Visite d’une délégation de hauts dignitaires de l’AJC en France

Ce diaporama nécessite JavaScript.

5 février 2013 – Paris – La délégation du comité exécutif de l’AJC a conclu une visite de trois jours à Paris après des étapes à Amman, Athènes, Jérusalem, Ramallah et Berlin.

Parmi les faits marquants de la visite étaient les réunions avec le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls, le secrétaire général de l’Elysée, Pierre-René Lemas, le Conseiller diplomatique du Président François Hollande, Paul Jean-Ortiz, et le Président du parti d’opposition (UMP), Jean-François Copé. Ces entretiens ont permis à l’ensemble de la délégation d’échanger avec les responsables français sur les prérogatives de l’AJC.

En outre, la délégation de 20 personnes, dirigé par le Président de l’AJC Robert Elman et le directeur exécutif d’AJC David Harris, a rencontré l’ancien président Nicolas Sarkozy et séparément Monsieur Jean-David Levitte, qui a servi comme conseiller diplomatique du Président et Sherpa.

La délégation s’est également entretenue avec l’ambassadeur français pour les droits de l’Homme, François Zimeray, l’Ambassadeur d’Israël en France, Yossi Gal, l’ambassadeur d’Israël auprès de l’UNESCO, Nimrod Barkan, et l’ambassadeur américain auprès de l’UNESCO, David Killion. L’UNESCO a également accueilli le groupe à son siège pour un déjeuner.

Enfin, la délégation a rencontré les dirigeants juifs français, parmi lesquels Richard Prasquier, le président du CRIF, et le Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim. La délégation a été accueillie par Hassen Chalghoumi, l’imam de Drancy, lors d’un dîner spécial œcuménique auquel ont assisté le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, des représentants politiques, plus de 150 imams, le clergé chrétien et les représentants des organisations juives françaises.

À Drancy, la délégation de l’AJC a également visité le mémorial et le musée, dédié à la mémoire des Juifs de France déportés vers les camps de concentration en provenance de la banlieue parisienne.

«Il y a près de 100 ans des dirigeants de l’AJC sont venus pour la première fois en France, à l’époque de la Conférence de la paix de Paris, et ont établi un bureau à Paris peu de temps après la Seconde Guerre mondiale », a déclaré le Directeur exécutif de l’AJC David Harris, récipiendaire de la Légion d’honneur française. « Nous avons toujours considéré la France comme un pays d’une grande importance dans le monde et pour les juifs ».

« Pilier de l’Europe, membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, abritant la troisième plus grande communauté juive au monde (et la plus grande communauté juive en Europe), acteur majeur au Moyen-Orient et Afrique du Nord, la France a toujours occupé une place prioritaire dans l’action de l’AJC. En effet, notre relation de longue date et de grande envergure avec la France et de ses institutions clés est tout à fait unique dans le monde juif.  »

Lors de cette visite, la délégation AJC a axé ses débats sur plusieurs questions importantes, y compris sur les ambitions nucléaires de l’Iran (la France est membre du P5 +1); les bouleversements dans le monde arabe et les implications pour la sécurité régionale, le Hezbollah et la liste des organisations terroristes de l’UE; et le bien-être de la communauté juive française, en particulier dans le contexte des récentes attaques antisémites de Toulouse et de Sarcelles.

« Comme toujours, nous avons été reçus chaleureusement, avons eu des discussions productives et profondes. Le bureau français de l’AJC est prioritaire pour nous et une délégation sera bientôt de retour à Paris, » a ajouté David Harris.

AJC France est dirigé par Simone Rodan-Benzaquen.

AJC France en action

(de gauche) Elisa Sagor, David Harris, Michèle Alliot-Marie, Simone Rodan-Benzaquen, Jason Isaacson

Une délégation de AJC (American Jewish Comittee) composée de David Harris, Jason Isaacson, Simone Rodan Benzaquen et Elisa Sagor a pu rencontrer durant 2 jours (mardi 16 et mercredi 17 novembre), des personnalités du monde politique et de la diplomatie française.
Ce court séjour marathon organisé par la représentante de l’AJC en France Simone Rodan Benzaquen, a été particulièrement riche. En plein remaniement ministériel, et malgré une actualité de politique intérieure très imposante, l’accueil des différentes personnalités politiques, notamment Gérard Larcher président du Sénat ou bien le long entretien avec Michèle Alliot-Marie nommée la veille Ministre des Affaires Etrangères, a prouvé l’extraordinaire amitié que porte la France à l’American Jewish Committee. Pendant ces différentes entrevues les sujets abordés ont été les suivants: les relations transatlantiques, le processus de paix entre israéliens et palestiniens, le Liban, le Soudan et l’imminent référendum du Sud, l’inquiétude concernant la politique iranienne, le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU ou encore les questions liées au racisme et à l’antisémitisme en Europe.