Antisémitisme : Des mots à l’action

C’est un fait dramatique dans la France de 2019 : l’antisémitisme est en voie de banalisation.
Chaque jour, on découvre une nouvelle ignominie : la hausse de 74% des actes antisémites recensés, la façade d’un restaurant Bagelstein recouverte du mot Juden, les deux arbres plantés en hommage à Ilan Halimi coupés, des portraits de Simone Veil recouverts de croix gammées, Alain Finkielkraut insulté dans la rue, un cimetière profané, des adolescents qui ouvrent le feu devant une synagogue…

14 partis politiques ont appelé, ce mardi, à manifester contre l’antisémitisme. C’est une initiative qu’il faut soutenir et il est important qu’elle émane non pas de la seule communauté juive mais de mouvements politiques républicains.

Lire la suite

Le soulagement et la vigilance

Au terme d’une élection présidentielle qui n’aura pas cessé de réserver des surprises, Emmanuel Macron a donc été élu.

Une victoire nette. Plus nette que ce que les sondages prédisaient.

Un soulagement, bien sûr, pour toutes celles et ceux, nombreux, qui redoutaient de voir l’extrême droite l’emporter en France.

Un soulagement pour tous les républicains et les démocrates qui ne voulaient pas d’un pays replié sur lui-même, soumis aux intérêts russes et plongeant dans la division et la xénophobie.

Lire la suite

Un an après le 13 novembre : Le souvenir et l’action

Il y a un an, la France était frappée au cœur de sa capitale. 130 vies décimées par la barbarie islamiste terroriste. 130 innocents fauchés simplement parce qu’ils voulaient assister à un concert, un match de football, boire un verre entre amis, discuter, danser, s’aimer, bref vivre libres. Nous ne les oublions pas, nous ne pouvons pas les oublier. Nous avons encore en tête les visages jeunes et souriants des victimes s’affichant sur les réseaux sociaux, les témoignages des survivants, les larmes de leurs proches. Hélas, d’autres visages se sont affichés depuis sur nos écrans, d’autres actes de terreurs planifiés pour semer la mort et l’effroi ont été commis. On pense, bien sûr au prêtre Jacques Hamel, à ceux qui sont tombés le 14 juillet à Nice mais aussi ceux qui ont perdu la vie à Bruxelles ou à Orlando. 

Depuis les terribles attentats de Charlie Hebdo et de l’Hypercacher, notre pays est en guerre contre la folie génocidaire de Daesh. Depuis le 13 novembre, alors que les terroristes avaient auparavant délibérément choisi de cibler les Juifs, les apostats, les forces de l’ordre, les dessinateurs ayant représenté Mahomet, chacun sait aujourd’hui qu’il peut être visé. Car l’objectif de Daesh est bien de tuer ce que nous sommes, nous plonger dans la terreur et anéantir nos démocraties, nos libertés, nos droits, nos modes de vie.

Et pourtant que s’est il passé depuis un an ? Sommes-nous sortis du déni qui entoure l’ampleur du danger islamiste dans notre pays ?

Lire la suite

Le Sursaut : une première édition réussie grâce à vous !

le sursaut photoLundi s’est tenu au Théâtre Déjazet situé aux alentours de la Place de la République à Paris , Le Sursaut, une journée d’échanges et de débats à l’initiative d’AJC Europe, de la Fondation Jean Jaurès, de la Fondation pour l’innovation politique, de l’Association Française des victimes du terrorisme, Le Lab’Afev et le Wilfried Martens Centre for European Studies en partenariat avec Le Huffington Post, Le Figaro et avec le soutien de Facebook et Orange.
De nombreuses personnalités politiques, intellectuelles et artistiques étaient présentes comme le Premier Ministre Manuel Valls, le Député de l’Eure Bruno Le Maire, l’ancien Premier Ministre italien Enrico Letta, l’écrivain Tahar Ben Jelloun, le professeur des universités Gilles Kepel ou encore le comédien François Berléand.

Lire la suite

Les démocraties face à leurs ennemis : l’islamisme et la récupération populiste en Europe

le-sursaut-2_fondblanc_500x500Rendez-vous lundi 4 avril 2016 au Théâtre Déjazet à Paris !

L’islamisme est à l’islam ce que le populisme est au peuple : deux formes de mensonge et de manipulation qui constituent de différente manière et à différents degrés de redoutables menaces pour nous tous. Le temps est venu de les affronter et de ne plus céder une once de terrain de notre idéal démocratique. Nous avons pleuré ensemble les victimes des derniers attentats. De nouveau nous pleurons aujourd’hui celles de Bruxelles, comme toujours frappées par la lâcheté et la barbarie. Il nous appartient aujourd’hui de défendre et d’affirmer les fondements du progrès humain, que seuls peuvent accomplir le pluralisme des idées, l’égalité entre les individus et la liberté d’expression. Nous voulons dire notre indéfectible attachement à ces valeurs et notre volonté farouche de les transmettre aux générations futures. Elles sont les conditions d’une Europe démocratique et prospère et notre seul rempart contre l’obscurantisme.

Lire la suite