Le dirigeant de la plus grande organisation musulmane du monde prendra la parole au Global Forum d’AJC à Jérusalem

14 mai 2018 – New York – Yahya Cholil Staquf, secrétaire général de la plus grande organisation musulmane du monde, le conseil suprême de la Nahdlatul Ulama, prendra la parole à l’occasion du Global Forum d’AJC à Jérusalem.

La conférence qui se tiendra sur 4 jours – du 10 au 13 juin – constitue l’événement annuel le plus important de notre organisation.

Lire la suite

AJC : Seconde réunion pour le Conseil Consultatif Juifs-Musulmans

capture-decran-2016-11-15-a-11-25-52Le Conseil Consultatif Juifs-Musulmans (Muslim-Jewish Advisory Council) a tenu hier, le 1er février 2017, sa deuxième réunion à Washington.

Stanley Bergman, le directeur exécutif de Henry Schein et Farooq Kathwari, président et directeur exécutif d’Ethan Allen, sont les coprésidents du Conseil.

Ses 36 membres sont des leaders (business, politiques et religieux) issus des communautés musulmanes et juives américaines. Ils défendent conjointement des questions d’intérêt commun. Le Conseil possède désormais son site internet.

Voici la déclaration du Conseil :

Lire la suite

AJC rencontre le pape François à l’occasion des 50 ans de Nostra Aetate

67667_pape-francois-rabbin-audience_440x260

28 octobre 2015 – Rome – Lesdirigeants d’AJC ainsi que des représentants juifs du monde entier ont rencontré le pape François après son discours au Vatican à l’occasion du 50ème anniversaire de Nostra Aetate, sous-titré « Déclaration sur les relations de l’Eglise avec les religions non chrétiennes ». L’audience papale a eu lieu lors d’une réunion de trois jours, parrainée par le Vatican et l’Université pontificale grégorienne, afin de commémorer le document historique qui a transformé les relations entre Catholiques et Juifs.

« AJC est fier du rôle qu’il a tenu dans le conseil, la recherche et la création d’un environnement facilitant la déclaration Nostra Aetate » a déclaré David Inlander, président de la Commission des affaires interreligieuses d’AJC.

Lire la suite

Le Directeur des affaires interreligieuses d’AJC rencontre le Pape François

AFP_130314_x38y1_francois-pape-bergoglio_sn63520 mars – Rome – Le rabbin David Rosen, Directeur des affaires interreligieuses de l’AJC, a rencontré aujourd’hui le Pape François au Vatican après la cérémonie d’installation qui s’est tenue hier.

Rosen, qui est l’une des rares personnalités juives à avoir reçu la chevalerie papale, fut invité à la cérémonie comme l’ont été douze représentants de la communauté juive d’Argentine, d’Isräel, d’Italie et des Etats-Unis.  En outre, Rosen a été recu aujourd’hui en audience privée.

« Il n’y aucun doute sur le fait que les relations entre les deux communautés iront de mieux en mieux pendant le pontificat de François » a déclare le Rabbin Rosen.

Lors de la cérémonie d’installation, la délégation juive a été la seule délégation non chrétienne accueillie publiquement par le Pape François.

« Aujourd’hui en audience privée, nous avons été chaleureusement accueillis » a ajouté Rosen.

AJC presse les membres de l’ONU de bloquer l’extrémisme en impliquant les voix religieuses responsables

7 février 2012 – New York – Le rabbin David Rosen d’AJC a exhorté l’Assemblée générale des Nations Unies aujourd’hui de protéger le processus de paix israélo-arabe des agressions extrémistes  en accordant un plus grand pouvoir aux « voix religieusement responsables. »

« Si nous ne voulons pas que la religion fasse « partie du problème », la réponse ne peut pas être d’ignorer cette dernière contrairement à ce que les dirigeants politiques ont souvent fait dans le passé » a affirmé M. Rosen, directeur international des affaires interreligieuses de l’AJC. Monsieur Rosen est l’un des leaders religieux internationalement reconnu à s’être exprimé durant la Semaine de l’harmonie mondiale interreligieuse à l’ONU.

« Au contraire, une telle approche encourage les individus extrémistes à occuper le devant de la scène et affaiblit les voix religieuses responsables. Si on ne veut pas de la religion comme« une partie du problème », il faut responsabiliser les voix religieusement responsables et veiller à ce que « la religion fasse partie de la solution». Cette dernière faisant la promotion d’un esprit de coopération et de respect mutuel « , a déclaré Monsieur Rosen.

Le mois dernier, le haut dignitaire musulman à Jérusalem, le mufti Mohammed Hussein, a déclenché l’indignation générale en citant un hadith affirmant que la fin du Monde ne se produirait pas tant que des musulmans tuent les juifs.

Comme un contrepoids à l’incitation religieuse négative, et en exemple de coopération interreligieuse, le Rabin Rosen a mentionné les travaux de rétablissement du Conseil des Institutions religieuses de Terre Sainte. L’agence comprend le ministère des Waqf / Affaires religieuses de l’Autorité palestinienne et ses tribunaux de la charia, le Grand Rabbinat d’Israël, et les patriarcats et évêchés de la Terre Sainte.

AJC contribue à faciliter le travail du conseil. Ce dernier a été créé à la suite d’une réunion entre l’Archevêque de Canterbury et le Grand Imam d’Al Azhar à Alexandrie en 2002, « réunissant  les chefs religieux des principales confessions abrahamiques de la Terre Sainte pour une première historique « a insisté Monsieur Rosen.

 

La Semaine mondiale de l’harmonie interconfessionnelle a été proposée en Septembre 2010 par le roi Abdallah de Jordanie, et a été proclamée par une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies un mois plus tard en réponse au « besoin urgent de  dialogue entre les différentes confessions et religions afin d’améliorer la compréhension mutuelle, l’harmonie et coopération entre les peuples.  »