AJC condamne l’interdiction de l’abattage rituel par le Parlement de Wallonie

Bruxelles– 18 Mai 2017 – AJC Transatlantic Institute condamne la décision du Parlement de Wallonie d’interdire l’abattage rituel, qu’il considère comme une attaque non seulement contre la communauté juive orthodoxe qui s’en trouve directement affectée mais également comme une attaque contre tous les Juifs de Belgique. 

« Il est réellement triste que la communauté juive de Belgique, qui vit déjà dans un état d’urgence constant – avec une protection militaire des école et des synagogues du fait de l’augmentation des actes antisémites et depuis l’attentat terroriste contre le Musée juif de Bruxelles – subisse désormais une loi injuste », a déclaré Daniel Schwammenthal, Directeur d’AJC Transatlantic Institute.

Lire la suite

AJC est consterné par le rejet du projet de loi autorisant l’abattage rituel par le parlement Polonais

624_341_7a734ebdb942dbde6d78ed115a634734-131245335413 juillet – New-York – AJC est consterné par le rejet du projet de loi par la Sjem, le parlement polonais, autorisant l’abatage rituel. Par un vote de 222 contre 178, la Sjem a rejeté le projet de loi du Gouvernement visant à rétablir la reconnaissance de cette pratique religieuse.

« Les premières victimes de cette inadmissible vote de la Sjem sont la communauté juive de Pologne » a déclaré David Harris, Directeur exécutif de AJC. « Nous exhortons les autorités législatives et judiciaires de la Pologne à prendre des mesures pour que soit rapidement reconnu le droit de la communauté juive à préparer la viande casher selon la tradition juive. »

En 2004, le gouvernement avait reconnu la pratique de l’abattage rituel juif d’animaux, connu sous le nom shehita, suite à un accord passé avec la communauté juive. Lorsque la loi a rendu obligatoire l’utilisation d’un matériel d’étourdissement électronique pour tuer un animal, une pratique non autorisée par la loi juive, une dérogation administrative avait été accordée à la communauté juive. Cependant, en novembre dernier, un tribunal a jugé l’abattage rituel contraire à la Constitution polonaise.

Hier, un projet de loi qui devait légaliser à nouveau l’abattage rituel était présenté au vote de la Sjem.

Les dirigeants juifs polonais considèrent que la défaite est principalement le résultat  de  querelles politiques partisanes, mais certains croient également que le sentiment anti-juif chez certains parlementaires y a contribué.

Un tribunal constitutionnel doit maintenant résoudre le conflit entre le Gouvernement et la position du Parlement. Si l’interdiction était maintenue, le Sjem devra à nouveau légiférer sur la question.

« Ce serait très choquant si une Pologne démocratique empêchait l’abattage casher, qui est une partie intégrante de la vie juive dans le pays » a déclaré Harris.

AJC s’inquiète suite aux propos de Monsieur François Fillon sur l’abattage rituel

Le bureau français d’AJC a fait part de sa vive inquiétude concernant les propos tenues par le Premier ministre François Fillon lors d’une interview sur Europe 1, dans laquelle il a déclaré à propos de l’abattage rituel ancestral que:  « les religions devaient réfléchir au maintien de traditions qui n’ont plus grand chose à voir avec l’état aujourd’hui de la sciences, l’état de la technologie, les problèmes de santé ».

«C’est avec inquiétude que je constate que le débat de la campagne présidentielle laisse libre cours au mélange des genres » a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, la directrice du bureau français d’AJC. «

« En sa qualité de chef du gouvernement les propos de M Fillon ont valeur d’acte politique. Les pratiques religieuses remises en causes font parties de la sphère privée et n’ont pas à être étalées sur la place publique. Il faut être vigilant que ce débat ne stigmatise pas les minorités et laisse place aux extrêmes » a conclu Simone Rodan-Benzaquen