AJC et MedBridge: des membres de la majorité parlementaire en déplacement en Israël.


Paris, Jérusalem, le 26 mars 2012

Des députés français de l’UMP vont à la rencontre de dirigeants israéliens et palestiniens grâce à Project Interchange, un institut de l’American Jewish Committee et de MedBridge Strategy Center.

 

Il s’agit du deuxième séminaire en Israël au cours des 12 derniers mois mis en place par ces deux organisations pour les dirigeants politiques français. Un voyage similaire a déjà eu lieu pour les responsables du Parti socialiste, PS, en mai 2011.

Ensemble, ces voyages représentent un effort concerté afin de permettre à la classe politique française de connaître mieux les réalités auxquelles Israël et le Proche Orient sont confrontées. Le voyage comprend des rencontres avec des personnalités influentes de la politique israélienne et de la société civile. La délégation s’apprête également à rencontrer la famille des victimes des tueries de Toulouse et de se recueillir au cimetière de Jérusalem pour leur rendre hommage.



Simone Rodan Benzaquen, directrice du bureau français d’AJC a déclaré, « La France a une relation spéciale avec Israël fondée sur des valeurs communes. Ces parlementaires sont en visite en Israël animés par un fort désir de comprendre les réalités auxquelles Israël et le Moyen-Orient sont confrontées, et ce, afin de pouvoir contribuer à la fois au processus de paix et à la relation bilatérale entre la France et Israël. A un moment où la France elle-même a été confrontée à une attaque terroriste contre ses enfants juifs et contre le personnel militaire français, il est encore plus important que les deux pays échangent et coopèrent, y compris sur des questions liées à la prévention et la lutte contre le terrorisme ».

 

Guy Teissier, Président la Commission de la Défense  à l’Assemblée Nationale a déclaré: « Je suis très heureux de participer à ce déplacement en Israël et tiens à en remercier tous ceux qui ont œuvré pour qu’il soit possible. Les liens entre Israël et la France étant particulièrement forts, ce déplacement sera pour moi l’occasion de témoigner de l’attachement que porte notre pays à l’Etat d’Israël, attachement que le drame intervenu ces jours ci à Toulouse ne fait que souligner. »



Claude Goasguen, député de Paris et président du groupe d’amitié France-Israël à l’Assemblée nationale a remarqué « Je vais en Israël à un moment important pour la paix au Moyen-Orient et je tiens à montrer la solidarité de la France envers Israël dans le conflit qui l’oppose au dictateur iranien. « 


Des responsables français de gauche visitent Israël et les territoires palestiniens et rencontrent des responsables politiques lors d’une mission d’étude Project Interchange/AJC.

Paris, Jérusalem- Un groupe de responsables de gauche français se rend cette semaine en Israël et dans les territoires palestiniens pour des rencontres politiques et un dialogue intensif.

Ces responsables, dont des maires, députés, et fonctionnaires municipaux, représentent un échantillon des responsables politiques et leaders d’opinion français important. Cette mission d’étude fait partie des efforts de Project Interchange/AJC de promouvoir la compréhension informée d’Israël et de la région à un moment clé. Le séjour comprend des réunions avec des leaders influents de toutes tendances politiques, dont des dirigeants israéliens et palestiniens.

 Simone Rodan-Benzaquen, la directrice d’AJC en France, accompagnera la délégation. Le voyage est organisé en coopération avec MedBridge, une ONG dédiée à améliorer les liens entre l’Europe et les pays de la Méditerranée, et Terra Nova, un think tank progressiste indépendant ayant pour but de produire et diffuser des solutions politiques innovantes en France et en Europe.

Les participants rencontreront une variété de personnalités israéliens pendant leur séjour, dont le Vice Premier ministre Dan Meridor, ancienne Vice Premier ministre et la chef d’opposition Tzippi Livni, et l’ancien ministre et Membre de la Knesset Avishay Braverman. La délégation rencontrera également le Premier ministre palestinien Salam Fayyad et se rendra à Bethléem ou elle visitera le parc industriel, une initiative française importante qui a pour objectif d’améliorer le secteur économique palestinien.

Simone Rodan-Benzaquen a declaré: “L’Europe et la France en particulier ont un rôle important à jouer au Proche-Orient. Au moment où le monde arabe est en pleine évolution et que le processus de paix semble dans une impasse, il est important pour la classe politique française de se confronter avec les réalités sur place.”

AJC est engagé dans les échanges diplomatiques avec la France depuis de nombreuses années. En 2006, un an avant les élections présidentielles, Project Interchange/AJC et MedBridge ont notamment organisé un déplacement similaire avec une délégation de l’UMP, menée par le Premier ministre François Fillon.

La France a traditionnellement joué un rôle important au Moyen-Orient et dans le processus de paix israélo-palestinien. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et le président palestinien Mahmoud Abbas se sont d’ailleurs tous les deux récemment rendus à Paris, où se prépare également la conférence internationale des donateurs pour le futur Etat palestinien en juin.