AJC s’inquiète de la montée alarmante des actes antisémites pour l’année 2018

Annoncés ce matin par le Premier Ministre, les premiers chiffres de l’antisémitisme en France pour l’année 2018 sont effrayants : quatre-vingts ans après la nuit de cristal, le nombre d’actes antisémites a augmenté de 69% sur les neufs premiers mois de cette année.

C’est la première fois depuis 2015 qu’il faut déplorer une hausse aussi importante. Il faut néanmoins rappeler que les actes antisémites n’avaient pas véritablement reculé entre 2015 et 2018 : une légère baisse avait été observée en 2017 mais le nombre d’actes antisémites avait atteint un niveau historiquement haut au cours des deux années précédentes. Surtout, la violence des actes antisémites n’a quant à elle cessé d’augmenter sur cette même période. En mars 2018, le meurtre antisémite de Mireille Knoll en a malheureusement été la manifestation la plus terrible.

Lire la suite

Lutte contre le financement du terrorisme : un nouvel éclairage apporté par des experts israéliens invités par AJC

Paris – 8 juin 2018 – Hier, AJC et NGO Monitor ont organisé un événement sur le sujet « No Money for Terror : la lutte contre le terrorisme doit passer par l’assèchement de ses sources de financement » dans les bureaux parisiens d’AJC. Le député et ancien membre des services de renseignement intérieurs israéliens, Amir Ohana, et le chef du Bureau national de lutte contre le financement du terrorisme d’Israël Paul Landes, nous ont fait l’honneur de leur présence et ont apporté de nouveaux éclairages sur ces questions essentielles, notamment en matière de bonnes pratiques et de possibilités de coopération entre la France et Israël.

Lire la suite

La communauté juive de Paris : un an plus tard…

Hypercacher plaqueUn an après les attentats terroristes contre Charlie Hebdo et l’Hypercacher, Simone Rodan-Benzaquen – directrice AJC Paris et Europe – s’exprime au sujet de la communauté juive française.

  1. Comment l’atmosphère a l’intérieur de la communauté juive française a-t-elle évolué cette année depuis les attentats contre Charle Hebdo et l’Hypercacher ?

Les Juifs français sont partagés entre plusieurs sentiments qui peuvent être contradictoires.

Lire la suite

AJC Paris loue la décision de la CEDH de débouter Dieudonné

Dieudonné54654AJC Paris loue la décision prise par la Cour européenne des Droits de l’Homme de débouter Dieudonné qui contestait sa condamnation après avoir fait monter sur scène l’auteur négationniste Roger Faurisson.

Il s’agit d’une victoire des valeurs européennes de paix, de démocratie et de tolérance sur les idéologies de haine prônées par l’ancien humoriste.

Lire la suite

AJC soutient l’aide humanitaire apportée par Israël et les Juifs grecs aux réfugiés syriens

12049019_10153488227433463_1522337299_n20 septembre 2015 – New York – AJC a envoyé des fonds et du support humain en Grèce afin de soutenir l’effort plus que nécessaire déployé par IsraAID pour venir en aide aux réfugiés syriens qui sont massivement arrivés dans le pays de l’UE cette année.

L’action humanitaire est menée en collaboration avec le Conseil central des communautés juives de Grèce (KIS), un partenaire de longue date d’AJC.

Lire la suite

AJC Paris est alarmé par la hausse considérable des actes antisémites en France en 2014

27 janvier 2015 – AJC France est alarmé par la hausse considérable des actes antisémites en 2014 en France telle qu’elle est  soulignée dans le dernier rapport du Service de Protection de la Communauté Juive (SPCJ) et du Ministère de l’Intérieur.

Les chiffres démontrent une augmentation de 101% des actes antisémites en 2014 par rapport à l’année 2013 : 851 actes en 2014 contre 423 en 2013.

La hausse de ces actes antisémites est d’autant plus grave qu’elle se caractérise essentiellement par des actions violentes : + 130% comparativement à 2013, soit 241 actes en 2014 contre 105 en 2013.

610 étaient des menaces, 126 des dégradations et faits de vandalisme, 5 incendies ou tentatives et 2 tentatives d’attentat ainsi que 108 « violences ».

Ces chiffres sont d’autant plus alarmants sachant que 51% des actes racistes en France sont des actes antisémites alors que la communauté juive en France ne représente qu’1% de la population.

Par ailleurs, ne sont pas comptabilisées les violences antisémites sur le Web et les réseaux sociaux dont la banalisation et la viralité exponentielles ne font plus débat, tout comme n’ont pas été comptabilisés les quatre crimes commis à l’hypercacher de Vincennes en début d’année 2015.

« L’antisémitisme est devenu toujours plus violent et hyper-violent. Aujourd’hui parler de la menace antisémite en France c’est parler de préjugés tenaces, de stéréotypes sectaires, de haine profonde mais aussi et surtout de terrorisme djihadiste antisémite, » écrit le SPCJ.

« Après les tragiques événements que nous venons de vivre en Francele rapport du SPCJ est un nouveau terrible rappel que les institutions gouvernementales et de la société civile doivent s’unir pour stopper ce fléau qui n’est pas seulement le problème d’une minorité mais gangrène la société toute entière où chacun doit intensifier ses efforts contre ceux qui sont consumés par la haine du juif » a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC Paris. «Tout comme le SPCJ, nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un mal structurel qui ne pourra être combattu que par des programmes, des mesures, et des d’outils adaptés à sa propre mécanique. »

AJC France salue d’ailleurs l’engagement courageux du Président François Hollande, de son Premier Ministre, Manuel Valls qui ont réaffirmé la lutte contre le racisme et l’antisémitisme comme « grande cause nationale » en 2015 et les encourage dans leur actions.

« Je souhaite que le Gouvernement présente un plan global de lutte contre le racisme et l’antisémitisme » a, en effet,  déclaré François Hollande aujourd’hui lors de son discours au Mémorial de la shoah.

« Sécurité »,   « visibilité et efficacité de sanctions », « généralisation du caractère raciste et antisémite comme circonstance aggravante d’un délit », « peines alternatives à valeur pédagogique exemplaire et stage citoyen », « enseignement et transmission de l’histoire  » ainsi que « régulation d’internet » sont les grandes lignes définies  par le Président de la République lors de ce même discours. 

Le bureau d’AJC Paris, dirigée par Simone Rodan-Benzaquen, travaille en étroite collaboration avec les pouvoirs publics, la communauté juive française et de nombreux représentants de la société civile sur les questions de lutte contre l’antisémitisme et racisme.

AJC lance un appel aux rédactions anglo-saxonnes contre l’autocensure des caricatures de Charlie Hebdo.

8 janvier 2015 – Paris – AJC lance un appel aux rédactions anglo-saxonnes contre l’autocensure des caricatures de Charlie Hebdo.

Si l’attentat terroriste commis hier dans les locaux de Charlie Hebdo a suscité la solidarité des journalistes du monde entier en publiant une sélection de caricatures, certains médias anglo-saxons majeurs tels que The Telegraph, le New-York Times, le New-York Daily News, ou encore CNN et NBC ont rendu un hommage mesuré en décidant de flouter ou ne pas publier les caricatures controversés.

« Par cet acte d’autocensure, ces rédactions de presse privent le public de son droit de savoir exactement ce que Charlie Hebdo avait fait pour susciter la colère des djihadistes, » a déclaré David Harris, Directeur exécutif d’AJC. « Priver le public de cette information trahit non seulement le concept d’un journalisme libre, mais favorise aussi l’objectif des tueurs et de leurs sympathisants : créer une atmosphère de peur où la liberté d’expression est bridée faisant de l’islam l’unique religions du monde, parmi toutes les autres ainsi que les idéologies laïques, à l’abri de la satyre et de la caricature « 

AJC Paris exprime son soutien aux policiers blessés à la suite d’une attaque présumée terroriste

21 décembre 2014 – Paris – AJC Paris exprime son soutien aux policiers blessés à la suite de l’attaque présumée terroriste du commissariat de Joué-lès-Tours.

Hier, un homme d’une vingtaine d’années a agressé des policiers avec un couteau en criant «Allahou Akbar», avant d’être abattu.  Une enquête a été ouverte par le Parquet de Paris pour tentative d’assassinat et association de malfaiteurs, le tout en lien avec une entreprise terroriste.

« Si le caractère islamiste de cette attaque est pour l’instant présumé, cela montre néanmoins la nécessité d’exercer une vigilance de tous les instants pour lutter contre la radicalisation en France » a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC Paris. « Nous exprimons notre solidarité aux policiers de Joué-les tours choqués par cette attaque et leur souhaitons un prompt rétablissement »

AJC Paris salue la création d’un groupe d’études sur l’antisémitisme à l’Assemblée Nationale

16 décembre – Paris –  AJC Paris salue la création d’un groupe d’études sur l’antisémitisme à l’Assemblée Nationale.

En effet, l’agrément nécessaire pour la mise en place de ce groupe d’études a été voté par le Palais Bourbon mercredi dernier.

« Il sera très vite en action. Il aura du travail. Il devra être intraitable. » a déclaré hier le Président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone, qui est à l’initiative de ce projet.

La création de ce groupe d’études intervient peu de temps après la nomination de Gilles Clavreul comme délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

« Dans une période où il est capital que toutes les forces vives de la Nation se réunissent pour stopper ce fléau qui n’est pas seulement le problème des minorités mais gangrène la société toute entière, AJC Paris se félicite du nouvel élan donné par le parlement et le gouvernement pour lutter contre l’antisémitisme », a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC Paris.

La création de ce groupe d’études, qui était un souhait d’AJC Paris, intervient depuis peu de temps.

AJC condamne fermement les propos d’EELV concernant le massacre d’une synagogue de Jérusalem

19 novembre 2014 – Paris – AJC condamne fermement les propos du parti Europe Ecologie-Les verts suite à leur dernier communiqué de presse relatif au massacre des cinq israéliens à l’intérieur d’une synagogue de Jérusalem.

En effet, si EELV « condamne…cet acte inqualifiable », le parti des écologistes accuse Israël d’être le responsable indirect de cet attentat au motif que « toutes les manœuvres et les provocations israéliennes…alimentent une insupportable spirale de la violence. »

Or, AJC Paris rappelle que le massacre qui vient d’avoir lieu ne s’inscrit pas dans le cadre d’une spirale de la violence. Il s’agit d’un crime terroriste inhumain prémédité et commis de sang froid

 « EELV fait preuve d’un manque d’empathie sans égal. La place est aujourd’hui au recueillement et à la solidarité envers les familles de victimes » déclare Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC France. « J’en appelle aux dirigeants d’EELV de faire preuve de responsabilité et de ne pas instrumentaliser cette violence inouïe à des fins politiques car, je le rappelle, aucune idéologie pro-palestienne quelle qu’elle soit ne peut justifier ou expliquer une telle barbarie »

Visite d’une délégation de hauts dignitaires de l’AJC en France

Ce diaporama nécessite JavaScript.

5 février 2013 – Paris – La délégation du comité exécutif de l’AJC a conclu une visite de trois jours à Paris après des étapes à Amman, Athènes, Jérusalem, Ramallah et Berlin.

Parmi les faits marquants de la visite étaient les réunions avec le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls, le secrétaire général de l’Elysée, Pierre-René Lemas, le Conseiller diplomatique du Président François Hollande, Paul Jean-Ortiz, et le Président du parti d’opposition (UMP), Jean-François Copé. Ces entretiens ont permis à l’ensemble de la délégation d’échanger avec les responsables français sur les prérogatives de l’AJC.

En outre, la délégation de 20 personnes, dirigé par le Président de l’AJC Robert Elman et le directeur exécutif d’AJC David Harris, a rencontré l’ancien président Nicolas Sarkozy et séparément Monsieur Jean-David Levitte, qui a servi comme conseiller diplomatique du Président et Sherpa.

La délégation s’est également entretenue avec l’ambassadeur français pour les droits de l’Homme, François Zimeray, l’Ambassadeur d’Israël en France, Yossi Gal, l’ambassadeur d’Israël auprès de l’UNESCO, Nimrod Barkan, et l’ambassadeur américain auprès de l’UNESCO, David Killion. L’UNESCO a également accueilli le groupe à son siège pour un déjeuner.

Enfin, la délégation a rencontré les dirigeants juifs français, parmi lesquels Richard Prasquier, le président du CRIF, et le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim. La délégation a été accueillie par Hassen Chalghoumi, l’imam de Drancy, lors d’un dîner spécial œcuménique auquel ont assisté le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, des représentants politiques, plus de 150 imams, le clergé chrétien et les représentants des organisations juives françaises.

À Drancy, la délégation de l’AJC a également visité le mémorial et le musée, dédié à la mémoire des Juifs de France déportés vers les camps de concentration en provenance de la banlieue parisienne.

«Il y a près de 100 ans des dirigeants de l’AJC sont venus pour la première fois en France, à l’époque de la Conférence de la paix de Paris, et ont établi un bureau à Paris peu de temps après la Seconde Guerre mondiale », a déclaré le Directeur exécutif de l’AJC David Harris, récipiendaire de la Légion d’honneur française. « Nous avons toujours considéré la France comme un pays d’une grande importance dans le monde et pour les juifs ».

« Pilier de l’Europe, membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, abritant la troisième plus grande communauté juive au monde (et la plus grande communauté juive en Europe), acteur majeur au Moyen-Orient et Afrique du Nord, la France a toujours occupé une place prioritaire dans l’action de l’AJC. En effet, notre relation de longue date et de grande envergure avec la France et de ses institutions clés est tout à fait unique dans le monde juif.  »

Lors de cette visite, la délégation AJC a axé ses débats sur plusieurs questions importantes, y compris sur les ambitions nucléaires de l’Iran (la France est membre du P5 +1); les bouleversements dans le monde arabe et les implications pour la sécurité régionale, le Hezbollah et la liste des organisations terroristes de l’UE; et le bien-être de la communauté juive française, en particulier dans le contexte des récentes attaques antisémites de Toulouse et de Sarcelles.

« Comme toujours, nous avons été reçus chaleureusement, avons eu des discussions productives et profondes. Le bureau français de l’AJC est prioritaire pour nous et une délégation sera bientôt de retour à Paris, » a ajouté David Harris.

AJC France est dirigé par Simone Rodan-Benzaquen.

AJC salue l’action des autorités françaises contre les réseaux terroristes

Le bureau français d’AJC a envoyé une lettre au Ministre de l’Intérieur Manuel Valls, saluant son action ainsi que celle des services de la police ces derniers jours.

L’action durant le week-end du 7, 8 octobre 2012 a permis de remonter une filière islamiste responsable, entre autres, de l’attentat du 19 septembre dans une épicerie à Sarcelles.

La lettre qui a été adressée par Simone Rodan-Benzaquen, directrice du bureau français salue le travail et les déclarations du Ministre.  » Vos propos et vos actes (…) sont la preuve de la fermeté avec laquelle vous avez décidé de traiter ces sujets qui peuvent remettre en cause les valeurs fondatrices de notre République. Vous n’avez eu cesse de le répéter depuis des mois et ce sans attendre le démantèlement de cellules islamistes à travers tout le territoire, « ce n’est pas simplement la communauté juive qui était ciblée, c’est la France tout simplement ».

eux qui essaient en vain de terroriser le peuple français. »

L’AJC suit avec beaucoup d’inquiétude à travers son bureau français ces évolutions qui confirment une sinistre réalité. Il existe en France des groupes intégristes déterminés à la violence contre les juifs.  Face à ce constat, AJC appelle le gouvernement à défendre avec fermeté et sans complaisance les valeurs de la République française et à mener une action globale dans la lutte contre l’intégrisme et l’antisémitisme.