AJC se félicite des sanctions prises par l’UE contre l’Iran suite à ses menaces terroristes à l’encontre de l’Europe

Bruxelles – 8 janvier 2018 – Le Transatlantic Institute de l’Amercian Jewish Committee (AJC) se félicite de la décision de l’UE d’imposer des sanctions à l’encontre d’une unité du ministère du Renseignement iranien et de deux ressortissants iraniens après une série de menaces terroristes sur l’Europe.

« Pendant trop longtemps, le régime iranien est resté impuni pour ses activités criminelles et terroristes sur le sol européen. La décision prise aujourd’hui par le Conseil de l’UE d’imposer des sanctions à cette unité du ministère du Renseignement à Téhéran et à deux ressortissants iraniens est un signe prometteur », a déclaré Daniel Schwammenthal, Directeur du Transatlantic Institute d’AJC à Bruxelles. « Les gouvernements européens ont finalement rompu le silence diplomatique assourdissant qui régnait depuis que le régime a commencé sa campagne d’assassinats et de menaces terroristes en Europe. »

Avec l’aide de ses diplomates accrédités dans les capitales européennes, le régime iranien a dirigé des menaces d’assassinat aux Pays-Bas en 2015 et 2017. L’année dernière, des agents iraniens ont espionné des organisations israéliennes et juives (y compris des jardins d’enfants juifs) en Allemagne, dans le but d’en faire des cibles terroristes potentielles. L’Iran a planifié l’assassinat de l’ancien parlementaire allemand Reinhold Robbe, a tenté d’assassiner des dissidents iraniens au Danemark et a minutieusement orchestré un attentat à la bombe contre un rassemblement de l’opposition iranienne en France, réunissant des milliers de participants, dont des hommes politiques européens et américains. De plus, le pays est responsable, via le Hezbollah, d’avoir perpétré l’attentat à la bombe contre un bus en 2012 à Burgas en Bulgarie, qui a tué six personnes.

« En raison de la gravité des crimes commis par l’Iran, la nouvelle série de sanctions de l’UE ne peut être que le premier pas vers une révision complète des relations entre l’Union européenne et l’Iran », a ajouté M. Schwammenthal. « Les gouvernements européens devraient unir leurs forces avec les États-Unis pour faire face au développement du programme de missiles balistiques iraniens et pour supprimer de toute urgence la distinction artificielle qui est faite entre la branche « armée » et « politique » du Hezbollah, pour enfin répertorier l’ensemble de ses activités en Europe », a déclaré Schwammenthal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s