AJC s’inquiète de la décision de la Cour de justice européenne sur l’étiquetage et appelle à renforcer les liens entre l’UE et Israël

Bruxelles – 12 novembre 2019 – AJC regrette l’arrêt rendu aujourd’hui par la Cour de justice européenne qui impose l’étiquetage des denrées alimentaires israéliennes produites au-delà de la ligne verte. Cette décision sera probablement instrumentalisée par ceux qui cherchent à délégitimer l’État d’Israël, c’est pourquoi il est désormais particulièrement urgent de renforcer les liens mutuellement bénéfiques entre l’UE et Israël.

« En tant que partisans d’une solution – négociée – à deux États, nous ne pensons pas que l’étiquetage discriminatoire puisse contribuer à faire progresser la paix. L’instrumentalisation de la législation de l’UE entravera la recherche d’un accord entre Israéliens et Palestiniens, qui ne peut réussir que dans le domaine diplomatique – et non judiciaire « , a déclaré Daniel Schwammenthal, directeur de l’AJC Transatlantic Institute, le bureau européen d’AJC basé à Bruxelles. Lire la suite