AJC condamne fermement l’attaque de la mosquée de Bayonne 

Lundi 28 octobre, un ancien militaire et candidat du Front National a attaqué la mosquée de Bayonne, blessant deux personnes avec une arme de poing.

Cette attaque s’inscrit dans un contexte de recrudescence des actes anti-musulmans en France pour l’année 2019, comme l’a expliqué Frédéric Potier, Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.

Lire la suite

Le soulagement et la vigilance

Au terme d’une élection présidentielle qui n’aura pas cessé de réserver des surprises, Emmanuel Macron a donc été élu.

Une victoire nette. Plus nette que ce que les sondages prédisaient.

Un soulagement, bien sûr, pour toutes celles et ceux, nombreux, qui redoutaient de voir l’extrême droite l’emporter en France.

Un soulagement pour tous les républicains et les démocrates qui ne voulaient pas d’un pays replié sur lui-même, soumis aux intérêts russes et plongeant dans la division et la xénophobie.

Lire la suite

Désignation de Jean François Jalkh comme nouveau patron par intérim du FN : AJC stupéfait

Nous n’oublions pas que M. Jalkh a participé en 1991 aux côtés de Jean Marie Le Pen à une messe célébrée en l’église Saint Nicolas du Chardonnet en l’honneur du quarantième anniversaire de la mort du maréchal Pétain, cérémonie visant selon l’évêque intégriste qui a dirigé l’office à « continuer à œuvrer pour la restitution de l’honneur outragé du Maréchal Pétain ».
Nous n’oublions pas que M.Jalkh a considéré en 2000 qu’il était « d’un point de vue technique impossible d’utiliser le Zyklon B dans des exterminations de masse » comme dans les camps d’extermination nazis.

Lire la suite

AJC condamne les propos tenus par Marine Le Pen qui estime que « la France n’est pas responsable du Vel d’Hiv »

AJC Paris condamne les propos tenus par Marine Le Pen ce dimanche estimant que « la France n’était pas responsable du Vel d’Hiv ».

Cette réécriture et cette falsification de l’histoire en rupture avec le discours honnête et courageux qu’avait prononcé le Président Jacques Chirac le 16 juillet 1995 pour reconnaître la responsabilité de l’Etat français dans la déportation des Juifs doit révolter toutes celles et ceux qui sont attachés à la vérité et à la transmission de la mémoire. 

Lire la suite