Des centaines de personnes venues assister à notre nouvelle édition du Sursaut, axée sur les relations transatlantiques

Hier, à la mairie du 4ème arrondissement de Paris, se tenait la nouvelle édition de notre forum Le Sursaut, intitulée « Pour un sursaut des démocraties libérales : quelle nouvelle alliance transatlantique ? ».

L’événement, organisé à l’initiative d’AJC Europe et de la Fondation pour l’innovation politique, s’est caractérisé par une journée complète d’échanges et de débats, et a réuni une trentaine d’intervenants de qualité face à un public de plus de 300 personnes.

Lire la suite

La directrice d’AJC Paris présente à la cérémonie londonienne marquant le centenaire de la déclaration Balfour

 

Simone Rodan Benzaquen, directrice AJC Paris & Europe, était présente hier soir à la cérémonie londonienne du centenaire de la déclaration Balfour, organisée par Lord Balfour et Lord Rothschild.
 
L’événement a réuni quelques 150 personnes, parmi lesquelles de nombreuses personnalités de haut-niveau, telles que John Kerry, Tony Blair ou encore Isaac Herzog.
La Première ministre britannique Theresa May et son homologue israélien Benjamin Netanyahou, également au rendez-vous, ont pris conjointement la parole pour souligner l’importance de la déclaration Balfour et des relations entre le Royaume-Uni et Israël.
 

Lire la suite

AJC loue l’adoption de la « working definition » de l’antisémitisme par le gouvernement bulgare

20 octobre 2017 – L’American Jewish Committee loue la décision du gouvernement bulgare d’adopter la « Working definition » sur l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA). AJC se félicite également de la nomination de Georg Georgiev en tant que coordinateur national de la lutte contre l’antisémitisme.

L’annonce a été faite à l’issue de la réunion hebdomadaire du Cabinet, le 18 octobre 2017, tandis que David Harris, directeur exécutif d’AJC et Simone Rodan-Benzaquen, directrice AJC Europe, s’entretenaient le jour-même le président bulgare Roumen Radev ainsi que le vice-ministre des Affaires étrangères Georg Georgiev.

Lire la suite

Les élections législatives allemandes et la crise des démocraties européennes

Les résultats des élections législatives allemandes assurent pratiquement la chancelière allemande Angela Merkel de rempiler pour un quatrième mandat, ce qui constituerait un record en matière de longévité. Mais ces élections auront également eu pour effet de permettre à un parti ultra-nationaliste de siéger au Parlement pour la première fois depuis les années 1960, mettant fin au consensus allemand excluant la politique d’extrême-droite au Parlement. Ceci est une nouvelle illustration de la crise de la social-démocratie en Europe.

L’AfD a recueilli plus de 12% des voix après avoir mené une campagne électorale raciste, antimusulmans et anti-réfugiés, et malgré les fortes critiques des leaders politiques, de la société civile et des médias. L’AfD est désormais le deuxième plus grand parti dans les cinq états de l’Allemagne de l’Est, avec quasiment un vote sur deux dans quelques-uns des districts de ces états.

Ce phénomène a dominé une campagne électorale par ailleurs insipide, renouant avec des ressentiments et des peurs provoqués par l’afflux de plus d’un million de réfugiés, issus principalement du Moyen-Orient, entre 2015 et 2016.

Lire la suite

AJC applaudit la décision du gouvernement allemand d’adopter la « Working definition sur l’antisémitisme »

Berlin, 19 septembre 2017 – l’American Jewish Committee se félicite de la décision du gouvernement allemand d’adopter la « Working definition sur l’antisémitisme » de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) et appelle à son immédiate implémentation par les autorités étatiques, fédérales et locales.

“Les cas d’antisémitisme sont souvent négligés ou même ignorés par les autorités en raison du manque d’une définition uniforme de l’antisémitisme. Cela va radicalement changer avec l’adoption de la « Working definition« , qui permettra d’identifier plus facilement là où la bête immonde de l’antisémitisme s’élève”, a déclaré Deidre Berger, directrice de l’Institut Ramer pour les relations franco-juives (AJC Berlin). “Cette décision, qui arrive au début de la nouvelle année juive, envoie un signal important et rassurant à la communauté juive en Allemagne.”

Lire la suite

L’étiquetage des produits israéliens en France: une décision consternante

appel-boycott-produits-israeliens-dans-supermarche-bethleem-cisjordanie-11-fevrier-2015_0_730_40025 Novembre 2016 – Paris – AJC Paris est consterné par la décision de la France de mettre en œuvre les avis de la Commission européenne sur l’étiquetage des marchandises israéliennes produites au-delà de la ligne verte.

« Nous avons toujours affirmé que la construction d’implantations n’est pas le meilleur exemple pour encourager le processus de paix, mais ce n’est pas le cas non plus des politiques discriminatoires contre Israël » a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC Paris. « Cette décision affaiblit le camp de la paix et encourage les espérances maximalistes palestiniennes tout en confortant les velléités extrémistes du mouvement BDS dans leur campagne de diabolisation d’Israël »

Lire la suite

AJC ouvre un bureau en Pologne dédié à l’Europe centrale

Varsovie 7 juin 2016 – Washington, D.C. – AJC va ouvrir un nouveau bureau en Europe centrale, basé à Varsovie, en Pologne. Le Directeur exécutif d’AJC, David Harris a annoncé cette extension de la présence en Europe de l’organisation juive internationale pendant son congrès annuel, le Global Forum, à Washington, D.C.

« L’établissement d’un bureau permanent à Varsovie est le fruit de décennies d’actions, marque le retour officiel d’AJC en Pologne et nous permet d’approfondir notre engagement avec d’autres pays significatifs de la région », selon Harris. « C’est une décision que nous voulions prendre depuis longtemps. Elle est désormais devenue possible grâce à la générosité et à la vision de John Shapiro et de sa femme, Dr. Shonni Silverberg, et nous en sommes ravis. »

Lire la suite

Notre campagne « Les Maires unis contre l’antisémitisme » dans le Wall Street Journal !

campagne antisémitisme

6 juin 2016 – Washington, D.C – La liste des 508 maires américains et européens ayant adhéré à la campagne des « Maires Unis contre l’antisémitisme » a été publiée sur deux pages dans le Wall Street Journal ce jour.
« Bravo aux responsables locaux de ces petites et grandes villes aux Etats-Unis et en Europe pour leur courage, leur conviction et leur engagement » a déclaré à David Harris, Directeur exécutif de l’AJC qui a adressé ses félicitations aux 189 maires européens venant de 31 pays, dont 26 des 28 pays membres de l’Union européenne, et aux 319 maires de tous les Etats américains. Cette initiative est d’ores et déjà considérée comme la campagne transatlantique contre l’antisémitisme la plus importante à ce jour.

Lire la suite

Le nouveau Maire de Londres, Sadiq Khan, rejoint la campagne des « Maires unis contre l’antisémitisme »

S.Khan AJC

Paris – Jeudi 26 mai – Aujourd’hui, le Maire de Londres a signé l’appel de l’AJC (American Jewish Committee), dont l’objectif est de promouvoir des politiques fermes de lutte contre l’antisémitisme auprès des responsables municipaux.

D’abord lancée aux Etats-Unis à l’été 2015 puis rapidement étendue à l’Europe, cette campagne réunit aujourd’hui plus de 300 villes américaines et plus de 150 villes européennes, soit la quasi-totalité des capitales, dont Paris, Londres, Copenhague, Stockholm, Vienne, Madrid, Varsovie, Budapest, et bien d’autres.

Lire la suite

Montée en flèche de l’antisémitisme en France depuis les attentats de janvier

antisémitisme janvier mai 201513 juillet 2015 – Paris – selon AJC, le dernier rapport français sur l’antisémitisme est « un indicateur inquiétant de la profondeur de la crise » qui traverse la nation européenne.

Durant les cinq premiers mois de l’année 2015, 508 actes antisémites ont été répertoriés en France, selon un nouveau rapport publié aujourd’hui par le Service de Protection de la Communauté Juive (le SPCJ) et par le ministère de l’Intérieur.

Celui-ci indique que le nombre d’actes antisémites continue à augmenter dans notre pays: + 84% par rapport à la même période en 2014 soit +161% par rapport à l’année 2013. La plupart de ces actes antisémites s’accompagnent de violences. Le rapport prend uniquement en compte les actes ayant donné lieu à un dépôt de plainte ou de main courante auprès des services de police ou de gendarmerie.

« Ces 508 actes antisémites sont autant de tâches sur le drapeau de la République française dont le devoir est de protéger et de défendre l’ensemble de ses citoyens » a déclaré Simone Rodan Benzaquen, directrice d’AJC Europe. « De l’assassinat des enfants de Toulouse en passant par celui d’Ilan Halimi et des victimes de l’Hypercacher, la haine antisémite a tué neuf Français juifs. Aujourd’hui de véritables moyens éducatifs comme répressifs doivent être mis en place pour lutter efficacement contre l’antisémitisme, il en va des valeurs de la France et de la survie de son modèle républicain. »

AJC a salué l’initiative du gouvernement français qui a lancé un plan global de lutte contre le racisme et l’antisémitisme en avril dernier. « Ce programme ambitieux reflète un véritable engagement du gouvernement dans le combat contre le fléau de l’antisémitisme qui menace la société française », avait alors déclaré Simone Rodan Benzaquen. Cependant, elle souligne que « force est de constater que face à la menace antisémite, il faut aller encore plus loin et de toute urgence. Il n’est plus possible de regarder, chaque année, le nombre d’actes antisémites augmenter. De même, il ne peut y avoir aucune hésitation à faire face à ceux qui s’attaquent aux valeurs fondatrices de la France. »

Le 5 mai dernier, AJC a organisé une conférence stratégique à Bruxelles intitulée « Un moment décisif pour l’Europe » en présence des représentants de la quasi majorité des pays de l’Union européenne. Gilles Clavreul, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, y a exposé les différents volets du plan gouvernemental.

Cette conférence a été l’occasion pour AJC de publier un appel à l’action : un plan détaillé adressé aux gouvernements européens, stipulant des mesures concrètes à appliquer afin de s’engager clairement contre l’antisémitisme et d’en faire une priorité. Le document invite ainsi les gouvernements à assurer davantage la sécurité des institutions et des communautés juives, à investir dans l’éducation afin de sensibiliser aux valeurs européennes dès le plus jeune âge, à sanctionner sévèrement les pourvoyeurs de haine sur internet et les réseaux sociaux et à reconnaître que la diffamation d’Israël est trop souvent une couverture pour l’expression de l’antisémitisme.

AJC appelle à la vigilance et rappelle que si les Juifs restent, comme les statistiques le montrent, la cible privilégiée des djihadistes, ce sont les valeurs républicaines dans leur ensemble qui sont attaquées, comme l’ont montré les attentats à Paris en janvier ou, plus récemment, en Isère.

Le bureau français d’AJC travaille en étroite collaboration avec les autorités, la communauté juive et les organisations de la société civile pour lutter contre l’antisémitisme et d’autres formes de haine et de racisme.

Huffington Post – Terrorisme en Europe : Le Hezbollah coupable !

801832_104135484754La petite île de Chypre qui se trouve dans une grande tourmente bénéficie aujourd’hui de l’attention de tous les dirigeants européens. Plusieurs gouvernements, dont celui de la France, parlent (tout à leur honneur) d’une nécessaire solidarité européenne.

Il y a quelques jours un autre événement tout aussi important, eu égard aux risques qu’il comporte, s’est produit sur la même petite île. Cet événement appelle aussi de façon ferme à une solidarité européenne, qui ne doit plus feindre l’ignorance d’un fait assumé et revendiqué par leurs auteurs.

Je veux parler du Hezbollah, dont un de ses membres a pour la première fois été condamné par une cour européenne. Hossam Telb Yaacoub, citoyen suédois et membre du Hezbollah, jugé par un tribunal chypriote, a été, entre autre, reconnu coupable d’association de malfaiteurs liés à une organisation criminelle, ainsi que de blanchiment d’argent. Lors de son procès Hossam Telb Yaacoub a reconnu avoir effectué une surveillance de touristes israéliens arrivant sur l’île de Chypre voyageant à bord de vols en provenance d’Israël. Après avoir passé trois ans à la mise en place d’une couverture, Yaacoub prenait des informations sur des autobus dans lesquels ces touristes montaient ainsi que les hôtels dans lesquels ils résidaient. Il a déclaré « Je collectais des informations sur les Juifs, et c’est ce que l’organisation (le Hezbollah) fait partout dans le monde ».

En apparté Yaakoub a admis aux enquêteurs avoir également officié en Turquie, aux Pays-Bas et même en France. Tous ces détails sont précieux pour nos services de renseignements et prouvent clairement les agissements et motivations du Hezbollah sur le sol européen.

Selon une des trois juges Tasia Psara-Miltiadou : « Il a été prouvé que le Hezbollah est une organisation qui agit en secret. Il ne fait aucun doute que ce groupe a plusieurs membres et procède à diverses activités, notamment à la formation militaire de ses membres. Par conséquent, la cour déclare que le Hezbollah agit comme une organisation criminelle. »

Le jugement est clair. Il devrait prouver à tous ceux qui doutent de la nature, des cibles et des moyens d’actions du Hezbollah que ce dernier commet des crimes, des actes terroristes sur notre sol européen et qu’il nous appartient maintenant d’agir fermement.

Les activités du Hezbollah en Europe ont été de plus en plus fréquentes ces derniers temps. Deux semaines après que Hossam Telb Yaacoub a été arrêté à Chypre, le triste et sanglant attentat de Burgas s’est produit. Il a couté la vie à cinq touristes israéliens et à un chauffeur bulgare. Le 5 février dernier, les autorités bulgares ont annoncé qu’ils détiennent toutes les preuves de la responsabilité pleine et entière du Hezbollah dans cet attentat.

Suite à ces informations, ici dans ces mêmes lignes, j’interpellais alors les autorités françaises et européennes. J’implorais plus de clarté morale et de cohérence afin d’inscrire enfin le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne.

Notons que le Hezbollah appuie également le régime de Bachar Al Assad en lui fournissant un soutien actif dans sa campagne meurtrière contre le peuple syrien. L’ambassadrice américaine aux Nations Unis Susan Rice a d’ailleurs déclaré : « (Le Hezbollah) fait désormais partie de la machine de mort d’Assad (…) et les chefs du Hezbollah continuent de comploter avec l’Iran ».

La contrefaçon, le trafic de drogue, et le trafic d’armes permettent au Hezbollah de financer ses activités terroristes. Les récents évènements en Bulgarie et à Chypre démontrent qu’il a établi un véritable réseau de cellules terroristes à travers toute l’Europe.

Au moment où la France entame une guerre contre le terrorisme en s’engageant au Mali. Au moment où François Hollande a décidé de ne rien lâcher face à la menace terroriste en France et ailleurs, il est important de prendre des décisions fortes et faire preuve d’une clarté morale sans faille. Le Président l’a dit il y a quelques jours à propos de l’enquête bulgare: « L’Europe doit être prête à tirer toutes les conclusions. » Aujourd’hui avec la condamnation d’un membre du Hezbollah devant une cour européenne, les conclusions doivent effectivement être tirées. Il est temps de faire preuve de responsabilité envers ces citoyens et d’appeler un chat un chat car il n’y a pas de doute: le Hezbollah est une organisation terroriste internationale!

Simone Rodan-Benzaquen

Source : Huffington Post – Cliquez Ici