Les démocraties face à leurs ennemis : l’islamisme et la récupération populiste en Europe

le-sursaut-2_fondblanc_500x500Rendez-vous lundi 4 avril 2016 au Théâtre Déjazet à Paris !

L’islamisme est à l’islam ce que le populisme est au peuple : deux formes de mensonge et de manipulation qui constituent de différente manière et à différents degrés de redoutables menaces pour nous tous. Le temps est venu de les affronter et de ne plus céder une once de terrain de notre idéal démocratique. Nous avons pleuré ensemble les victimes des derniers attentats. De nouveau nous pleurons aujourd’hui celles de Bruxelles, comme toujours frappées par la lâcheté et la barbarie. Il nous appartient aujourd’hui de défendre et d’affirmer les fondements du progrès humain, que seuls peuvent accomplir le pluralisme des idées, l’égalité entre les individus et la liberté d’expression. Nous voulons dire notre indéfectible attachement à ces valeurs et notre volonté farouche de les transmettre aux générations futures. Elles sont les conditions d’une Europe démocratique et prospère et notre seul rempart contre l’obscurantisme.

Lire la suite

Montée en flèche de l’antisémitisme en France depuis les attentats de janvier

antisémitisme janvier mai 201513 juillet 2015 – Paris – selon AJC, le dernier rapport français sur l’antisémitisme est « un indicateur inquiétant de la profondeur de la crise » qui traverse la nation européenne.

Durant les cinq premiers mois de l’année 2015, 508 actes antisémites ont été répertoriés en France, selon un nouveau rapport publié aujourd’hui par le Service de Protection de la Communauté Juive (le SPCJ) et par le ministère de l’Intérieur.

Celui-ci indique que le nombre d’actes antisémites continue à augmenter dans notre pays: + 84% par rapport à la même période en 2014 soit +161% par rapport à l’année 2013. La plupart de ces actes antisémites s’accompagnent de violences. Le rapport prend uniquement en compte les actes ayant donné lieu à un dépôt de plainte ou de main courante auprès des services de police ou de gendarmerie.

« Ces 508 actes antisémites sont autant de tâches sur le drapeau de la République française dont le devoir est de protéger et de défendre l’ensemble de ses citoyens » a déclaré Simone Rodan Benzaquen, directrice d’AJC Europe. « De l’assassinat des enfants de Toulouse en passant par celui d’Ilan Halimi et des victimes de l’Hypercacher, la haine antisémite a tué neuf Français juifs. Aujourd’hui de véritables moyens éducatifs comme répressifs doivent être mis en place pour lutter efficacement contre l’antisémitisme, il en va des valeurs de la France et de la survie de son modèle républicain. »

AJC a salué l’initiative du gouvernement français qui a lancé un plan global de lutte contre le racisme et l’antisémitisme en avril dernier. « Ce programme ambitieux reflète un véritable engagement du gouvernement dans le combat contre le fléau de l’antisémitisme qui menace la société française », avait alors déclaré Simone Rodan Benzaquen. Cependant, elle souligne que « force est de constater que face à la menace antisémite, il faut aller encore plus loin et de toute urgence. Il n’est plus possible de regarder, chaque année, le nombre d’actes antisémites augmenter. De même, il ne peut y avoir aucune hésitation à faire face à ceux qui s’attaquent aux valeurs fondatrices de la France. »

Le 5 mai dernier, AJC a organisé une conférence stratégique à Bruxelles intitulée « Un moment décisif pour l’Europe » en présence des représentants de la quasi majorité des pays de l’Union européenne. Gilles Clavreul, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, y a exposé les différents volets du plan gouvernemental.

Cette conférence a été l’occasion pour AJC de publier un appel à l’action : un plan détaillé adressé aux gouvernements européens, stipulant des mesures concrètes à appliquer afin de s’engager clairement contre l’antisémitisme et d’en faire une priorité. Le document invite ainsi les gouvernements à assurer davantage la sécurité des institutions et des communautés juives, à investir dans l’éducation afin de sensibiliser aux valeurs européennes dès le plus jeune âge, à sanctionner sévèrement les pourvoyeurs de haine sur internet et les réseaux sociaux et à reconnaître que la diffamation d’Israël est trop souvent une couverture pour l’expression de l’antisémitisme.

AJC appelle à la vigilance et rappelle que si les Juifs restent, comme les statistiques le montrent, la cible privilégiée des djihadistes, ce sont les valeurs républicaines dans leur ensemble qui sont attaquées, comme l’ont montré les attentats à Paris en janvier ou, plus récemment, en Isère.

Le bureau français d’AJC travaille en étroite collaboration avec les autorités, la communauté juive et les organisations de la société civile pour lutter contre l’antisémitisme et d’autres formes de haine et de racisme.

AJC Paris salue la création d’un groupe d’études sur l’antisémitisme à l’Assemblée Nationale

16 décembre – Paris –  AJC Paris salue la création d’un groupe d’études sur l’antisémitisme à l’Assemblée Nationale.

En effet, l’agrément nécessaire pour la mise en place de ce groupe d’études a été voté par le Palais Bourbon mercredi dernier.

« Il sera très vite en action. Il aura du travail. Il devra être intraitable. » a déclaré hier le Président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone, qui est à l’initiative de ce projet.

La création de ce groupe d’études intervient peu de temps après la nomination de Gilles Clavreul comme délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

« Dans une période où il est capital que toutes les forces vives de la Nation se réunissent pour stopper ce fléau qui n’est pas seulement le problème des minorités mais gangrène la société toute entière, AJC Paris se félicite du nouvel élan donné par le parlement et le gouvernement pour lutter contre l’antisémitisme », a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC Paris.

La création de ce groupe d’études, qui était un souhait d’AJC Paris, intervient depuis peu de temps.

AJC est horrifié par le braquage à domicile d’une famille juive à Créteil

3 décembre 2014 – Paris – AJC est horrifié par le braquage à domicile d’une famille juive à Créteil.

Hier, trois individus cagoulés ont fait irruption par la force dans le domicile d’une famille juive en pensant y trouver de fortes sommes d’argent sur la base d’un préjugé antisémite consistant à penser que les Juifs sont riches. « Dis-nous où tu caches l’argent, vous, les juifs, vous avez toujours de l’argent ! » tels on été les propos proférés par les agresseurs selon les victimes. En effet, à l’intérieur, se trouvaient l’un des fils, âgé de 21 ans, qui a été bâillonné et menacé avec des armes de poings et sa petite amie de 19ans, qui a subi des attouchements.

Si le caractère antisémite de cette attaque n’est pas encore pleinement confirmé par les forces de l’ordre, il est impossible de ne pas faire le parallèle avec ce qu’a vécu Ilan Halimi, il y a 8 ans déjà. Cette énième attaque crapuleuse doit également être analysée à travers le prisme du dernier sondage réalisé par la Fondapol qui a révélé que 25% de la population française pensait que les juifs avaient trop de pouvoir dans le domaine de l’économie et de la finance.

« Ces tragédies antisémites successives  soulignent les dangers très réels auxquels les Juifs de France sont confrontés et ce, même si nous reconnaissons que les gouvernements respectifs sont fermement mobilisés pour lutter contre de tels phénomènes » a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC France. «  Trop c’est trop ! Il est évident que beaucoup plus doit être fait partout en  France pour endiguer ce fléau : appliquer la tolérance zéro et intensifier l’action pénale. A plus long terme, il est vital d’établir des initiatives éducatives pour favoriser un climat de respect mutuel et casser les préjugés. »

AJC France, par la voix de sa directrice, rencontrera dans quelques jours le nouveau délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, Gilles Clavreul, dans le but d’enclencher un nouveau plan d’action pour lutter contre l’antisémitisme en France.

AJC salue la nomination de Monsieur Gilles Clavreul en tant que délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

26 novembre 2014 – Paris – AJC salue la nomination de Monsieur Gilles Clavreul en tant que délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

En effet, à l’issue du Conseil des Ministres de ce mercredi, Mr. Clavreul remplacera l’ancien délégué interministériel, Régis Guyot qui partira à la retraite.

Cette nomination intervient à un moment où il est capital que toutes les forces vives de la Nation se réunissent pour stopper ce fléau qui n’est pas seulement le problème des minorités mais gangrène la société toute entière. Il est temps qu’une analyse approfondie de ce phénomène soit faite pour trouver des initiatives concrètes en termes d’éducation et de prévention, en impliquant tous les acteurs de la société publique et civile.

« AJC France exprime sa totale confiance à M. Clavreul pour combattre vigoureusement ce climat irrespirable où plus que jamais tolérance zéro et un vrai plan ambitieux de lutte contre  l’antisémitisme et racisme, avec des moyens importants, doivent être mis en place.» a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC France. « La tache qui attend M. Clavreul n’est pas simple, c’est pourquoi nous sommes dès aujourd’hui à son entière disposition pour lui apporter toute l’aide nécessaire. »

AJC France se félicite également que le délégué interministériel soit, comme demandé, directement rattaché à Matignon et non plus au Ministère de l’Intérieur, afin que sa qualité interministérielle prenne toute sa dimension.

AJC France, qui travaille en étroite collaboration avec les pouvoirs publics, la communauté juive française et de nombreux représentants de la société civile sur les questions de lutte contre l’antisémitisme et de racisme, rencontrera très prochainement Mr Gilles Clavreul.