Etat d’urgence ? Pas pour tout le monde

BatshevaMardi soir, des centaines de spectateurs se sont rendus à l’Opéra de Paris afin d’assister au spectacle de la compagnie de danse Batsheva.

L’Opéra de Paris est l’un des lieux les plus prestigieux de Paris. L’exigence de sa programmation, la beauté de son architecture, la grandeur de son histoire en font l’un des plus beaux joyaux de la culture française et participent au rayonnement international de notre pays.‪

Batsheva est une compagnie mondialement connue et récompensée de nombreuses fois par les plus grands prix de danse de la planète qui lutte, avec son art, pour repousser les frontières, promouvoir la paix, l’échange et le dialogue entre les peuples grâce à la culture.

‪C’est donc à une représentation exceptionnelle que s’attendaient celles et ceux qui avaient pris place dans l’Opéra de Paris pour assister à ce spectacle.

‪Mais voilà, Batsheva est une compagnie de danse israélienne.‪

Lire la suite

AJC consterné par la tenue d’un rassemblement autorisé du BDS devant l’Opéra Garnier

The Brooklyn Academy of Music presents Batsheva Dance Company performing Sadeh21[1], a collection of movement studies by Ohad Naharin and his Israeli-based Batsheva Dance Company at the BAM Opera House on November 12, 2014.The dancers:William Barry, Mario Bermudez Gil,Omri Drumlevich, Bret Easterling,Iyar Elezra, Rani LebzelterEri Nakamura, Ori Moshe Ofri, Rachael Osborne, Shamel PittsOscar Ramos, Nitzan ResslerIan Robinson, Or Meir Schraiber, Maayan Sheinfeld, Bobbi Smith,,Zina (Natalya) Zinchenko , Adi ZlatinLighting by Avi Yona Bueno (Bambi)Soundtrack by Maxim WarattCostume design by Ariel CohenVideo titles design by Raz FriedmanPhoto Credit: Stephanie Berger
Crédit photo : Stephanie Berger

AJC Paris exprime sa plus totale stupéfaction devant l’autorisation accordée par la Préfecture de Police de Paris à la tenue hier d’un rassemblement du collectif BDS devant l’Opéra Garnier.

Alors que la nation commémore cette semaine les 17 victimes des attentats terroristes de janvier dernier et que l’état d’urgence a été proclamé dans tout le pays par le Président de la République suite aux tragiques événements du 13 novembre, il apparaît invraisemblable que les pouvoirs publics aient pu permette l’organisation d’une manifestation appelant entre autres au boycott d’Israël et rendant hommage à travers une liste lue par les intervenants à des membres de l’organisation terroriste Hamas.

Lire la suite