AJC applaudit la décision du gouvernement allemand d’adopter la « Working definition sur l’antisémitisme »

Berlin, 19 septembre 2017 – l’American Jewish Committee se félicite de la décision du gouvernement allemand d’adopter la « Working definition sur l’antisémitisme » de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) et appelle à son immédiate implémentation par les autorités étatiques, fédérales et locales.

“Les cas d’antisémitisme sont souvent négligés ou même ignorés par les autorités en raison du manque d’une définition uniforme de l’antisémitisme. Cela va radicalement changer avec l’adoption de la « Working definition« , qui permettra d’identifier plus facilement là où la bête immonde de l’antisémitisme s’élève”, a déclaré Deidre Berger, directrice de l’Institut Ramer pour les relations franco-juives (AJC Berlin). “Cette décision, qui arrive au début de la nouvelle année juive, envoie un signal important et rassurant à la communauté juive en Allemagne.”

Lire la suite

AJC loue le Parlement européen pour l’adoption de la résolution comprenant la définition de travail de l’antisémitisme

Bruxelles – 1er juin 2017 – AJC félicite le Parlement européen pour avoir adopté à une écrasante majorité une résolution sur la lutte contre l’antisémitisme incluant la définition de travail de l’antisémitisme de l’alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA).

Cette définition, que tous les États membres de l’UE ont salué en janvier dernier, dénonce et combat les nouvelles formes que revêt l’antisémitisme.

Lire la suite

AJC salue la déclaration de l’OSCE sur l’antisémitisme

8 décembre 2014 – New York – AJC salue l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour l’adoption d’une nouvelle déclaration sur la lutte contre l’antisémitisme lors de sa réunion du Conseil ministériel à Bâle, en Suisse. La déclaration – qui devait être approuvée par le consensus des 57 États participants – était un point important de la réunion qui s’est tenue à Berlin à la mi-Novembre et qui a rassemblé plus de 500 représentants du gouvernement et des dirigeants de la société civile. Cet événement a été organisé afin de marquer le dixième anniversaire de la Conférence de Berlin et de la Déclaration de l’OSCE sur l’antisémitisme. Mais, compte-tenu de la hausse des incidents antisémites survenus cet été en Europe, une déclaration supplémentaire était urgemment requise.

La nouvelle déclaration réaffirme certains des éléments les plus élémentaires du document antérieur, parmi lesquels l’idée que « les développements internationaux, concernant notamment la situation au Moyen-Orient, ne peuvent aucunement justifier l’antisémitisme. ». Elle met aussi en exergue le fait que les gouvernements doivent s’engager à « enquêter efficacement, agir rapidement, traiter de façon impartiale toute violence motivée par de l’antisémitisme, et poursuivre les responsables ». En outre, le document appelle les dirigeants politiques et les personnalités publiques à s’exprimer clairement et vivement lorsque des actes antisémites se produisent. Il stipule également que des efforts accrus doivent être fournis afin de surveiller et de recueillir les données concernant les crimes haineux.

Le Rabbin Andrew Baker, Directeur des affaires juives internationales de AJC, est aussi le représentant personnel du président en exercice de l’OSCE sur la lutte contre l’antisémitisme. Lors de la session de clôture à Berlin le mois dernier, il a appelé les gouvernements à donner suite à leurs déclarations individuelles en adoptant une déclaration formelle lors du Conseil ministériel. Lors de la réunion des ministres des Affaires Etrangères de l’OSCE à Bâle, Le président de la Confédération suisse Didier Burkhalter a présenté un projet de déclaration qui a finalement remporté l’approbation générale.

L’événement de l’OSCE à Berlin a également mis en place un forum de la société civile durant toute une journée, co-présidé par Deidre Berger, la directrice de AJC Berlin, qui a présenté une liste détaillée de recommandations à l’assemblée plénière.

Ivica Dacic, le ministre serbe des Affaires Etrangères qui assumera la présidence de l’OSCE en janvier, s’est exprimé au moment de la conclusion, en promettant de faire du problème de l’antisémitisme une priorité constante dans l’année à venir. Il a également saisi l’occasion pour annoncer son intention de reconduire le rabbin Baker comme son représentant personnel pour la lutte contre l’antisémitisme.

Interview d’Andy Baker, Directeur des affaires internationales juives de l’AJC sur Radio Communauté Juive.

ANDREW_BAKER_GRAY_NEWA la suite de ses entretiens avec le Gouvernement Français et les différentes associations françaises qui luttent contre l’antisémitisme,  Andy Baker, envoyé spécial de l’OSCE à la lutte contre l’antisémitisme et Directeur des affaires internationales juives de l’American Jewish Committee a été interviewé par Radio Communauté Juive.

Pour écouter l’interview, cliquez ici.