AJC déplore l’attaque mortelle du marché de Noël de Berlin

capture-decran-2016-12-20-a-18-39-3020 décembre 2016 – Berlin – AJC déplore l’attaque mortelle du Marché de Noël de Breitscheidplatz en plein centre de Berlin.  Le camion qui a foncé dans le marché bondé a tué 12 personnes et fait 50 blessés.

« Cette attaque planifiée a brisé en un éclair la vie de nombreux Allemands et des touristes innocents qui jouissaient des célébrations de Noël. C’est une nouvelle attaque contre notre mode de vie et nos valeurs fondamentales que sont la liberté et la démocratie », a déclaré Deidre Berger, Directrice AJC Berlin.

Lire la suite

AJC déplore les attaques mortelles au Danemark

15 février 2015 – New York – David Harris, le Directeur exécutif de AJC, a qualifié les attaques à Copenhague, notamment celle de la synagogue, comme étant des « actes de terreur ignobles et déplorables », qui représentent une nouvelle «prise de conscience pour les dirigeants européens des menaces imminentes qui pèsent sur nos sociétés démocratiques et sur les valeurs qu’ils incarnent ».

Dan Uzan, un garde de sécurité juif de la principale synagogue de Copenhague, située rue Krystalgade, a été tué et deux policiers danois ont été blessés par Lire la suite

AJC salue la déclaration de l’OSCE sur l’antisémitisme

8 décembre 2014 – New York – AJC salue l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour l’adoption d’une nouvelle déclaration sur la lutte contre l’antisémitisme lors de sa réunion du Conseil ministériel à Bâle, en Suisse. La déclaration – qui devait être approuvée par le consensus des 57 États participants – était un point important de la réunion qui s’est tenue à Berlin à la mi-Novembre et qui a rassemblé plus de 500 représentants du gouvernement et des dirigeants de la société civile. Cet événement a été organisé afin de marquer le dixième anniversaire de la Conférence de Berlin et de la Déclaration de l’OSCE sur l’antisémitisme. Mais, compte-tenu de la hausse des incidents antisémites survenus cet été en Europe, une déclaration supplémentaire était urgemment requise.

La nouvelle déclaration réaffirme certains des éléments les plus élémentaires du document antérieur, parmi lesquels l’idée que « les développements internationaux, concernant notamment la situation au Moyen-Orient, ne peuvent aucunement justifier l’antisémitisme. ». Elle met aussi en exergue le fait que les gouvernements doivent s’engager à « enquêter efficacement, agir rapidement, traiter de façon impartiale toute violence motivée par de l’antisémitisme, et poursuivre les responsables ». En outre, le document appelle les dirigeants politiques et les personnalités publiques à s’exprimer clairement et vivement lorsque des actes antisémites se produisent. Il stipule également que des efforts accrus doivent être fournis afin de surveiller et de recueillir les données concernant les crimes haineux.

Le Rabbin Andrew Baker, Directeur des affaires juives internationales de AJC, est aussi le représentant personnel du président en exercice de l’OSCE sur la lutte contre l’antisémitisme. Lors de la session de clôture à Berlin le mois dernier, il a appelé les gouvernements à donner suite à leurs déclarations individuelles en adoptant une déclaration formelle lors du Conseil ministériel. Lors de la réunion des ministres des Affaires Etrangères de l’OSCE à Bâle, Le président de la Confédération suisse Didier Burkhalter a présenté un projet de déclaration qui a finalement remporté l’approbation générale.

L’événement de l’OSCE à Berlin a également mis en place un forum de la société civile durant toute une journée, co-présidé par Deidre Berger, la directrice de AJC Berlin, qui a présenté une liste détaillée de recommandations à l’assemblée plénière.

Ivica Dacic, le ministre serbe des Affaires Etrangères qui assumera la présidence de l’OSCE en janvier, s’est exprimé au moment de la conclusion, en promettant de faire du problème de l’antisémitisme une priorité constante dans l’année à venir. Il a également saisi l’occasion pour annoncer son intention de reconduire le rabbin Baker comme son représentant personnel pour la lutte contre l’antisémitisme.