Un sondage annuel d’AJC révele une baisse de soutien de la communauté juive américaine pour le Président Barack Obama

L’enquête a été menée sur 800 répondants qui ont été interviewés par téléphone entre le 6 et le 21 septembre 2011 derniers. Pour la première fois depuis l’élection du président américain Barack Obama, la désapprobation (48%) parmi les électeurs juifs dépassé l’approbation de son travail en tant que président (45%). Lors de la dernière enquête annuelle de l’AJC, il ya un an, 51% des sondés approuvaient la politique de Barack Obama.

Elections 2012
L’enquête a révélé que, si l’élection avait lieu aujourd’hui, Barack Obama tiendrait encore une avance considérable sur le potentiel challengers républicains parmi les électeurs juifs. Mitt Romney, obtiendrait 32 pour cent du vote juif, selon le sondage, contre 50 pour cent pour  Barack Obama. Un autre 16 pour cent des répondants ont déclaré qu’ils ne voteraient pour aucun des deux candidats, et 2 pour cent étaient indécis. Rick Perry, obtiendrait 25 pour cent des voix contre 55 pour cent pour Obama, avec un autre vote de 18 pour cent ni pour l’un ni pour l’autre , et 2 pour cent indécis. Michele Bachmann recevrait 19 pour cent des voix contre 59 pour cent  pour Obama, avec 21 pour cent pour aucun, et de 1 pour cent indécis. En 2008, Obama a recueilli 78 pour cent de l’électorat juif.

37 pour cent des personnes interrogés déclarent approuver la politique économique du président américain (ils étaient 45 pour cent il ya un an), contre 60 pour cent qui la désapprouvent. En revanche, 68 pour cent soutiennent la politique du président américain concernant la sécurité nationale, 6% de plus que l’année dernière.

Etats-Unis-Israël
La politique de Barack Obama dans le domaine des relations israélo-américaines a reçu l’approbation de 40% des sondés, contre 53% qui désapprouvent et 7% d’indécis. Il ya un an, 49 pour cent des répondants approuvaient cette politique.

Perspectives de paix israélo palestinienne
La perception des perspectives d’une paix durable israélo-arabe a aussi enregistré une baisse considérable. Moins de 3 pour cent seulement des répondants ont dit être «plus optimiste» quant aux perspectives de paix aujourd’hui qu’ils ne l’étaient il ya un an, contre 8 pour cent l’an dernier. 35 pour cent des sondés ont déclaré être «moins optimiste», contre 18 pour cent l’année dernière.

Soutien à un Etat palestinien
La nouvelle enquête montre que, dans la situation actuelle, 38% des personnes interrogées seraient favorables à l’établissement d’un Etat palestinien, contre 55 pour cent qui s’y opposent. Il ya un an, 48% des sondés étaient en faveur d’un Etat palestinien. Seulement 9 pour cent des personnes sont favorables à la démarche unilatérale palestinienne à l’ONU, tandis que 88 pour cent la désapprouvent. 95 pour cent des sondés ont déclaré que les Palestiniens doivent reconnaitre Israël comme Etat juif. 73 pour cent d’entre eux soutiennent l’aide américaine à l’Autorité palestinienne, contre 21 pour cent qui s’y opposent.

Menace nucléaire iranienne
43 pour cent des personnes interrogées approuvent la politique du président Obama concernant l’Iran, contre 45 pour cent qui la désapprouvent, un constat similaire à l’enquête de 2010. La nouvelle enquête conclut également, a une majorité de 71 pour cent, qu’il ya «peu» ou «pas» de chance que la combinaison de la diplomatie et des sanctions empêche l’Iran de développer des armes nucléaires.


Lettre de l’AJC à l’attention de Barak Obama

Washington, 21 août 2010

Monsieur le Président,

AJC souhaite vous temoigner sa reconnaissance pour le leadership et la persévérance dont vous avez fait preuve et qui ont mené à la reprise des négociations directes entre Israël et les Palestiniens pour la paix.

Nous savons que le chemin vers une solution de deux Etats – une solution qui requiert des compromis douloureux de chaque côté – sera extrêmement difficile.

Nous savons que tous les regards sont portés sur vous et votre gouvernement, que les exigences  sont considérables et que l’objectif vers lequel vous tendez est noble et nécessaire.

Nous avons conscience des concessions qu’Israël sera amené à faire si les pourparlers progressent, mais que ce pays, marqué par les attaques répétées et le désaveu récurrent, doit choisir le renoncement de terres pour garantir une paix durable.

Mais nous savons aussi – comme vous, la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton, le Sénateur Mitchell, différents membres du Quartet et le Premier Ministre Benjamin Netanyahu, l’avez souvent exprimé – que la seule manière pour que les Israéliens et les Palestiniens parviennent un jour à un accord satisfaisant pour les deux peuples, est qu’ils s’assoient ensemble à la même table et négocient face-à-face.

Tout comme vous, nos collègues d’AJC et nous-mêmes regrettons qu’autant de mois aient dû s’écouler avant que la déclaration d’hier puisse avoir lieu. Mais, conscients de la détermination dont vous et vos conseillers avez fait preuve pour y faire parvenir, nous devons espérer le meilleur de ce relancement des négociations directes et lui offrir notre sincère soutien.

Avec nos meilleurs vœux pour le succès de cette entreprise vitale.

Respectueusement,

David Harris                                               Robert Elman
Directeur de AJC                                       Président d’AJC