AJC salue l’interdiction par l’Allemagne de toutes les activités du Hezbollah

30 avril 2020 – New York – L’American Jewish Committee (AJC) salue la décision prise aujourd’hui par l’Allemagne d’interdire les activités du Hezbollah sur son territoire, déterminant l’implication pour terrorisme de l’organisation dans son ensemble.

Le gouvernement bannira ainsi toutes ses activités, l’affichage public de ses symboles et confisquera les biens du Hezbollah en Allemagne.

En 2013, à la suite d’un attentat meurtrier du Hezbollah en Bulgarie et d’un autre à Chypre, l’Union Européenne avait inscrit la branche dite « militaire » du Hezbollah sur la liste des groupes terroristes mais pas sa branche « politique ».

« Il s’agit d’une décision significative et salutaire » a déclaré le CEO d’AJC, David Harris, lui-même particulièrement engagé sur ce sujet depuis des décennies.

« Nous tenons à remercier le gouvernement de la chancelière Angela Merkel, et exprimons tout particulièrement notre reconnaissance au ministre de l’Intérieur Horst Seehofer ainsi qu’au ministre des Affaires étrangères Heiko Maas, qui ont joué un rôle essentiel dans cette prise de décision historique. »

Deux autres pays européens – d’abord les Pays-Bas, puis le Royaume-Uni – ont désigné le Hezbollah dans son ensemble comme une organisation terroriste, tout comme l’ont fait, entre autres, les États-Unis, le Canada, l’Argentine, Israël, le Honduras et le Paraguay, ainsi que la Ligue arabe et le Conseil de coopération du Golfe.

« Nous espérons que d’autres nations européennes examineront de près la décision de l’Allemagne et parviendront à la même conclusion au sujet de la véritable nature du Hezbollah » a ainsi déclaré David Harris. « La décision de l’Union Européenne de 2013 était un pas en avant important, mais insuffisant. Penser le contraire est illusoire. Autoriser son aile « politique » à opérer sur le sol européen permet au Hezbollah de recruter activement, de collecter des fonds et de propager son idéologie profondément antisémite. De plus, cela renvoie un message d’hésitation et d’indécision de la part de l’Union européenne ».

Depuis des années, la voix d’AJC s’élève avec force et constance dans le débat public sur la question du Hezbollah. Via son bureau à Berlin, notamment, l’organisation y a consacré des dizaines de réunions de haut-niveau, de nombreux articles et interviews dans les médias. Le bureau d’AJC à Berlin existe depuis 1998. Au cours des vingt-deux dernières années, l’une des priorités du bureau, dont le directeur par intérim actuel est Remko Leemhuis, a été de sensibiliser à la menace que représente le Hezbollah pour l’Allemagne, l’Europe et le monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s