Une délégation d’AJC en visite au Caire et à Amman

Caire

7 juillet 2015 – Le Caire – A l’occasion de réunions de haut niveau organisées quelques jours après les attaques meurtrières dans le Sinaï et à Héliopolis, AJC a exprimé sa solidarité avec l’Egypte dans la lutte contre le terrorisme islamiste.

Il s’agit de la cinquième visite au Caire d’AJC depuis la révolution de janvier 2011. La délégation, à laquelle se sont joins de nombreux membres d’AJC, était conduite par le président Stanley Bergman qui a présenté ses condoléances au président Abdel Fattah Al Sissi pour la perte tragique dont le pays a souffert. Ils ont ensuite abordé des questions stratégiques, politiques, économiques et sociales.

« L’Egypte, un allié essentiel des Etats-Unis, fait face à de sérieux défis, mais nous revenons de cette dernière visite impressionnés par la détermination du président Al Sissi à les affronter. » a déclaré Bergman à la suite de la réunion de deux heures du groupe dans le palais présidentiel. « Les batailles que l’Egypte mène contre la menace djihadiste et la trajectoire qu’elle suit afin de mettre fin à des années de stagnation et de bouleversements politiques sont essentiels pour la région et pour le monde entier. »

« Nous sommes impatients de pouvoir constater les progrès du gouvernement afin de satisfaire le peuple égyptien en matière de sécurité et de stabilité, la réalisation de ses objectifs de croissance économique, la mise en application de la promesse de renforcement des institutions démocratiques ainsi que la protection des droits humains. »

La délégation a rencontré des hauts fonctionnaires, parmi lesquels le Premier ministre Ibrahim Mahlab et le ministre des Affaires étrangères Sameh Shoukry mais aussi des diplomates, chefs d’entreprise, militants politiques et des personnalités de la société civile.

L’Iran et l’accord nucléaire ont fait partie des sujets abordés au cours des deux jours de réunions au Caire, tout comme l’instabilité accrue qui touche le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ainsi que son impact sur l’Egypte et Israël ; l’amélioration des relations américano-égyptiennes ; le renforcement de la coopération stratégique entre l’Egypte et Israël contre le terrorisme islamiste ; la perspective d’expansion des interactions humaines et économiques entre l’Egypte et Israël ; l’agenda égyptien concernant Israël lors des forums internationaux ainsi que les préoccupations concernant l’antisémitisme d’un point de vue mondial et régional.

Les mots du Premier ministre Manuel Valls à l’occasion du Global Forum d’AJC

Valls AJC9 juin 2015 – Washington – Le Premier ministre français a déclaré à l’occasion du Global Forum d’AJC que l’avenir des Juifs français « est en France, car c’est leur pays et qu’ils sont une part de sa richesse, de son identité. La France sans les Juifs n’est plus la France ! »

Ce message, fort, du Premier ministre a été communiqué dans une lettre adressée à AJC, lue à haute voix lors de la séance plénière de clôture du Global Forum d’AJC. Cette année, l’évènement a réuni plus de 2000 personnes, parmi lesquelles les représentants des communautés juives du monde entier.

Le Premier ministre a toujours communiqué de façon ouverte au sujet de la montée de l’antisémitisme et de la menace extrémiste qui pèse sur toute la France, et non pas uniquement sur les citoyens de confession juive.

« En tuant des journalistes ; des policiers, des Juifs parce qu’ils étaient juifs, les terroristes s’en sont pris à l’essence même de notre Nation, elle qui, il y a deux siècles, avec la Révolution, a fait des Juifs, des citoyens français à part entière. » écrit-il.

« Et avec le Président de la République, François Hollande, nous avons décidé la mise en place de moyens exceptionnels – policiers et militaires – pour garantir la sécurité des Français et notamment de la communauté juive : ses synagogues, ses bâtiments, ses écoles. » ajoute-t-il.

Au sujet du plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme récemment annoncé par le gouvernement, Valls déclare « Il s’agit de bien repartir à l’offensive, notamment sur Internet et les réseaux sociaux, pour ne pas laisser la place à la propagande, à des contre-discours qui viennent saper les fondements de notre société. »

« Jamais la menace n’a été aussi forte. Lutter contre le terrorisme et les ferments de haine demande bien sûr, en premier lieu, de combattre, d’agir sur le terrain. »

« Je sais pouvoir compter sur le soutien de l’American Jewish Committee parce que nous partageons les mêmes valeurs et la même volonté de lutter contre ceux qui répandent la haine et l’intolérance » précise-t-il. « Votre clarté morale, votre professionnalisme et votre détermination vous distinguent des autres organisations et font de vous un acteur et interlocuteur indispensable. »

Valls a également salué « le travail et le dynamisme exceptionnel » de la directrice d’AJC Paris, Simone Rodan Benzaquen, ainsi que de son équipe. « C’est un encouragement à poursuivre. A ne jamais rien céder. »