Les élections législatives allemandes et la crise des démocraties européennes

Les résultats des élections législatives allemandes assurent pratiquement la chancelière allemande Angela Merkel de rempiler pour un quatrième mandat, ce qui constituerait un record en matière de longévité. Mais ces élections auront également eu pour effet de permettre à un parti ultra-nationaliste de siéger au Parlement pour la première fois depuis les années 1960, mettant fin au consensus allemand excluant la politique d’extrême-droite au Parlement. Ceci est une nouvelle illustration de la crise de la social-démocratie en Europe.

L’AfD a recueilli plus de 12% des voix après avoir mené une campagne électorale raciste, antimusulmans et anti-réfugiés, et malgré les fortes critiques des leaders politiques, de la société civile et des médias. L’AfD est désormais le deuxième plus grand parti dans les cinq états de l’Allemagne de l’Est, avec quasiment un vote sur deux dans quelques-uns des districts de ces états.

Ce phénomène a dominé une campagne électorale par ailleurs insipide, renouant avec des ressentiments et des peurs provoqués par l’afflux de plus d’un million de réfugiés, issus principalement du Moyen-Orient, entre 2015 et 2016.

Lire la suite

AJC applaudit la décision du gouvernement allemand d’adopter la « Working definition sur l’antisémitisme »

Berlin, 19 septembre 2017 – l’American Jewish Committee se félicite de la décision du gouvernement allemand d’adopter la « Working definition sur l’antisémitisme » de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) et appelle à son immédiate implémentation par les autorités étatiques, fédérales et locales.

“Les cas d’antisémitisme sont souvent négligés ou même ignorés par les autorités en raison du manque d’une définition uniforme de l’antisémitisme. Cela va radicalement changer avec l’adoption de la « Working definition« , qui permettra d’identifier plus facilement là où la bête immonde de l’antisémitisme s’élève”, a déclaré Deidre Berger, directrice de l’Institut Ramer pour les relations franco-juives (AJC Berlin). “Cette décision, qui arrive au début de la nouvelle année juive, envoie un signal important et rassurant à la communauté juive en Allemagne.”

Lire la suite

AJC déplore l’attaque mortelle du marché de Noël de Berlin

capture-decran-2016-12-20-a-18-39-3020 décembre 2016 – Berlin – AJC déplore l’attaque mortelle du Marché de Noël de Breitscheidplatz en plein centre de Berlin.  Le camion qui a foncé dans le marché bondé a tué 12 personnes et fait 50 blessés.

« Cette attaque planifiée a brisé en un éclair la vie de nombreux Allemands et des touristes innocents qui jouissaient des célébrations de Noël. C’est une nouvelle attaque contre notre mode de vie et nos valeurs fondamentales que sont la liberté et la démocratie », a déclaré Deidre Berger, Directrice AJC Berlin.

Lire la suite

AJC salue la déclaration de l’OSCE sur l’antisémitisme

8 décembre 2014 – New York – AJC salue l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour l’adoption d’une nouvelle déclaration sur la lutte contre l’antisémitisme lors de sa réunion du Conseil ministériel à Bâle, en Suisse. La déclaration – qui devait être approuvée par le consensus des 57 États participants – était un point important de la réunion qui s’est tenue à Berlin à la mi-Novembre et qui a rassemblé plus de 500 représentants du gouvernement et des dirigeants de la société civile. Cet événement a été organisé afin de marquer le dixième anniversaire de la Conférence de Berlin et de la Déclaration de l’OSCE sur l’antisémitisme. Mais, compte-tenu de la hausse des incidents antisémites survenus cet été en Europe, une déclaration supplémentaire était urgemment requise.

La nouvelle déclaration réaffirme certains des éléments les plus élémentaires du document antérieur, parmi lesquels l’idée que « les développements internationaux, concernant notamment la situation au Moyen-Orient, ne peuvent aucunement justifier l’antisémitisme. ». Elle met aussi en exergue le fait que les gouvernements doivent s’engager à « enquêter efficacement, agir rapidement, traiter de façon impartiale toute violence motivée par de l’antisémitisme, et poursuivre les responsables ». En outre, le document appelle les dirigeants politiques et les personnalités publiques à s’exprimer clairement et vivement lorsque des actes antisémites se produisent. Il stipule également que des efforts accrus doivent être fournis afin de surveiller et de recueillir les données concernant les crimes haineux.

Le Rabbin Andrew Baker, Directeur des affaires juives internationales de AJC, est aussi le représentant personnel du président en exercice de l’OSCE sur la lutte contre l’antisémitisme. Lors de la session de clôture à Berlin le mois dernier, il a appelé les gouvernements à donner suite à leurs déclarations individuelles en adoptant une déclaration formelle lors du Conseil ministériel. Lors de la réunion des ministres des Affaires Etrangères de l’OSCE à Bâle, Le président de la Confédération suisse Didier Burkhalter a présenté un projet de déclaration qui a finalement remporté l’approbation générale.

L’événement de l’OSCE à Berlin a également mis en place un forum de la société civile durant toute une journée, co-présidé par Deidre Berger, la directrice de AJC Berlin, qui a présenté une liste détaillée de recommandations à l’assemblée plénière.

Ivica Dacic, le ministre serbe des Affaires Etrangères qui assumera la présidence de l’OSCE en janvier, s’est exprimé au moment de la conclusion, en promettant de faire du problème de l’antisémitisme une priorité constante dans l’année à venir. Il a également saisi l’occasion pour annoncer son intention de reconduire le rabbin Baker comme son représentant personnel pour la lutte contre l’antisémitisme.

AJC Leadership Delegation Concludes Europe Visit, Highlighting AJC Presence in Germany, France, Belgium

November 21, 2010 — Brussels — An AJC leadership delegation has just concluded a weeklong mission to Germany, France and Belgium, three key European countries where AJC maintains an official presence.
In Berlin, the delegation and AJC Berlin, under the direction of Deidre Berger, conducted high-level discussions with key officials in the Chancellery and German Foreign Office.
At meetings with State Secretary Dr. Wolf Ruthart-Born and Foreign Policy and Security Advisor to Chancellor Merkel, Christoph Heusgen, AJC raised several issues, including the Iranian nuclear threat and human rights violations, the Israeli-Palestinian peace process, the UN Human Rights Council five-year review in 2011, the upcoming referendum on independence for southern Sudan, and the Special Tribunal on Lebanon. The group also held discussions with the Israeli and American ambassadors to Germany.
AJC Executive Director David Harris and Ambassador Wolfgang Ischinger, chairman of the Munich Security Conference, addressed recent alumni of AJC’s exchange program with insurance giant Allianz.  The AJC-Allianz exchange is a pioneering program that brings young German professionals together with their American Jewish counterparts for a weeklong program in Germany.
From Berlin, the group traveled to Paris, where along with AJC Paris Director Simone Rodan-Benzaquen they met with top government officials.
In her very first official meeting as French foreign minister, Michèle Alliot-Marie, received the AJC delegation at the Quai d’Orsay.  Items on the agenda included the Israeli-Palestinian peace process, Iran’s drive for nuclear weapons capability, reform of the UN Human Rights Council, Lebanon, and the upcoming referendum in Sudan.
At the Foreign Ministry, AJC also praised the efforts of Ambassador François Zimeray to advance international human rights and promote greater understanding between Arabs and Jews worldwide, as well as of Ambassador Valerie Hoffenberg, former AJC Paris director, to strengthen ties between Israelis and Palestinians in the fields of economic cooperation and youth.
In addition to the meeting with Alliot-Marie, AJC met with the President of the Senate, Gérard Larcher, the President and other members of the French-Israeli Friendship Group in the National Assembly, leaders of the Jewish community, the American ambassador to France, the Israeli ambassadors to France and UNESCO, and leaders of the French Union of Jewish Students.
Jason Isaacson, AJC Director of Government and International Affairs, led a panel discussion at Sciences Po, one of France’s most distinguished universities, on the subject of U.S. and European policies toward Iran.
« AJC recognized long ago that France, which is home to Europe’s largest Jewish community, is a key player on the international stage,” said Harris. “Indeed, we established a presence in France shortly after the war. Today, France remains critically important to our concerns in the Middle East and elsewhere, and President Sarkozy is to be applauded, in particular, for his unrelenting courage and leadership in combating the Iranian nuclear threat.”
In Belgium, AJC’s Brussels-based Transatlantic Institute (TAI), founded in 2004, organized the visit in Europe’s capital.
AJC met with the EU Commissioner for Enlargement and Neighborhood Policy, Stefan Füle, to discuss, among other matters, the EU’s relations with Israel, and the accession bids of Turkey and other candidate countries.
The delegation, including TAI Acting Chair Harold Tanner, also met with Members of the European Parliament in charge of links with Iran, Israel, and the United States, an array of ambassadors to the EU, leaders of Belgium’s Jewish community, and representatives of the Brussels-based European Union of Jewish Students, an AJC partner organization, and the Belgian Union of Jewish Students.
« The European Union is the most ambitious and successful peace project of the 20th century, » said Harris.
« AJC has long applauded the process of European integration. Further, as committed proponents of the transatlantic relationship, exemplified by our establishing the Transatlantic Institute six years ago, we came to Brussels to bolster and reaffirm this critically important alliance. It represents a vital and irreplaceable community of democratic values and common security concerns, » Harris said.