AJC salue la condamnation par le Parlement européen des crimes de guerre commis par le Hamas, mais déplore l’appel à la levée « inconditionnelle » de l’embargo maritime israélien

Bruxelles – 19 avril 2018 – L’Institut Transatlantique de l’AJC a salué hier le Parlement européen pour sa condamnation des crimes de guerre commis par le Hamas durant les récentes et violentes manifestations, mais a critiqué l’organe législatif suite à la résolution émise sur la situation dans la bande de Gaza incluant la préconisation d’une levée « inconditionnelle » de l’embargo maritime d’Israël sur les territoires contrôlés par le Hamas.

Lire la suite

Détournement des fonds reçus par l’Autorité palestinienne à des fins terroristes : l’exemple à suivre du Royaume-Uni

dollars1Le Royaume-Uni a suspendu temporairement son aide financière à l’Autorité palestinienne, accusée de détourner l’aide financière internationale à des fins terroristes, expliquent les médias britanniques parmi lesquels The Sun. L’American Jewish Committee invite vivement les autres pays européens, soutiens financiers de l’AP, à prendre exemple sur le Royaume-Uni dans cette démarche.

Lire la suite

AJC condamne les affronts dangereux et incessants d’Erdogan à l’encontre d’Israël

15 janvier 2015 – New York – AJC dénonce les propos haineux perpétuellement tenus par le Président Recep Tayyip Erdogan envers Israël ainsi que les attaques personnelles qu’il a lancé à l’encontre du Premier ministre Benjamin Netanyahou.

Erdogan a condamné la participation de Netanyahou à la marche républicaine anti-terroriste qui s’est tenue à Paris dimanche dernier, accusant le dirigeant israélien de « terrorisme d’Etat ». Aujourd’hui, Erdogan a comparé le Premier ministre aux terroristes qui ont perpétré les attentats meurtriers la semaine dernière à Paris. « Au même titre que les terroristes qui sont à l’origine du massacre parisien, le Premier ministre Netanyahou a commis des crimes contre l’humanité cet été à Gaza », a-t-il précisément affirmé.

« Les mots du président Erdogan ne sont pas seulement calomnieux, mais véritablement dangereux car ils incitent à la haine envers Israël, en Turquie et dans le monde musulman tout entier » s’inquiète David Harris, le Directeur exécutif d’AJC. « Où sont les voix, à travers le monde, autres que celles, louables, qui se sont élevées à Washington, condamnant la rhétorique outrageuse et hostile d’Erdogan et d’autres dirigeants turcs ? »

Hier, le Département d’Etat américain a exprimé pour la seconde fois cette semaine un « profond désaccord » avec les commentaires d’Erdogan concernant Netanyahou.

Erdogan n’est pas le seul dirigeant turc à salir Israël. Le maire d’Ankara, Melih Gokcek, a blâmé le Mossad pour les atrocités commises à Paris et l’été dernier, dans un tweet appelant littéralement la fermeture du consulat israélien. « Nous ne voulons pas d’un représentant de meurtriers en Turquie » avait-il écrit. A l’époque, Erdogan avait d’ailleurs déclara que Netanyahou avait « surpassé Hitler dans la barbarie ».

En tant que Premier ministre (de 2003 à 2014) puis comme président de la Turquie, Erdogan a élargi et approfondi les liens entre son pays et le Hamas, l’organisation terroriste qui contrôle Gaza.

En 2013, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon et le président Obama ont sévèrement critiqué Erdogan pour avoir défini le sionisme – mouvement juif historique pour l’autodétermination nationale – comme crime contre l’humanité.

« De façon tragique, Erdogan élargit le fossé qui sépare la Turquie des Etats-Unis, mais aussi de tous les alliés de l’OTAN, y compris l’UE, à laquelle il souhaiterait pourtant faire adhérer son pays. » a déclaré David Harris. « L’attitude agressive et belliqueuse d’Erdogan n’est pas seulement une incitation irresponsable à la haine ; elle ternit également la réputation de son pays dans le monde entier. »

AJC Urges International Community to Display Moral Clarity in Supporting Israel’s Right to Defend Itself Against Hamas

AJC appelle la Communauté Internationale à afficher une clarté morale en soutenant  le droit d’Israël à se défendre contre le Hamas

15 novembre 2012 – New York – AJC exhorte la communauté internationale à s’unir pour soutenir le droit d’Israël à se défendre et de protéger ses citoyens contre le Hamas. Les Etats-Unis et le Canada ont exprimé aujourd’hui leur soutien inconditionnel à Israël en critiquant vivement le Hamas. Mais le Conseil de sécurité, réuni en session d’urgence la nuit dernière à New York n’a pu s’entendre sur une déclaration commune.

«L’incapacité des leaders internationaux à faire la distinction entre le pyromane, le Hamas et le pompier, Israël, est une faute lourde », a déclaré Monsieur David Harris, directeur exécutif d’AJC. « Aucun Etat membre de l’ONU ne peut honnêtement dire qu’il réagirait différemment face à un voisin dédié à son anéantissement et au lancement de roquettes pour provoquer une confrontation plus large. »

 

Les Etats-Unis « soutiennent le droit d’Israël à se défendre », a déclaré le département d’Etat américain. « Il n’y a pas de justification à la violence que le Hamas et les autres organisations terroristes ont recours à l’encontre du peuple d’Israël … Attaquer Israël sur une base quasi quotidienne ne fait rien pour aider les Palestiniens à Gaza. »

Le Ministre des Affaires étrangères canadien, John Baird, a déclaré. « Nous croyons fondamentalement qu’Israël a le droit de se défendre lui-même et ses citoyens contre les menaces terroristes. »

Rien que cette semaine, des centaines de roquettes lancées par le Hamas et ses âmes sœurs dans la bande de Gaza ont atteint le sud d’Israël et les environs de Tel Aviv. Trois Israéliens ont été tués dans une attaque à la roquette plus tôt aujourd’hui à Kiryat Malachi, et plus de 70 ont été blessées dans la région.

Beaucoup auraient été blessés alors qu’ils tentaient d’atteindre des abris. « Israël mérite une profonde empathie, un million de ses citoyens ont été contraints, en 15 secondes, de rejoindre l’abri le plus proche, ne sachant pas quand la prochaine attaque du Hamas arrivera. Les écoles ont été fermées et la vie quotidienne perturbée « , a déclaré Monsieur Harris.

« Ménager le Hamas, reconnu par les Etats-Unis et l’Union européenne comme une organisation terroriste, ne fait pas avancer la paix », a déclaré M. Harris.

«Au contraire, la communauté internationale n’a pas pris suffisamment au sérieux la haine d’Israël et l’accumulation par le Hamas de plus en plus de roquettes sophistiquées, y compris celles qui ont atteint Tel-Aviv. » « Les personnes réellement concernées par la sécurité d’Israël par la paix doivent se lever et parler avec une clarté morale sans ambiguïté. La situation d’escalade rapide à laquelle nous faisons face n’exige rien de moins.  »

November 15, 2012 – New York – AJC is urging the international community to join together in backing Israel’s right to defend and protect its citizens against Hamas. The United States and Canada today expressed unqualified support for Israel, while sharply criticizing Hamas.  But the UN Security Council, meeting in emergency session last night in New York could not agree on a statement of concern.
“No UN member state can honestly say it would respond differently to a neighbor dedicated to its annihilation and launching rockets to provoke a larger confrontation.” said AJC Director David Harris
The U.S. “supports Israel’s right to defend itself,” said the U.S. State Department. “There is no justification for the violence that Hamas and other terrorist organizations are employing against the people of Israel… Attacking Israel on a near daily basis does nothing to help Palestinians in Gaza.”
Canada’s foreign minister, John Baird, agreed. « We fundamentally believe that Israel has the right to defend itself and its citizens from terrorist threats, » he said. « Far too often, the Jewish people find themselves on the front lines in the struggle against terrorism. »
This week alone, hundreds of rockets launched by Hamas and its kindred spirits in Gaza have landed in southern Israel. Three Israelis were killed in a rocket attack earlier today on an apartment building in Kiryat Malachi, and more than 70 have been wounded in several communities in the region.
Many reportedly were injured while attempting to reach bomb shelters. “Israel deserves deep empathy as one million of its citizens have been forced to stand by within 15 seconds of the nearest bomb shelter, not knowing when the next Hamas attack will arrive. Schools have been closed and daily life disrupted,” said Harris.
“Coddling Hamas, recognized by the U.S. and European Union as a terrorist organization, does not advance the cause of peace,” said Harris.
“To the contrary, the international community has not taken seriously enough the combustible mix of Hamas hatred of Israel and the group’s accumulation of more and more sophisticated rockets, including ones that today reportedly can reach Tel Aviv.” Harris added. “Those truly concerned for Israel’s security and the cause of peace must stand up and speak with unambiguous moral clarity.”

Editorial: Lettre ouverte aux soutiens d’un bateau français pour Gaza

La semaine dernière, une lettre a été publiée dans Le Monde et dans Mediapart pour soutenir une opération intitulée « un bateau français pour Gaza », signée par de nombreuses personnalités.

Je connais bien ce genre de démarche ayant été moi-même militante de différentes causes, particulièrement en faveur des populations du Darfour. A ce titre, je souhaite en tout premier lieu souligner nos convergences vers un même objectif : libérer le peuple de Gaza et faire en sorte qu’il puisse prospérer, vivre en paix et en sécurité. Comment pourrions-nous ne pas se sentir concernés par le triste sort réservé à la population gazaouie depuis quelques années ?

Cela étant dit, je pense sincèrement que vous vous trompez de cible, d’objectif et de méthode…

Je voudrais  commencer par vous interroger: comment est-il possible que dans votre appel, d’une page entière, le mot « Hamas » ne soit pas mentionné une seule fois ? Est-ce par ignorance de sa charte, de son statut, de son organisation, de ses méthodes ? Je veux espérer que cette omission n’a pas d’autres buts inavouables !

Alors permettez-moi de vous aider, permettez-moi de vous rafraîchir la mémoire…

Penchons nous tout d’abord sur la CHARTE du Hamas dont je vous cite ici un petit extrait : « L’Heure ne viendra pas avant que les musulmans combattent les juifs et les tuent. Les juifs tenteront de se réfugier derrière des pierres et des arbres, mais les pierres et les arbres les dénonceront en disant : « Ô serviteur de Dieu! Il y a un juif derrière moi; viens le tuer ! ».  L’article 12 et 13 de la même charte stipule : « La Palestine doit être un Waqf  islamique consacré aux générations de musulmans jusqu’au Jugement Dernier. Pas une seule parcelle ne peut en être dilapidée ou abandonnée à d’autres. Toute procédure en contradiction avec la Charia islamique en ce qui concerne la Palestine est considérée comme nulle et non avenue. (…) Les initiatives, les soi-disant solutions de paix et conférences internationales sont en contradiction avec les principes de la Résistance Islamique. Violer n’importe quelle partie de la Palestine est une atteinte à la religion »

Avez-vous oublié que c’est le Hamas qui a pris le pouvoir à Gaza par la force en faisant un coup d’état en tuant des dizaines de membres du Fatah ?

Avez-vous oublié que le Hamas est sur la liste des organisations terroristes établie par l’Union Européenne? Feignez-vous d’ignorer que vous allez participer à une flottille qui est organisée par une organisation turque appelée IHH, organisation directement liée au Hamas, qui a récemment critiqué les Etats-Unis pour avoir osé tuer Oussama Ben Laden ? Je vous cite à cette occasion également Bülent Yildirim, le leader d’IHH qui s’est exprimé lors d’un entretien accordé à la chaine turque no. 5  le 11 mai dernier « IHH n’hesiterait pas à sacrifier des chahids (martyrs) afin d’atteindre l’objectif de la flotille ».

Nous sommes alors également en droit de nous poser légitimement la question de savoir pourquoi vous faîtes peser la charge exclusivement sur Israël. N’est-ce pas être sourds à la souffrance de la population gazaouie?

Israël a été trop stricte dans son application du blocus, ce qui lui a d’ailleurs été reproché par la communauté internationale.
Mais vous oubliez un fait historique : Israël a quitté Gaza en 2005, jusqu’au dernier soldat, jusqu’au dernier colon ; Israël a tout rendu, jusqu’au dernier arpent de terre… Ce retrait unilatéral était une chance pour la paix.

Ne réalisez-vous pas qu’il est dans l’intérêt d’Israël – en supposant que vous concédiez à Israël le droit d’exister et d’avoir des intérêts nationaux – de voir une bande de Gaza pacifique et prospère émerger à ses frontières ? Ce n’est pas l’intérêt premier du Hamas. Vous vous attaquez aux symptômes et non à la maladie.

Pourquoi maintenant voulez-vous encore fermer les yeux sur la situation à Gaza . Pourquoi, pour une fois, ne donneriez-vous pas acte à Israël de la perméabilité consentie de sa frontière ? Oui, de très nombreux convois, humanitaires et de nécessité, transitent par voie terrestre vers Gaza. Oui de l’aide aux palestiniens est apportée par Israël, tant sur le plan énergétique que sur le plan de la vie courante. La position du Ministère des affaires étrangères et européennes va d’ailleurs dans ce sens. Voici un extrait de la déclaration du porte-parole du 10 mai dernier :« La France appelle à faire acheminer l’aide humanitaire à destination de la Bande de Gaza par voie terrestre, en particulier via les canaux existants mis en place par les autorités israéliennes. Comme elle l’a déjà fait, elle suivra avec attention le prompt acheminement de cette aide jusqu’à ses destinataires. »

Enfin, pour qu’on ne puisse pas dire que vous faîtes deux poids deux mesures dans la région, pourquoi ne pas inciter la flottille à faire escale en Egypte et déclarer sa solidarité avec la communauté copte, victime de vagues de violence, églises brûlées, viols, assassinats ? Pourquoi ne pas franchir la côte syrienne et au-delà, et dérouler des banderoles en soutien à ceux qui manifestent contre leurs régimes despotiques ?

La décence vous attend au port d’attache de votre flottille. Ouvrez les yeux, mettez des nuances dans vos affirmations, ne dressez pas un mur, une frontière à vos ressentiments. La justice ne passe que si l’instruction se fait à charge et à décharge. L’histoire vous juge.

Simone Rodan-Benzaquen, directrice d’AJC en France