AJC s’indigne que la France remette son prix des Droits de l’Homme à Al Haq et B’Tselem 

Ce lundi 10 décembre, à l’occasion des 70 ans de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme a choisi de décerner le prix des droits de l’Homme de la République française aux organisations israélienne et palestinienne B’Tselem et Al-Haq, pourtant connues pour leur soutien ouvert aux activités de boycott d’Israël, interdites en France. Si l’initiative de ce prix est tout à fait louable, le choix des récipiendaires opéré par la CNCDH, et de facto par la République Française, est totalement incompréhensible.

Lire la suite