Comment impliquer la société civile dans la lutte contre le terrorisme ?

Home-Front-Command-prepares-civiliansS’inspirer du modèle israélien 

La France et Israël sont confrontés au même terrorisme, à la même idéologie djihadiste mortifère à la fois antilaïque, antioccidentale, antidémocratique, homophobe, sexiste et antisémite.

Israël, face aux actes terroristes qui n’ont cessé d’endeuiller sa population durant la Seconde Intifada a réussi à mobiliser sa population, toujours consciente de la menace.

Lire la suite

« Les sionistes devraient craindre la riposte du Hezbollah partout dans le monde »

« Les sionistes devraient craindre la riposte du Hezbollah partout dans le monde » a clairement exprimé le commandant général du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), Mohammad-Ali Jafari.

« L’attaque du Hezbollah est une réponse minimum aux Israéliens, nous espérons que cela leur servira de leçon, et, qu’ils n’agiront plus de la sorte à l’avenir. » déclare-t-il aux journalistes, vendredi dernier, à Téhéran.

Soulignant le fait que la République islamique et le Hezbollah donneraient une seule et commune réponse à Israël, il a ajouté : « Si les sionistes veulent riposter aux attaques du Hezbollah, ils (les Israéliens) devraient s’attendre à une réponse plus forte et plus écrasante, non seulement aux frontières du pays mais aussi dans chaque région du monde où un sioniste israélien ou n’importe lequel des partisans d’Israël est présent. »

Jafari a notamment mis en garde Tel Aviv concernant des ripostes plus importantes du mouvement de résistance libanais en représailles à l’attaque aérienne récente d’Israël sur le Golan, qui a tué un certain nombre de membres du Hezbollah ainsi qu’un conseiller militaire iranien.

Il a affirmé à plusieurs reprises qu’Israël craignait le mouvement de résistance et les potentielles actions qu’il pourrait mener à son encontre ; « c’est la raison pour laquelle les Israéliens s’attaquent aux commandants du Hezbollah ».

Jafari a répondu à la question des journalistes « Les Iraniens doivent-ils attendre la réponse de Téhéran à l’attaque israélienne ? » par « Oui, il faut attendre la réponse de la République islamique d’Iran. »

Le commandant en chef adjoint du CGRI, le général Hossein Salami a quant à lui souligné les succès de plus en plus nombreux des forces de résistance face à Israël.

« Les sionistes devraient savoir que leur destruction approche et qu’ils vont être contraints de quitter les territoires palestiniens », a dit le général Mohammad Reza Naghdi, cité par l’agence Isna. « Ils ont intérêt à être bien préparés parce qu’ils ne connaîtront plus la paix, et ce jusqu’à l’anéantissement complet du régime sioniste. »

Se référant au comportement du Conseil de la sécurité des Nations unies, le commandant général du CGRI a déclaré « il est clair que les établissements internationaux et américains accompagnent le régime usurpateur sioniste. »

AJC Welcomes U.S., European Condemnations of Tel Aviv Bus Bombing

November 21, 2012 – New York – AJC welcomed the strong American, British and French condemnations of today’s bombing of a bus in central Tel Aviv. At least 23 people were injured in the attack, which the terrorist group Hamas praised. It was the first terror bombing in Tel Aviv since 2006.

“We are reminded once again of the evil nature of Israel’s enemies,” said AJC Executive Director David Harris. “Today’s bus bombing in Tel Aviv fulfills a Hamas vow to resume such attacks inside Israel. It is another dangerous escalation of the current Hamas-instigated conflict, which further belies any professed interest by the Gaza regime in a cease-fire. We pray for the full recovery of the wounded, and count on Israel to respond as it deems necessary to this brazen assault.”

President Barack Obama condemned the bus attack in the strongest possible terms. “These attacks against innocent Israeli civilians are outrageous.  The United States will stand with our Israeli allies, and provide whatever assistance is necessary to identify and bring to justice the perpetrators of this attack. The United States reaffirms our unshakeable commitment to Israel’s security, and our deep friendship and solidarity with the Israeli people.”

French President Francois Hollande condemned “in the strongest possible terms” the attack, and expressed “solidarity with the people and government of Israel.” He stressed that “terrorism, which can never be justified, must be fought with vigor.”

British Foreign Minister William Hague said that « terrorists must not be allowed to set the agenda. »

U.S. Secretary of State Clinton is in the region seeking a durable cease-fire. She met yesterday in Israel with Prime Minister Benjamin Netanyahu, and reaffirmed that “America’s commitment to Israel’s security is rock solid and unwavering.” She also met with Palestinian Authority President Mahmoud Abbas in Ramallah, and today is in Cairo to meet with Egyptian President Morsi