AJC soutient les nouvelles sanctions votées par le Sénat américain contre la Russie

15 juin 2017 – Washington D.C. – AJC félicite le Sénat américain pour le vote d’une loi bipartisane visant à codifier les sanctions actuellement appliquées à la Russie et requiert du Président qu’il passe par le Congrès pour la levée ou suppression de ces sanctions.

Afin que l’intervention de la Russie dans nos élections ne reste pas impunie, des sanctions seront imposées sur de nouvelles entités incluant « les individus s’adonnant à des cyber activités frauduleuses au nom du gouvernement russe. » AJC encourage le Parlement américain à rapidement considérer et ratifier ces provisions, calquées sur le nécessaire et louable « Countering Iran’s Destabilizing Activities Act ».

Lire la suite

Colloque: Peut-on stopper la prolifération nucléaire en Iran à des fins militaires ? en partenariat avec Terranova, lundi 25 juin à 9h, au Sénat.

AJC organise en partenariat avec Terranova, le lundi 25 juin à 9h un colloque:

Peut-on stopper la prolifération nucléaire en Iran à des fins militaires ?

Interviendront lors de ce colloque :

Jacques Audibert, directeur général des affaires politiques et de sécurité au ministère des Affaires étrangères et européennes

Frédéric Encel, professeur de relations internationales à l’ESG Management School et consultant en risques-pays

Bruno Tertrais, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique

Michel Taubmann, journaliste et directeur de la revue Building

Entrée libre. Inscription à l’adresse suivante : colloque.iran.senat@gmail.com

Pièce d’identité obligatoire à présenter à l’entrée du Sénat. Accueil à 9h.

En partenariat avec

 

 

 

Avec le soutien de

AJC salue le projet de loi du Sénat américain visant à imposer des sanctions contre la Banque centrale d’Iran

2 décembre 2011 – New York – AJC applaudi le Sénat d’avoir passé à l’unanimité l’amendement Menendez-Kirk, qui interdirait aux Etats-Unis d’effectuer des transactions avec la banque centrale iranienne.
Ceci aurait également un impact direct sur les exportations de pétrole iranien car les pays transmettent leurs paiements par le biais de la Banque centrale. L’amendement, introduit par les sénateurs Mark Kirk (R-Illinois) et Robert Menendez (D-New Jersey), a été adopté à l’unanimité dans le cadre du National Defense Authorization Act pour l’année fiscale 2012 (S.1867).«Cette initiative législative, qui vise le cœur du système bancaire iranien est vitale  pour arrêter  le programme nucléaire iranien », a déclaré le directeur d’AJC David Harris.  «Le programme nucléaire iranien représente un danger profond pour la région et le monde. Il est impératif que la Chambre accepte d’inclure cette initiative dans le Rapport de la Conférence de la Défense des États-Unis afin d’accroître les actions concrètes contre l’Iran. « 
Cette action du Sénat est la dernière d’une série de nouvelles mesures américaines contre l’Iran suite au rapport de l’AIEA confirmant que l’Iran construisait des armes nucléaires. La Grande-Bretagne a également rompu ses relations avec la Banque centrale d’Iran. La France appelle l’UE à agir ensemble pour imposer des sanctions contre la banque centrale ainsi que d’arrêter les importations de pétrole de l’Iran.