AJC s’inquiète de la décision de la Cour de justice européenne sur l’étiquetage et appelle à renforcer les liens entre l’UE et Israël

Bruxelles – 12 novembre 2019 – AJC regrette l’arrêt rendu aujourd’hui par la Cour de justice européenne qui impose l’étiquetage des denrées alimentaires israéliennes produites au-delà de la ligne verte. Cette décision sera probablement instrumentalisée par ceux qui cherchent à délégitimer l’État d’Israël, c’est pourquoi il est désormais particulièrement urgent de renforcer les liens mutuellement bénéfiques entre l’UE et Israël.

« En tant que partisans d’une solution – négociée – à deux États, nous ne pensons pas que l’étiquetage discriminatoire puisse contribuer à faire progresser la paix. L’instrumentalisation de la législation de l’UE entravera la recherche d’un accord entre Israéliens et Palestiniens, qui ne peut réussir que dans le domaine diplomatique – et non judiciaire « , a déclaré Daniel Schwammenthal, directeur de l’AJC Transatlantic Institute, le bureau européen d’AJC basé à Bruxelles. Lire la suite

AJC s’indigne que la France remette son prix des Droits de l’Homme à Al Haq et B’Tselem 

Ce lundi 10 décembre, à l’occasion des 70 ans de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme a choisi de décerner le prix des droits de l’Homme de la République française aux organisations israélienne et palestinienne B’Tselem et Al-Haq, pourtant connues pour leur soutien ouvert aux activités de boycott d’Israël, interdites en France. Si l’initiative de ce prix est tout à fait louable, le choix des récipiendaires opéré par la CNCDH, et de facto par la République Française, est totalement incompréhensible.

Lire la suite

AJC réagit à l’interdiction d’entrée en Israël de sept élus français

Lundi 13 novembre dernier, le ministre israélien de la Sécurité publique Gilad Erdan a déclaré qu’Israël refuserait l’entrée sur son territoire d’une délégation composée de sept élus français, dont quatre députés de La France Insoumise.

L’une des raisons invoquées pour justifier ce refus est la loi israélienne, votée en 2016, interdisant l’entrée aux ressortissants étrangers appelant publiquement au boycott d’Israël. Bien que formellement opposé au boycott, considéré d’ailleurs comme illégal en France, AJC avait émis des doutes sur le bienfondé et l’utilité d’une telle loi pour défaire le BDS et exposer ses supporters à la réalité vibrante de la démocratie israélienne.

Il convient néanmoins de se pencher sur l’objet de cette visite officielle, que nous condamnons sans ambiguïté, et qui a sans doute présidé à la décision des autorités israéliennes. Ces élus projetaient en effet de rendre visite aux prisonniers Marwan Barghouti et Salah Hamouri, deux terroristes patentés, arrêtés, jugés et condamnés en Israël pour leur participation active à des activités terroristes.

Lire la suite

L’étiquetage des produits israéliens en France: une décision consternante

appel-boycott-produits-israeliens-dans-supermarche-bethleem-cisjordanie-11-fevrier-2015_0_730_40025 Novembre 2016 – Paris – AJC Paris est consterné par la décision de la France de mettre en œuvre les avis de la Commission européenne sur l’étiquetage des marchandises israéliennes produites au-delà de la ligne verte.

« Nous avons toujours affirmé que la construction d’implantations n’est pas le meilleur exemple pour encourager le processus de paix, mais ce n’est pas le cas non plus des politiques discriminatoires contre Israël » a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC Paris. « Cette décision affaiblit le camp de la paix et encourage les espérances maximalistes palestiniennes tout en confortant les velléités extrémistes du mouvement BDS dans leur campagne de diabolisation d’Israël »

Lire la suite

Fête de l’Humanité : une programmation qui attise la haine

Marwan Barghouti © DR pour LeMondeJuif.info

AJC Paris exprime son indignation devant le programme de la 85ème édition de la Fête de l’Humanité. 

Depuis plusieurs années déjà, les organisateurs de l’événement communiquent largement au sujet du conflit israélo-palestinien, non pas dans une logique de paix entre les peuples mais dans le dénigrement et la haine systématiques d’Israël. L‘utilisation du conflit israélo-palestinien sert une cause électoraliste et a pour seule résultante d’attiser la haine, à un moment où nous avons au contraire besoin d’apaisement. La programmation ne respecte également pas la loi française à deux reprises :

Lire la suite

Etat d’urgence ? Pas pour tout le monde

BatshevaMardi soir, des centaines de spectateurs se sont rendus à l’Opéra de Paris afin d’assister au spectacle de la compagnie de danse Batsheva.

L’Opéra de Paris est l’un des lieux les plus prestigieux de Paris. L’exigence de sa programmation, la beauté de son architecture, la grandeur de son histoire en font l’un des plus beaux joyaux de la culture française et participent au rayonnement international de notre pays.‪

Batsheva est une compagnie mondialement connue et récompensée de nombreuses fois par les plus grands prix de danse de la planète qui lutte, avec son art, pour repousser les frontières, promouvoir la paix, l’échange et le dialogue entre les peuples grâce à la culture.

‪C’est donc à une représentation exceptionnelle que s’attendaient celles et ceux qui avaient pris place dans l’Opéra de Paris pour assister à ce spectacle.

‪Mais voilà, Batsheva est une compagnie de danse israélienne.‪

Lire la suite

AJC consterné par la tenue d’un rassemblement autorisé du BDS devant l’Opéra Garnier

The Brooklyn Academy of Music presents Batsheva Dance Company performing Sadeh21[1], a collection of movement studies by Ohad Naharin and his Israeli-based Batsheva Dance Company at the BAM Opera House on November 12, 2014.The dancers:William Barry, Mario Bermudez Gil,Omri Drumlevich, Bret Easterling,Iyar Elezra, Rani LebzelterEri Nakamura, Ori Moshe Ofri, Rachael Osborne, Shamel PittsOscar Ramos, Nitzan ResslerIan Robinson, Or Meir Schraiber, Maayan Sheinfeld, Bobbi Smith,,Zina (Natalya) Zinchenko , Adi ZlatinLighting by Avi Yona Bueno (Bambi)Soundtrack by Maxim WarattCostume design by Ariel CohenVideo titles design by Raz FriedmanPhoto Credit: Stephanie Berger
Crédit photo : Stephanie Berger

AJC Paris exprime sa plus totale stupéfaction devant l’autorisation accordée par la Préfecture de Police de Paris à la tenue hier d’un rassemblement du collectif BDS devant l’Opéra Garnier.

Alors que la nation commémore cette semaine les 17 victimes des attentats terroristes de janvier dernier et que l’état d’urgence a été proclamé dans tout le pays par le Président de la République suite aux tragiques événements du 13 novembre, il apparaît invraisemblable que les pouvoirs publics aient pu permette l’organisation d’une manifestation appelant entre autres au boycott d’Israël et rendant hommage à travers une liste lue par les intervenants à des membres de l’organisation terroriste Hamas.

Lire la suite

AJC est consterné par la décision de l’UE au sujet de l’étiquetage des produits israéliens

boycott israelBruxelles – 11 Novembre 2015 – L’Institut transatlantique AJC est consterné par la publication des directives en matière d’étiquetage des produits israéliens fabriqués au-delà de la Ligne verte.

« Nous avons longtemps soutenu le fait que la construction de colonies n’était pas au service du processus de paix, mais les politiques discriminatoires à l’encontre d’Israël ne vont pas non plus en ce sens » a déclaré Daniel Schwammenthal, directeur d’AJC Transatlantic Institute. « La décision qui a été prise aujourd’hui va bénéficier à ceux qui sont déterminés à isoler l’Etat juif ; offenser les Israéliens qui préfèrent un compromis territorial et encourager les positions palestiniennes maximalistes. Les répercussions économiques ne seront pas limitées à Israël car cela nuira aussi à la subsistance des Palestiniens » a-t-il ajouté.

Lire la suite

AJC dénonce le boycott honteux du chanteur juif Matisyahu lors du festival Rototom Sunsplash en Espagne

18 août 2915 – New York – AJC est consterné par la décision des organisateurs du festival Rototom Sunsplash d’annuler la représentation d’un chanteur juif américain qui a refusé de déclarer publiquement sa position concernant le conflit israélo-palestinien. Cette décision est survenue quelques jours seulement avant que le rappeur juif Matisyahu puisse se produire à Benicassim en Espagne.

« Le refus des organisateurs du festival ainsi que leur justification de supprimer Matisyahu du programme sont plus que répréhensibles » a déclaré David Harris, Directeur exécutif d’AJC. « Nous sommes solidaires des propos de Matisyahu considérant que sa stigmatisation en tant qu’artiste juif est tout ce qui a de plus « effroyable et choquant ». Cela ressemble à tout point de vue à de l’antisémitisme, un terme que nous n’utilisons pas à la légère. »

Matisyahu a déclaré qu’il était le seul artiste juif américain au festival, et que les organisateurs Rokotom Sunsplash « avaient essayé de le forcer à s’exprimer politiquement »  sur le sionisme et le conflit israélo-palestinien. Le mouvement BDS (boycott, désinvestissemen & sanctions) et ses militants en Espagne avaient exhorté les organisateurs du festival à boycotter le chanteur.

« Voici un exemple flagrant de l’extrémisme du mouvement BDS, et, à ce jour, de l’échec du leadership culturel et politique d’un pays incapable de s’exprimer contre cet acte de fanatisme remplis de préjugés », a déclaré Harris.

AJC a écrit au Premier ministre espagnol Mariano Rajoy lui demandant de dénoncer cet agissement et d’exprimer publiquement que cela ne reflète pas les valeurs démocratiques de l’Espagne.

AJC salue le discours du Premier ministre italien Renzi lors de son voyage en Israël

Capture d’écran 2015-07-23 à 19.36.4122 juillet 2015 – New York – AJC applaudit les termes éloquents utilisés par le Premier ministre italien afin de souligner son soutien à Israël lors de sa visite de 3 jours dans le pays. Il a également souligné la force des relations italo-israéliennes.

« La sécurité d’Israël revient à la sécurité de l’Europe » a-t-il déclaré, lors d’une conférence de presse à Jérusalem en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

« Nous sommes du côté du peuple qui lutte pour les idéaux de démocratie et de prospérité. » a-t-il ajouté. « Israël n’a pas le droit d’exister ; il en a le devoir. »

Au sujet de la montée de l’antisémitisme dans le monde, Renzo a été très clair en affirmant «Nous sommes absolument déterminés à poursuivre la lutte contre l’antisémitisme, car c’est un ennemi de la paix et une clé pour la terreur ».

S’exprimant face à la Knesset, le Parlement israélien, Renzi a ainsi affirmé que l’existence d’Israël était incontestable. « Reconnaître Israël signifie tout simplement reconnaître une réalité. L’existence de l’Etat d’Israël ne résulte pas d’un geste de la communauté internationale à la suite de l’Holocauste, mais d’un fait qui est antérieur de centaines d’années à tout accord. »

Le Premier ministre a également critiqué le mouvement BDS en s’exprimant de la sorte : « Celui qui boycotte Israël ne se rend pas compte qu’il se boycotte lui-même, entravant et trahissant l’avenir. L’Italie oeuvrera toujours pour la coopération, et non pour le boycott. C’est stupide et futile. »

« Ces remarques formelles et limpides constituent la réaffirmation puissante des relations italo-israéliennes et un modèle pour les autres nations. » a déclaré le Directeur exécutif d’AJC David Harris, qui a souvent eu l’occasion de se rendre en Italie. « Il s’agit d’un message fondamental que celui du Premier ministre ».

AJC possède un bureau à Rome dirigé par Lisa Palimieri-Billig.

AJC salue le vote de la loi américaine visant à empêcher le boycott d’Israël

Capture d’écran 2015-06-30 à 17.37.0829 juin 2015 – New York – AJC applaudit le Congrès américain et le Président Obama pour la signature d’une loi historique sur un traité de libre-échange qui ouvre la voie au plus grand pacte commercial de l’histoire des Etats-Unis. La loi Trade Promotion Authority (TPA) comprend des dispositions anti-BDS conséquentes, visant les pourparlers sur les accords de libre-échange entre les Etats-Unis et l’Union Européenne.

En vertu de la loi, les Etats-Unis vont décourager leurs partenaires commerciaux à prendre des mesures qui pourraient porter préjudice ou décourager l’activité commerciale entre les Etats-Unis et Israël, et viser l’élimination des boycotts parrainés par l’État contre Israël et plus précisément ceux de la Ligue des Etats arabes.

« Il est essentiel que les Etats-Unis et le reste du monde s’opposent fermement aux actions vicieuses et contre-productives du mouvement BDS cherchant à délégitimer l’Etat d’Israël » a affirmé Richard Foltin, Directeur de Affaires nationales et législatives d’AJC.

AJC demande de clarifier la position d’Orange sur un éventuel retrait d’Israël

Orange en Israël 04 juin 2015 – Paris – AJC demande de clarifier la position d’Orange sur un éventuel retrait d’Israël.

Hier, au Caire, le PDG d’Orange, Stéphane Richard aurait annoncé avoir l’intention de revoir les liens contractuels de sa compagnie avec l’opérateur israélien Partner en raison de ses activités au sein des territoires palestiniens.  En effet, ce dernier aurait admis sa  volonté de couper les liens avec Israël « dès demain » si cela ne représentait pas un « énorme risque financier ».

Cela donne l’impressions que le PDG d’Orange entendrait céder aux pressions du mouvement BDS qui militent depuis plusieurs semaines pour le retrait de la compagnie et le boycott de sa filiale en Egypte : l’opérateur  Mobinil.

AJC rappelle que le mouvement BDS a été jugé illégal en France et que toute action BDS constituait un appel à la haine et à la discrimination.

AJC rappelle qu’Orange a de nombreux investissements et laboratoires de recherche en Israël.

« Nous demandons a Stéphane Richard de clarifier ses propos et d’être transparent sur la stratégie de sa compagnie à ce sujet » a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC Paris.