AJC appelle les députés de la Knesset à rejeter le projet de loi sur les conversions

30 juin 2017 – New York – AJC exhorte les législateurs israéliens à rejeter un projet de loi qui renforcerait le monopole orthodoxe des conversions menées en Israël. L’adoption par la Knesset sur la mesure est attendue après que le Cabinet israélien l’ait approuvée.

Lorsque le projet de loi a été proposé pour la première fois par le ministère israélien de l’Intérieur, la Coalition pour l’égalité religieuse juive (J-REC), initiée par AJC en 2014, a averti que cette loi rendrait nulle la décision de la Cour Suprême qui exige en effet que le Ministère reconnaisse les conversions orthodoxes effectuées par des tribunaux rabbiniques privés.

Le projet de loi ne reconnaît que les conversations effectuées par le Rabbinat principal et les tribunaux rabbiniques d’Israël. En tant que tel, le projet de loi contredit donc la décision de la Cour Suprême en mars 2016, permettant aux non-Israéliens vivant en Israël convertis en tribunaux rabbiniques orthodoxes privés d’être éligibles à la citoyenneté israélienne en vertu de la loi du retour.

Les conversations réformistes et conservatrices menées en Israël sont déjà reconnues par le ministère de l’Intérieur aux fins de l’inscription en tant que juif dans le registre de la population, mais pas dans le but d’obtenir la citoyenneté israélienne.

Publicités

AJC presse le Comité du Patrimoine Mondial à rejeter la résolution sur Hebron.

28 juin 2017, New-York. AJC appelle les états membres du Comité du Patrimoine Mondial à rejeter la proposition visant à inscrire la vieille ville d’Hebron et le Caveau des Patriarches sur le territoire de « l’Etat de Palestine » et de les ajouter à la Liste du Patrimoine Mondial en Péril. Le Comité se réunira la semaine prochaine à Cracovie en Pologne pour délibérer.

« Réécrire l’histoire et nier le lien du peuple juif aux sites sacrés n’est pas la solution pour faire avancer la paix et la coexistence, pourtant les palestiniens, une fois de plus, attisent les flammes du conflit et de la méfiance », a déclaré le Directeur Général d’AJC, David Harris. « Le Caveau des Patriarches, où se trouve la tombe d’Abraham, est sacré et Israel a toujours cherché à assurer sa sécurité et son accessibilité aux juifs comme aux musulmans. »

Lire la suite

AJC décrie la décision du gouvernement israélien de geler la création d’un espace de prière égalitaire au Mur des Lamentations.

25 juin 2017, New York. AJC fait part de sa déception quant à la décision du gouvernement israélien de se retirer du plan pour établir un espace de prière égalitaire au Mur des Lamentations (Kotel).

Dés sa validation par le gouvernement israélien en janvier 2016, AJC a soutenu le compromis visant à autoriser un espace de prière égalitaire sur le site sacré de Jérusalem. « Le mur appartient aux juifs du monde entier, pas à un unique segment auto-désigné » a déclaré David Harris, Directeur Général d’AJC. « Cette décision est un coup porté à l’unité des juifs du monde entier et au lien essentiel qui lie Israël aux juifs des Etats Unis, les deux plus importantes communautés juives au monde». Lire la suite

La prime au meurtre : confronter les compensations faites aux terroristes palestiniens

Screen Shot 2017-06-20 at 2.25.27 PM

Col. Dr. Eran Lerman, 16 juin 2017

Cela fait des années que l’Autorité Palestinienne effectue des paiements à ceux qui perpétuent des attaques terroristes contre des israéliens et leurs familles. Lors d’un entretien relativement tendu avec le Président de l’Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas à Bethléem en mai dernier, le Président Trump a fait comprendre à son interlocuteur que les palestiniens se devaient de mettre un terme définitif à cette pratique. Plus récemment, le Secrétaire d’État Tillerson, dans un discours prononcé devant la commission des affaires étrangères du Sénat, a affirmé qu’un changement dans la politique palestinienne était déjà en cours. Lorsque des sources israéliennes et palestiniennes ont réfuté cette interprétation inexacte de ce qu’il avait entendu lors de l’entretien de Bethléem, Tillerson s’est repris et a expliqué que les palestiniens travaillaient activement à une réforme de leurs procédures et que les Etats-Unis – et plus précisément le Président – étaient prêts à faire montre de patience, mais pas indéfiniment.

Lire la suite

Etude : les juifs vus par les musulmans en France

L’étude complète ici !

En France, la résurgence de l’antisémitisme est une évidence. Pourtant un trop grand nombre de personnes continuent de ne pas voir cette réalité. Le retour, ou la réaffirmation des préjugés haineux en général et de l’antisémitisme en particulier est l’une des manifestations les plus saillantes de la crise que traversent nos démocraties. Obsession à la fois caractéristique et constitutive de l’extrême droite, l’antisémitisme ne s’y limite pas cependant. Les chemins de l’antisémitisme sont pluriels. Les années 2000 ont été marquées par l’affirmation d’un « nouvel antisémitisme », au sein d’une partie de la communauté immigrée et de culture musulmane.

Lire la suite

Le soulagement et la vigilance

Au terme d’une élection présidentielle qui n’aura pas cessé de réserver des surprises, Emmanuel Macron a donc été élu.

Une victoire nette. Plus nette que ce que les sondages prédisaient.

Un soulagement, bien sûr, pour toutes celles et ceux, nombreux, qui redoutaient de voir l’extrême droite l’emporter en France.

Un soulagement pour tous les républicains et les démocrates qui ne voulaient pas d’un pays replié sur lui-même, soumis aux intérêts russes et plongeant dans la division et la xénophobie.

Lire la suite

60 ans après le Traité de Rome, l’Europe menacée par l’islamisme et la récupération populiste

Cliquez ici pour accéder à l’étude !

Il ne fait pas de doute que le projet européen est l’un des plus ambitieux de l’histoire moderne. Son soixantième anniversaire est l’occasion de dire que nous lui devons beaucoup. Le traité de Rome a permis d’éviter le retour sur le sol européen des guerres et des tyrannies qui ont persécuté nos peuples et ravagé notre continent. Que reste-t-il du bel idéal initial d’une union toujours plus étroite, de la marche commune vers un progrès matériel et humain sans cesse reconduit, de la volonté de peser sur l’avenir du monde, de l’humanité comme de la planète ?

Assaillie de toutes parts, prise en tenailles par ceux qui souhaitent sa dislocation, voire qui œuvrent en vue d’un Brexit généralisé, peu défendue, l’Europe vacille sous les coups.

Une étude faite en partenariat avec la Fondapol pour Le Sursaut

AJC au sujet des nouvelles implantations israéliennes

capture-decran-2017-01-25-a-19-45-5125 janvier 2017 – New York – En réponse à l’annonce du gouvernement israélien autorisant la construction de 2 500 logements neufs dans les implantations de Cisjordanie, le directeur exécutif d’AJC David Harris a publié la déclaration suivante:

« La perpective est importante en politique, et la perpective de la construction de colonies israéliennes annoncée, peu de temps après l’entrée en fonction du président Trump, n’est pas utile.

Lire la suite

Conférence de Paix au Proche-Orient : une énergie mal dépensée

capture-decran-2017-01-16-a-12-17-0315 janvier 2017 – New York – Suite au rassemblement à Paris des représentants de 70 pays pour discuter de la question israélo-palestinienne, David Harris, Directeur exécutif d’AJC a publié la déclaration suivante : 

« Comme nous l’avons dit à maintes reprises avant cette conférence, AJC a longtemps soutenu la recherche d’un accord de paix durable entre Israël et les Palestiniens basé sur un accord à deux États.

C’est précisément dans cet esprit que nous avons exprimé nos inquiétudes, estimant que cette conférence serait sans intérêt au mieux, et un obstacle à la perspective d’un accord au pire. Nos préoccupations, à la suite des conclusions de la conférence, peuvent être résumées en cinq points.

Lire la suite

Accès des femmes au Mur des Lamentations : AJC salue la décision de la Cour suprême israélienne

femmemur

11 janvier 2017 – New York – AJC salue la décision prise aujourd’hui par la Cour suprême israélienne d’affirmer les droits des femmes concernant l’accès au Mur occidental de Jérusalem, site le plus sacré du judaïsme.

La décision, prise à la suite de trois pétitions distinctes soumises à la Cour, donne au gouvernement 30 jours pour trouver de « bonnes raisons » au fait que les femmes n’aient pas le droit de chanter à partir des rouleaux de la Torah devant le Mur. Elle stipule également que les femmes ne peuvent plus être soumises à des fouilles corporelles visant les objets religieux qu’elles portent sur elles. Enfin, elle autorise les femmes à accéder à l’Arche de Robinson près du Mur ne constitue pas un accès au Mur.

Lire la suite

AJC est « profondément déçu » par la position des Etats-Unis sur le vote de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies.

26 décembre 2016 – New York – AJC est profondément déçu par la décision des Etats-Unis de s’abstenir lors du vote de la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies de ce jour, qui condamne et stigmatise Israël. La résolution, retirée par l’Egypte hier, a été réintroduite par la Malaisie, la Nouvelle Zélande, le Sénégal et le Vénézuela.

Lire la suite

Déclaration de David Harris, Directeur exécutif d’AJC sur la politique américaine à suivre

17 novembre 2016 – New York – À la suite de l’élection présidentielle des États-Unis, et à la veille de Thanksgiving, il est important de réaffirmer ce que nous, AJC, défendons.

Nous chérissons notre grande nation, la liberté et les possibilités sans précédent qu’elle offre, et notamment le précieux droit de vote au cours d’élections libres et équitables dans le respect de la démocratie pour instaurer une nouvelle administration.

Nous sommes particulièrement fiers de la devise américaine «E pluribus unum». En effet, chez AJC, nous sommes, et avons toujours été, des pluralistes passionnés.

Lire la suite

Un an après le 13 novembre : Le souvenir et l’action

Il y a un an, la France était frappée au cœur de sa capitale. 130 vies décimées par la barbarie islamiste terroriste. 130 innocents fauchés simplement parce qu’ils voulaient assister à un concert, un match de football, boire un verre entre amis, discuter, danser, s’aimer, bref vivre libres. Nous ne les oublions pas, nous ne pouvons pas les oublier. Nous avons encore en tête les visages jeunes et souriants des victimes s’affichant sur les réseaux sociaux, les témoignages des survivants, les larmes de leurs proches. Hélas, d’autres visages se sont affichés depuis sur nos écrans, d’autres actes de terreurs planifiés pour semer la mort et l’effroi ont été commis. On pense, bien sûr au prêtre Jacques Hamel, à ceux qui sont tombés le 14 juillet à Nice mais aussi ceux qui ont perdu la vie à Bruxelles ou à Orlando. 

Depuis les terribles attentats de Charlie Hebdo et de l’Hypercacher, notre pays est en guerre contre la folie génocidaire de Daesh. Depuis le 13 novembre, alors que les terroristes avaient auparavant délibérément choisi de cibler les Juifs, les apostats, les forces de l’ordre, les dessinateurs ayant représenté Mahomet, chacun sait aujourd’hui qu’il peut être visé. Car l’objectif de Daesh est bien de tuer ce que nous sommes, nous plonger dans la terreur et anéantir nos démocraties, nos libertés, nos droits, nos modes de vie.

Et pourtant que s’est il passé depuis un an ? Sommes-nous sortis du déni qui entoure l’ampleur du danger islamiste dans notre pays ?

Lire la suite

AJC appelle le Parlement européen à condamner les violations des Droits de l’Homme et le négationnisme du régime iranien

Dessin de Zéon, proche de Dieudonné, qui a remporté le dernier concours annuel de caricature de la Shoah organisé par l'Iran
Dessin de Zéon, proche de Dieudonné, qui a remporté le dernier concours annuel de caricature de la Shoah organisé par l’Iran

Bruxelles – 20 octobre 2016 – AJC Transatlantic Institute appelle tous les membres du Parlement européen à soutenir les amendements fondamentaux proposés par la Députée européenne Marietje Schaake, à un rapport clé sur l’Iran, qui seront votés en session plénière mardi prochain à Strasbourg.

Ces amendements rectifient certains des raccourcis du rapport, qui dans sa forme actuelle, échoue à condamner la propagande antisémite du régime et ses appels répétés à la destruction d’Israël. Le rapport échoue également à répondre de manière adéquate aux violations des Droits de l’Homme et à l’intervention de l’Iran sur la scène internationale, surtout son soutien déterminant envers la guerre brutale que mène Assad contre sa propre population, ainsi que son soutien pour le terrorisme international.

Lire la suite