L'AJC se félicite de la publication du manuel pour la définition de travail sur l'antisémitisme par la Commission Européenne.

AJC Europe se félicite de la publication par la Commission européenne du manuel pour l'utilisation pratique de la définition de travail de l'IHRA sur l'antisémitisme. Cette nouvelle publication offre des conseils et des exemples clairs sur la façon dont la définition peut être utilisée par les forces de l'ordre, le système judiciaire, les institutions éducatives et la société civile.  

 

« Ce manuel est d’une grande utilité car il démontre concrètement comment la définition de travail peut être utilisée pour combattre l'antisémitisme. C'est un outil nécessaire et précieux pour tous les gouvernements » a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, directrice générale d’AJC Europe.

 

La définition de travail de l'antisémitisme, adoptée par l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA) en 2016, est une définition complète qui décrit l’antisémitisme contemporain dans toutes ses formes, y compris les manifestations traditionnelles et contemporaines liées à Israël. Elle a depuis été adoptée par 18 États membres de l'UE ainsi que par d'autres pays en Europe et dans le monde.  

 

Les dirigeants des Nations Unies, des États américains, de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe et de la Commission européenne, entre autres, ont appelé ces dernières années à son adoption. 

 

Le manuel a été préparé par l'Association fédérale des départements pour la recherche et l'information sur l'antisémitisme (RIAS) et publié en coopération avec l'IHRA. L'American Jewish Committee (AJC) a joué un rôle clé dans l'élaboration de la définition de travail en 2004, et ses bureaux européens travaillent en étroite collaboration avec le RIAS à Berlin et avec le coordinateur de l'UE pour la lutte contre l'antisémitisme Katharina von Schnurbein.