre elles, estiment que leurs gouvernements ne combattent pas efficacement l’antisémitisme.

La FRA a interrogé 16 500 Juifs dans 12 États membres de l’UE : Autriche, Belgique, Danemark, France, Allemagne, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, Espagne, Suède et Royaume-Uni. Le rapport de 2012 ne couvrait que huit pays.

L’enquête de 2018 brosse un tableau inquiétant :

■ 89% des sondés disent que l’antisémitisme a augmenté dans leur pays au cours des cinq dernières années

■ 85% d’entre eux considèrent que l’antisémitisme est un problème sérieux

■ 89% affirment que l’antisémitisme est « plus problématique » sur Internet et sur les réseaux sociaux

■ 28% ont subi une forme d’agression antisémite au cours de la dernière année.

■ 34% évitent de se rendre à des événements ou visiter des sites juifs

■ 38% ont envisagé d’émigrer parce qu’ils ne se sentent plus en sécurité en tant que Juifs dans le pays où ils vivent

■ 52% déclarent ne pas signaler d’attaques antisémites parce qu’ils pensent que cela ne changera rien

Ceux qui affirment que l’antisémitisme est un problème « très sérieux » ou « assez sérieux » ont considérablement augmenté au Royaume-Uni, passant de 48% en 2012 à 75% en 2018, en Allemagne de 62% à 85% et en Suède de 60% à 82%.

Les Juifs français, la plus grande communauté d’Europe, sont les plus préoccupés (95%), suivis des Juifs belges (86%). Les Juifs danois se classaient au 12ème rang parmi les 12 pays étudiés pour leur niveau de préoccupation.

En 2015, AJC a organisé à Bruxelles une conférence stratégique sur la lutte contre l’antisémitisme intitulée « Un moment décisif pour l’Europe ». Plus de 20 pays de l’UE étaient représentés par des diplomates et autres représentants politiques. L’appel à l’action en huit points adopté lors de la conférence a été mis à jour en juin 2018.

« Les rapports de la FRA offrent une perspective unique et consternante », a déclaré David Harris. « Les dirigeants européens, qui ont adopté de manière louable une déclaration à Bruxelles la semaine dernière pour intensifier la lutte contre l’antisémitisme, doivent se rendre compte qu’ils n’ont pas suivi le rythme du problème croissant. Ce qui est nécessaire à présent, c’est une action renforcée et soutenue sur de nombreux fronts pour assurer aux Juifs européens un avenir sûr et sécurisé et pour que l’Europe respecte son noble engagement en faveur de la protection de la dignité humaine pour tous ses citoyens. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s