AJC critique la décision du Parlement Européen d’annuler une exposition de dessins sur l’Iran

Bruxelles – 21 février 2018 – AJC déplore que le Parlement européen ait interdit à un groupe de députés de l’UE, tous partis confondus, d’accueillir une exposition autour de dessins mettant en lumière les violations des Droits de l’Homme commises par Téhéran.

L’exposition ayant été annulée dans son intégralité par la députée libérale britannique Catherine Bearder au motif qu’elle était « trop controversée », elle a due être déplacée dans un lieu adjacent par les quatre membres du Parlement co-organisateurs de l’événement – Lars Adaktusson (EPP), Péter Niedermüller (S&D), Anders Vistisen (ECR) et Petras Auštrevičius (ALDE).

Lire la suite

AJC remercie le journal BILD pour la diffusion du reportage sur l’antisémitisme et exhorte ARTE et WDR à suivre l’exemple

Manifestation pro-palestinienne à Paris, avril 2017

Berlin – 13 juin 2017 – AJC remercie le journal BILD pour la diffusion du reportage « Élu et exclu – la haine envers les juifs en Europe »

« Il est incompréhensible que les deux médias se soient opposés à la diffusion. Les derniers jours ont pourtant précisément démontré l’intérêt important de ce film au sein de la société. Cela fait preuve d’une prise en compte grandissante de l’antisémitisme au sein de la société allemande aujourd’hui, ce qui constitue la condition préalable pour combattre efficacement l’antisémitisme. »

Lire la suite

AJC loue le Parlement européen pour l’adoption de la résolution comprenant la définition de travail de l’antisémitisme

Bruxelles – 1er juin 2017 – AJC félicite le Parlement européen pour avoir adopté à une écrasante majorité une résolution sur la lutte contre l’antisémitisme incluant la définition de travail de l’antisémitisme de l’alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA).

Cette définition, que tous les États membres de l’UE ont salué en janvier dernier, dénonce et combat les nouvelles formes que revêt l’antisémitisme.

Lire la suite

AJC appelle le Parlement européen à condamner les violations des Droits de l’Homme et le négationnisme du régime iranien

Dessin de Zéon, proche de Dieudonné, qui a remporté le dernier concours annuel de caricature de la Shoah organisé par l'Iran
Dessin de Zéon, proche de Dieudonné, qui a remporté le dernier concours annuel de caricature de la Shoah organisé par l’Iran

Bruxelles – 20 octobre 2016 – AJC Transatlantic Institute appelle tous les membres du Parlement européen à soutenir les amendements fondamentaux proposés par la Députée européenne Marietje Schaake, à un rapport clé sur l’Iran, qui seront votés en session plénière mardi prochain à Strasbourg.

Ces amendements rectifient certains des raccourcis du rapport, qui dans sa forme actuelle, échoue à condamner la propagande antisémite du régime et ses appels répétés à la destruction d’Israël. Le rapport échoue également à répondre de manière adéquate aux violations des Droits de l’Homme et à l’intervention de l’Iran sur la scène internationale, surtout son soutien déterminant envers la guerre brutale que mène Assad contre sa propre population, ainsi que son soutien pour le terrorisme international.

Lire la suite

AJC est profondément préoccupé par la faiblesse du rapport du Parlement Européen sur l’Iran

1Bruxelles – 6 octobre 2016 – AJC est profondément préoccupé par l’absence de critique ou la seule évocation de la propagande antisémite de Téhéran et des appels répétés à la destruction d’Israël dans le rapport sur l’Iran de la Commission des affaires étrangères du Parlement européen. Le rapport n’aborde pas de front les terribles violations des Droits de l’Homme par l’Iran ou encore les dangereuses positions de politique étrangère comme le soutien largement critiquable à la guerre brutale de Bachar al-Assad à l’encontre de sa propre population ou le soutien au terrorisme international.

Lire la suite

AJC présente un plan d’action au Parlement européen pour la lutte contre l’antisémitisme

26 février 2015 – Bruxelles – Un haut responsable de l’American Jewish Committee a exhorté les législateurs européens à élaborer un plan d’action immédiat afin de faire face à la marée montante de l’antisémitisme dans leur pays et de changer la réalité des Juifs vivant dans la peur en Europe.

« En premier lieu, les dirigeants européens doivent montrer leur volonté d’assurer Lire la suite

Le bond en arrière du Parlement de l’UE dans la lutte contre l’antisémitisme

22 décembre 2014 – New York – AJC est profondément déçu par l’incapacité du Parlement européen à établir un groupe de travail pour lutter contre la montée de l’antisémitisme en Europe.

« L’inertie du Parlement européen concernant la création d’un groupe de travail sur le sujet de l’antisémitisme est simplement un manquement inexcusable au devoir » a déclaré David Harris, directeur exécutif de AJC qui a longtemps et vigoureusement insisté pour qu’une action européenne se mette en place afin de lutter contre un antisémitisme accru.

« La violence et les attitudes antisémites ont augmenté dans les principaux États membres de l’UE, et un nombre croissant de Juifs s’interroge sur son avenir. Pourtant, le Parlement européen refuse d’établir un organe spécial pour faire face à la résurgence de cette haine qui cible les Juifs, mais aussi les valeurs européennes fondamentales ».

Tandis que le Parlement européen refuse de créer un groupe de travail sur l’antisémitisme – malgré le soutien d’un certain nombre de membres – il met en place un organe pour faire face au racisme et à la diversité en général.

« Les racines et les motifs qui se cachent derrière l’antisémitisme sont souvent différents des autres formes de fanatisme », a déclaré David Harris. « Aborder ce problème très spécifique de la même façon que les autres formes de racisme (et de diversité) révèle le fait que certains parlementaires ne comprennent pas encore la gravité mais surtout le caractère unique du problème, et ce en dépit de la menace antisémite qui plane au dessus du continent européen. »

« Nous exhortons les législateurs à réexaminer la proposition d’un groupe de travail sur la lutte contre l’antisémitisme aussi vite que possible », a ajouté David Harris. « Les faits n’en exigent pas moins. »

Le Parlement européen rejette la reconnaissance sans condition de la Palestine

17 Décembre 2014 – Strasbourg – Aujourd’hui, le Parlement européen a neutralisé une résolution sur un Etat palestinien, en s’abstenant d’appeler à la reconnaissance immédiate. La motion adoptée en plénière n’ »exhorte » plus les Etats membres de l’UE de reconnaître immédiatement la Palestine, comme le demandaient initialement les socialistes, les Verts et la gauche radicale. Au lieu de cela, la résolution commune qui a été adoptée dans l’objectif d’un compromis entre le Parti populaire européen (PPE) de centre droit et le Parti socialiste de centre-gauche, est soutenue par la plupart des grands groupes. Elle soutient le principe d’une reconnaissance de l’Etat palestinien et la solution fondée sur deux Etats. Le texte a été adopté par 498 voix pour, 88 contre et 11 abstentions.

« Nous soutenons tous le principe d’un Etat palestinien. Mais cela ne peut que découler de pourparlers directs entre Israël et l’Autorité palestinienne, et la résolution reflète cette position » a déclaré Daniel Schwammenthal, le Directeur de AJC Transatlantic Institute. « « Une reconnaissance prématurée nuirait au processus de paix, en indiquant aux Palestiniens qu’ils peuvent éviter des négociations et des compromis, tout en mettant à mal la position de l’Europe comme intermédiaire honnête en Israël » a-t-il ajouté.

En Octobre, la Suède est devenue le premier grand pays d’Europe occidentale à reconnaître la «Palestine». Les législateurs de l’Irlande et de la Grande-Bretagne (où seule une minorité de parlementaires a voté) ont adopté des motions non contraignantes sur cette question. La résolution espagnole du mois dernier n’a pas appelé à la reconnaissance immédiate, en soulignant qu’une telle mesure « devrait être le résultat d’un processus de négociation entre les parties ».

L’AJC Transatlantic Institute se réjouit de l’annulation du voyage en Iran prévu par une délégation européenne.

Panahi-640x39526 avril 2013 – Bruxelles – L’AJC Transatlantic Institute se réjouit de l’annulation du voyage qui devait emmener une délégation du Parlement Européen en Iran, la semaine prochaine.

Selon le communiqué de Tarja Cronberg (Verts/ALE, Finlande), Présidente de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Iran, « il s’est avéré impossible pour les Majlis de recevoir la délégation du Parlement européen aux dates proposées [2 – 6 mai]. »

« Ce voyage n’aurait tout simplement  jamais du être envisagé » a déclaré  Daniel Schwammenthal, Directeur de l’AJC Transatlantic Institute à Bruxelles. « Le simple souhait de vouloir visiter l’Iran ne fait qu’encourager son leadership répressif et affaiblit ceux qui luttent pour la liberté. C’est à l’encontre de la mission et des valeurs du Parlement européen. »

L’AJC Transactlantic Institute avait condamné, plus tôt cette semaine, la visite prévue, en déclarant que cette voyage  « porterait atteinte à la cause de la démocratie en Iran. »

«La situation grave des Droits de l’Homme en Iran nécessite une réponse stricte et unanime de la part de l’Union européenne et non une séance photos avec les oppresseurs », avait déclaré Daniel Schwammenthal.

« Il est temps que cette mascarade cesse », a poursuivi Daniel Schwammenthal. « Le Parlement européen doit envoyer un message fort aux Iraniens. Aucun dialogue ne doit être engagé avec l’Iran tant que les Droits de l’Homme et la Démocratie ne seront pas respectés. Aucune autre option n’est acceptable »

Pour information, une délégation du Parlement européen dernier s’était rendu en Iran en 2007. Quant à Mme Cronberg, celle-ci a déclaré que « d’autres dates sont à l’étude ».

AJC félicite l’UE et Israël quant à l’Accord pharmaceutique ratifié par le Parlement Européen

23 octobre 2012 – Bruxelles – AJC se félicite de la ratification par le Parlement européen de l’ACAA d’un accord technique entre l’Union européenne (UE) et Israël visant à faciliter le commerce pharmaceutique. La mesure a été adoptée par une large majorité de 379 pour 230 contre.

« Les compagnies pharmaceutiques israéliennes sont à la pointe de la recherche et du développement de traitements innovants qui contribuent à sauver des vies et réduire les souffrances », a déclaré Daniel Schwammenthal, directeur de l’AJC Transatlantic Institute à Bruxelles.

«Grâce à leur leadership sur le marché des médicaments génériques, les médicaments israéliens aident les fournisseurs de soins de santé à réduire les dépenses tout en maintenant des normes de qualité élevées. » dit Daniel Schwammenthal. «C’est une journée importante pour Israël et l’Union européenne. »

Le Conseil européen, composé des chefs d’Etat des 27 Etats membres de l’UE, a validé le protocole de l’ACAA en Mars 2010 et l’a renvoyé au Parlement européen pour sa mise en oeuvre. La procédure a mis plus de deux ans à aboutir devant la commission parlementaire sur le commerce international et ce jusqu’au vote qui a eu lieu le 18 Septembre 2012, au cours duquel une majorité de députés ont donné leur accord.

«À la base, ce n’était pas un débat sur les mérites de l’accord. Il était surtout question des enjeux politiques de ce vote « , a déclaré Daniel Schwammenthal. « Certains membres du Parlement européen ont mis leurs désaccords avec Israël avant leur obligation d’assurer à leurs électeurs un accès rapide, meilleur et le plus abordable aux soins de santé. L’ACAA est tout simplement de l’intérêt public pour les patients européens.  »

October 23, 2012 – Brussels – AJC welcomes the European Parliament’s approval of ACAA, a technical agreement between the European Union (EU) and Israel designed to facilitate pharmaceutical trade. The measure passed by a margin of 379-230.

“Israeli pharmaceutical companies are at the cutting edge of research, developing innovative treatments that help save lives and reduce suffering,” said Daniel Schwammenthal, Director of AJC’s Transatlantic Institute in Brussels.

”Through their leadership in the generics market, Israeli medicines help healthcare providers reduce spending while maintaining high quality standards.” Schwammenthal said. « This is a good day for both Israel and the EU. »

The European Council, comprised of the heads of the 27 EU Member States, agreed to the ACAA protocol in March 2010 and referred it to the European Parliament for action. The file sat in the Parliament’s Committee on International Trade for over two years until a vote was held on September 18, 2012, in which a majority of deputies gave their consent.

“At its core, this was not a debate on the merits of the agreement. This was about politics,” said Schwammenthal. “Some Members of the European Parliament were putting their disagreements with Israel ahead of their obligations to ensure their constituents had fast access to the best and most affordable healthcare. ACAA is simply about the interests of European patients.”