Nouveau rapport sur l’antisémitisme alarmant : AJC exhorte les nations de l’UE à agir

10 décembre 2018 – New York – AJC somme les gouvernements européens d’agir de façon concertée pour contrer la montée de l’antisémitisme, suite à la publication des résultats, profondément troublants, d’un sondage de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) sur les Juifs à travers l’Europe.

Les résultats de l’enquête ont été annoncés aujourd’hui, à Bruxelles, par le premier vice-président de l’Union européenne, Frans Timmermans, et la commissaire européenne en charge de la Justice, Věra Jourová.

Lire la suite

Le Parlement européen rejette la reconnaissance sans condition de la Palestine

17 Décembre 2014 – Strasbourg – Aujourd’hui, le Parlement européen a neutralisé une résolution sur un Etat palestinien, en s’abstenant d’appeler à la reconnaissance immédiate. La motion adoptée en plénière n’ »exhorte » plus les Etats membres de l’UE de reconnaître immédiatement la Palestine, comme le demandaient initialement les socialistes, les Verts et la gauche radicale. Au lieu de cela, la résolution commune qui a été adoptée dans l’objectif d’un compromis entre le Parti populaire européen (PPE) de centre droit et le Parti socialiste de centre-gauche, est soutenue par la plupart des grands groupes. Elle soutient le principe d’une reconnaissance de l’Etat palestinien et la solution fondée sur deux Etats. Le texte a été adopté par 498 voix pour, 88 contre et 11 abstentions.

« Nous soutenons tous le principe d’un Etat palestinien. Mais cela ne peut que découler de pourparlers directs entre Israël et l’Autorité palestinienne, et la résolution reflète cette position » a déclaré Daniel Schwammenthal, le Directeur de AJC Transatlantic Institute. « « Une reconnaissance prématurée nuirait au processus de paix, en indiquant aux Palestiniens qu’ils peuvent éviter des négociations et des compromis, tout en mettant à mal la position de l’Europe comme intermédiaire honnête en Israël » a-t-il ajouté.

En Octobre, la Suède est devenue le premier grand pays d’Europe occidentale à reconnaître la «Palestine». Les législateurs de l’Irlande et de la Grande-Bretagne (où seule une minorité de parlementaires a voté) ont adopté des motions non contraignantes sur cette question. La résolution espagnole du mois dernier n’a pas appelé à la reconnaissance immédiate, en soulignant qu’une telle mesure « devrait être le résultat d’un processus de négociation entre les parties ».