AJC : L’EEIL menace d’exterminer les Chrétiens et les Yazidis

7 Août 2014 – New York – AJC demande aux leaders internationaux de trouver une réponse rapide face à la détérioration de la situation en Irak. Des avancées majeures de l’organisation terroriste EEIL ont eu lieu ces derniers jours anéantissant n’importe quelle population que cette organisation terroriste considère hérétique.

"La barbarie et l’avancée de l’EEIL représentent maintenant une menace suprême pour la sécurité et la stabilité au Moyen-Orient," a dit le Directeur Exécutif d’AJC David Harris. "Les Chrétiens et les communautés Yazidi en Irak cherchent à se réfugier des forces de l’EEIL qui n’hésitent pas à user de la violence la plus brutale contre tous ceux qui ne se soumettent pas à leur idéologie extrémiste."

Cette semaine seulement, environ 50,000 Yazidis se sont enfuis dans les montagnes de Sinjar et des dizaines de milliers de plus se sont enfuis de la zone. L’EEIL appelle les Yazidis "des fidèles du diable" et ont juré de les exterminer tous.

En plus des Yazidis assiégés, les chrétiens d’Irak se sont également enfuis en masse de leurs maisons de Mosul, une ville majeure saisie par l’EEIL le mois dernier et maintenant de Nineveh, un centre pour les chrétiens capturés par l’EEIL plus tôt cette semaine.

L’EEIL a saisi des grandes parties du territoire en Irak et en Syrie, contrôle les parties de la frontière et constitue maintenant aussi une menace sérieuse pour la zone kurde de l’Irak.

"Une condamnation internationale et des actions concrètes sont urgentes afin d’arrêter cette vague d’extermination et de destruction," a dit David Harris.

Publié dans Presse | Poster un commentaire

Oui à l’interdiction de la LDJ mais ne déplaçons pas le problème !

ldj10Le gouvernement a probablement raison de réfléchir à la dissolution de la LDJ. Dans un état de droit chaque individu, collectif ou association a le devoir de se soumettre aux lois de la République.

La France, tout comme la communauté juive, n’a en effet pas besoin d’une milice qui nous le rappelons a été inscrite sur la liste des organisations terroristes interdite en Israël, et même aux États Unis, siège de nos associations où la liberté de parole est sacrée. Laissons la justice décider si l’idéologie ou les méthodes de la LDJ sont non seulement inacceptables mais également pénalement et civilement répréhensibles.

Du côté de la communauté juive organisée toute provocation à la violence, à la haine doit être dénoncée ainsi que condamnée et ce, peu importe de quelle communauté elle émane.

Toutefois, attention à ne pas déplacer le débat !

Nous sommes  stupéfaits de voir à quel point les médias se sont précipités sur ce « "nouveau" phénomène de la LDJ ».

Nombreux sont les commentaires de ceux qui considèrent que les expressions  anti-juives et les violences perpétrées ces derniers jours – synagogues attaquées, commerces saccagés, agressions physiques et verbales contre des juifs – seraient la conséquence des provocations de la LDJ et, en définitive, si des juifs se sont fait agresser, c’est qu’ils avaient une certaine part de responsabilité.

Ce parallèle qui fait de la LDJ l’égal des foules qui criaient notamment  « Mort aux Juif » et « Hitler n’a pas fini le travail » est tout simplement honteux et perverti la réalité.

En effet, la LDJ n’a jamais été présente à Nice, à Marseille, à Lille, à Aulnay-sous Bois, à Toulouse ou dans les autres villes de France où des émeutes antisémites ont eu lieu ou des bâtiments incendiés.

Les 169 actes antisémites comptabilisés au premier trimestre de 2014 ne sont pas du fait des provocations de LDJ.

Ce n’est pas la LDJ non plus qui provoque la chasse aux juifs sur internet et les réseaux sociaux.

Ainsi, faut-il faire preuve d’honnêteté intellectuelle.

La France a été, en ce mois de juillet, le théâtre d’une libération exceptionnelle de la haine des juifs initiée par des groupes extrémistes qui ont une aversion profonde pour notre démocratie et le monde occidental où se mêlent haine du juif, islamisme radical et volonté de subvertir notre modèle républicain. Tout comme la légitime cause palestinienne est un prétexte pour déverser la parole antisémite dans les rues, le prétendu rôle de la LDJ ne doit en aucun cas être une excuse ou une justification de la violence et de la haine dont la communauté juive a été la cible.

La réalité est que cela fait 14 ans qu’un sentiment légitime d’insécurité prédomine au sein de la communauté juive française. Des meurtres ont été commis.

Alors certes, les différents gouvernements ont reconnu le problème. Les dirigeants politiques ont parlé avec force et clarté, tout comme la France s’est dotée d’un arsenal juridique fort pour lutter contre ce fléau.

Cependant, force est de constater que l’antisémitisme reste un problème en France avec des chiffres en constante augmentation. Les drames se sont succédés et les incidents continuent d’augmenter, de même que l’inquiétude de la communauté juive.

Dès lors, la France ne doit pas se tromper de combat : interdire la LDJ, oui, mais quid d’autres organisations  radicales telles que le Collectif du cheikh Yassine, publiquement proche du Hamas, ou  de la nouvelle structure "Gaza Firm" qui soutiennent également cette organisation, pourtant figurant sur la liste des organisations  terroristes de l’Union Européenne et parmi certains scandent des propos antisémites lors des manifestations pro-palestiniennes. Quid de ces associations, syndicats et partis politiques qui acceptent de reconduire chaque semaine ces manifestations où se trouvent des drapeaux djihadistes, ceux portés tous les jours par ceux qui combattent aujourd’hui les militaires français, les chrétiens d’Orient ou les femmes de nombreux pays?

Cette décision de les interdire appartient en définitive à la justice française et les juifs de France respecterons, nous sommes sûrs, son jugement.

Publié dans Presse | Poster un commentaire

AJC France est profondément indigné par les événements racistes survenus à Charité-sur-Loire (Nièvre)

4031583_croix-gammee_800x500-229 juillet 2014 – Paris – AJC France est profondément indigné par les événements racistes survenus à Charité-sur-Loire (Nièvre)

Des croix gammées, des insignes SS et les mots « Nique les Arabes » ont été retrouvés ce dimanche par la gendarmerie sur les murs d’un bâtiment servant de salle de prière à la communauté musulmane locale.

L’association musulmane en pays charitois a porté plainte auprès de la gendarmerie pour "dégradations ou détérioration d’un édifice affecté au culte".

"Nous exprimons notre soutien et notre solidarité à la communauté musulmane de Charité sur Loire. Nous condamnons fermement ces actes perpétrés à la veille de l’ « Aid » qui sont des appels au plus bas de l’être humain," a déclaré Simone Rodan-Benzaquen. "Nous espérons que les auteurs de ces actes ignobles seront retrouvés et traduits devant la justice"

Publié dans Presse | Poster un commentaire

AJC – Le conseil des droits de l’homme de l’ONU condamne Israël et absout le Hamas

408131-rights23 juillet 2014 – New York – AJC est consterné par l’adoption d’une résolution du Conseil des droits de l’homme de l’ONU qui critique sévèrement Israël, tout en exonérant totalement le Hamas de tout rôle et de toute responsabilité dans le conflit actuel.

Le vote a eu lieu aujourd’hui à Genève. La résolution a été adoptée par 29 pays ayant voté pour, les Etats-Unis se sont opposés, et 17 pays, principalement d’Europe et d’Afrique, se sont abstenus.

« Le vote d’aujourd’hui est l’illustration parfaite qu’il y a un grave problème au sein du gardien des Droits de l’Homme de l’ONU » a David Harris, Directeur exécutif d’AJC.

« En raison de la « majorité automatique », Israël ne peut pas bénéficier d’un procès équitable », a poursuivi Harris. « Au lieu de cela, Israël est tenu pour responsable d’un conflit déclenché uniquement par le Hamas. Que le Hamas soit un groupe terroriste et qu’il tire des centaines, sinon des milliers, de missiles mortels en Israël, qu’il cherche l’anéantissement d’Israël, et qu’il utilise sa population civile comme boucliers humains, tout cela est jugé négligeable. Honte au Conseil des droits de l’homme ! Bravo aux États-Unis pour ses principes et son intégrité ».

La résolution décrit Israël comme la « puissance occupante », alors qu’Israël a pourtant quitté Gaza en 2005 et a donné à la population locale leur première chance dans l’histoire – ce qu’aucun autre pays n’avait fait avant – de tracer leur propre destinée. Cette résolution s’est prononcée en faveur de l’établissement d’une « commission d’enquête» qui n’est pas sans rappeler la malheureuse et partiale « Commission Goldstone » créée après les affrontements entre Israël et le Hamas en 2008-9. Rappelons que le rapport a finalement été désavoué en grande partie par le juge Richard Goldstone en personne.

En résumé, conclu Harris :

  • « Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies s’est plus intéressé à Israël qu’à toute autre nation sur terre »
  • Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a délibérément ignoré les violations flagrantes des Droits de l’Homme dans des régions du monde qui ne conviennent pas aux intérêts de cette « majorité automatique ».
  • En conséquence, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU se discrédite par cette attention sélective et biaisée et fait reculer la cause de la paix israélo-arabe en donnant un blanc seing au Hamas, un groupe ouvertement terroriste »
Publié dans Presse | Poster un commentaire

AJC France est scandalisé par la pétition d’Amnesty International qui demande à la France ne pas livrer d’armes à Israël.

1200x627_facebook_generic_yellow23 juillet 2014 – Paris – AJC France est scandalisé par la pétition d’Amnesty International qui demande à la France ne pas livrer d’armes à Israël.

AJC France déplore bien évidemment toutes les pertes humaines israéliennes et palestiniennes mais tient à rappeler qu’il s’agit bien du Hamas qui utilise sa population innocente comme bouclier humain. C’est également le Hamas qui a refusé a plusieurs reprises un cessez-le-feu rendant impossible tout convoi humanitaire à destination de Gaza.

Depuis hier, Amnesty a lancé un appel au Président de la République, François Hollande pour que ce dernier soit à l’initiative « de la mise en place d’un embargo général sur les armes à destination d’Israël » par le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

« Cette pétition est honteuse » a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC France « Selon Amnesty International, Israël n’a pas le droit de se défendre et de protéger ses civils face aux roquettes lancées par l’organisation terroriste du Hamas. »

La mise en place d’un tel embargo n’aurait que pour seule conséquence de conforter le Hamas dans son action terroriste à l’encontre des civils israéliens.

Par ailleurs, la sécurité d’Israël a toujours été l’une des priorités de l’Union Européenne et des Etats-Unis et toute initiative de la communauté internationale visant à ébranler cet engagement constituerait un acte grave sans précédent.

« Force est de constater que l’engagement d’Amnesty en faveur des droits de l’homme est à géométrie variable, tout comme son devoir de neutralité » a poursuivi Simone Rodan-Benzaquen.

Publié dans Presse | Poster un commentaire

AJC salue la déclaration conjointe des Ministres français, allemand, italien suite à la vague d’antisémitisme qui sévit en Europe.

10451161_10153060967094408_3901956439602031120_n22 juillet 2014 – New York – AJC a salué la puissante déclaration faite aujourd’hui par les ministres des Affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et de l’Italie suite à la vague d’antisémitisme qui sévit en Europe.

 «  Dans une période où des « Mort aux Juifs » peuvent être entendus lors de rassemblements publics, prétendument contre Israël, dans les capitales européennes, les propos sans ambiguïté des trois ministres des Affaires étrangères sont un message fort qui doit être relayé par tous les Etats membres de l’UE », a déclaré David Harris, Directeur exécutif d’AJC. « Désormais, le défi sera de traduire les mots par des actions concrètes. Les menaces contre les Juifs sont une menace pour les valeurs fondamentales de l’Europe et son avenir. »

« La haine et la violence antisémite, tout comme les attaques contre les personnes de confession  juive et les synagogues n’ont pas leur place dans notre société. », ont déclaré Laurent Fabius, Ministre de la France, Frank-Walter Steinmeier, de l’Allemagne, et Frederica Mogherini de l’Italie.

Les trois ministres des Affaires étrangères ont dénoncé « avec la plus grande force les propos antisémites et les violences survenus lors des manifestations de ces derniers jours » et ont souligné que « rien, y compris la confrontation militaire dramatique à Gaza, ne justifie de telles actions chez nous en Europe. »

Conscients que l’antisémitisme ne menace pas seulement les Juifs, mais l’essence même des sociétés européennes, les ministres se sont engagés à utiliser « tous les moyens légaux contre les actes et les déclarations qui pourraient être considérés comme des actes d’antisémitisme, de racisme et de xénophobie. »

« Nous agirons en commun dans nos pays respectifs afin de faire tout notre possible pour que  tous nos concitoyens puissent vivre de nouveau en toute tranquillité, loin des violences antisémites, dans le calme et la sécurité. »

Les bureaux d’AJC à Bruxelles, Berlin, Paris et Rome sont en contact régulier avec des hauts-fonctionnaires français, italiens et allemands concernant la montée de l’antisémitisme dans plusieurs pays européens.

Publié dans Presse | Poster un commentaire

AJC exhorte les ministres de l’UE de se rassembler autour d’une réunion spéciale sur l’antisémitisme

heurts-entre-forces-de-l-ordre-et-manifestants-lors-d-une-manifestation-pro-palestinienne-a-paris-le-19-juillet-2014_4973521

22 juillet 2014 – Bruxelles – AJC exhorte l’Union européenne de convoquer une réunion extraordinaire en présence des différents ministres de la Justice et de l’Intérieur pour faire face aux vagues de violence contre les Juifs à travers l’Europe.

« De Berlin à Paris, de Londres à Bruxelles, nous avons à nouveau entendu les cris à glacer le sang de « Mort aux Juifs » , a déclaré David Harris, Directeur executif d’AJC, qui a notamment été cité par dix pays européens pour son travail en faveur des Droits de l’Homme. « Les ministres responsables de la sécurité et de la lutte contre l’antisémitisme doivent apporter une réponse de toute urgence pour faire face à cette haine toxique qui menace non seulement les Juifs, mais les sociétés mêmes qui composent l’Union européenne. »

De plus, Harris exhorte les 28 ministres des Affaires étrangères de l’UE, qui se réuniront aujourd’hui à Bruxelles, de condamner « sans équivoque et unanimement » la chasse aux juifs dans les rues de l’Europe.

La plupart des manifestations de haine antisémite ont eu lieu lors de rassemblements pro-palestiniens. « Les juifs sont agressés en plein jour, les lieux de culte juifs ainsi que les commerces tenus par des juifs sont incendiés par « solidarité » avec la bande de Gaza », a déclaré Harris. « Il est temps que tous les gouvernements européens s’expriment d’une seule et même voix, comme l’a fait le Premier Ministre français, Manuel Valls. » En effet, s’exprimant lors d’une cérémonie à la mémoire des victimes de la rafle du Vel’ d’ Hiv’, Valls a condamné les récentes violences antisémites qui ont eu lieu lors de manifestations en France contre Israël.

« L’antisémitisme traditionnel, cette vieille maladie de l’Europe », a déclaré Valls, « est rejoint par un antisémitisme d’une forme nouvelle », qui « se répand sur internet, sur les réseaux, dans nos quartiers populaires, auprès d’une jeunesse souvent sans repère, sans conscience de l’histoire, qui cache sa haine du juif derrière un antisionisme de façade et derrière la haine de l’Etat d’Israël »

Harris a souligné que la récente vague d’attaques contre les juifs n’est pas un phénomène isolé. Au contraire, ces violences s’inscrivent dans la lignée de l’horrible attentats à Toulouse, qui ont fait quatre morts juifs et trois soldats français en 2012 ainsi que de l’assassinat en mai dernier de quatre personnes au musée juif à Bruxelles par un djihadiste d’origine française. Ces nouvelles attaques sont la preuve supplémentaire de l’augmentation constante des incidents antisémites dans un certain nombre de pays européens au cours de ces dernières années.

Publié dans Presse | Poster un commentaire