Comment impliquer la société civile dans la lutte contre le terrorisme ?

Home-Front-Command-prepares-civiliansS’inspirer du modèle israélien 

La France et Israël sont confrontés au même terrorisme, à la même idéologie djihadiste mortifère à la fois antilaïque, antioccidentale, antidémocratique, homophobe, sexiste et antisémite.

Israël, face aux actes terroristes qui n’ont cessé d’endeuiller sa population durant la Seconde Intifada a réussi à mobiliser sa population, toujours consciente de la menace.

Lire la suite

AJC commémore la mémoire des héros juifs américains du Débarquement

Vétérans Normandie« AJC est particulièrement fier d’avoir été associé à cette cérémonie de commémoration en l’honneur des soldats juifs américains et canadiens tués lors du débarquement de juin 1944, et nous tenons à remercier les organisateurs.

Cette commémoration est un moment particulier. Bien sûr, c’est un moment pour honorer, se recueillir et remercier. Mais c’est également un moment pour s’extraire des tumultes quotidiens, se poser et réfléchir.

Faut-il rappeler quelle tragédie a représenté la Seconde Guerre mondiale pour les peuples européens et quel en a été le tribut particulièrement lourd pour les Juifs en Europe ?

Lire la suite

L’Autriche bannit le financement étranger de l’Islam

Mosquée AutricheCe mercredi 25 février, le Parlement autrichien a adopté une nouvelle législation qui vise à promouvoir ce que Sebastian Kurz, ministre de l’Intégration, des Affaires européennes et internationales, appelle « un islam à caractère européen ». Visant à contenir les dérives radicales, la loi interdit le financement des organisations Lire la suite

Antisémitisme et fondamentalisme islamiste: la responsabilité de nos «responsables» politiques

17 morts, 66 millions de blessés ou plus, plus de 3,7 millions et demi de Français dans la rue, 7 millions d’exemplaires de Charlie Hebdo édités, de nombreuses initiatives prises dont une centaine de procédures pénales ouvertes pour apologie du terrorisme. A l’heure de ce premier bilan, parce que je revois un peuple français endeuillé et solidaire, parce que je revois la réaffirmation des valeurs de la République par des millions de Français de toute origine et religion, parce que le Président François Hollande a fait de la lutte contre le racisme et Lire la suite

Le Parlement français entrave le processus de paix israélo-palestinien

2 décembre 2014 – Paris – L’Assemblée Nationale, par un vote de 339 contre 151 a adopté aujourd’hui une résolution invitant le gouvernement français à reconnaître l’Etat de Palestine comme une étape pour parvenir à une résolution du conflit.

« Le chemin pour une paix israélo-palestinienne durable sera le fruit de négociations bilatérales directes et non le fruit de résolution adoptées au sein de parlements européens », a déclaré David Harris, Directeur exécutif d’AJC. « Cette résolution prise par l’Assemblée nationale sape le processus de paix et démontrent aux Palestiniens qu’ils peuvent clairement passer outre des négociations, tout en prouvant aux Israéliens que les pays européens ne sont pas dignes de confiance ».

AJC a toujours supporté les initiatives en faveur d’une solution négociée à deux Etats dans le cadre du conflit israélo-palestinien, mais seulement si celle-ci est le fruit d’une négociation.

Ce vote fait suite à des votes similaires au sein des parlements anglais, irlandais, et espagnol.  Par ailleurs, la Suède est devenue le premier grand pays d’Europe occidentale à reconnaître la «Palestine» en Octobre dernier.

«La reconnaissance française d’un Etat palestinien doit être la conséquence de négociations israélo-palestiniennes, et non une condition pour la reprise de ces négociations », a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, Directrice AJC France. « Alors que certains parlementaires ont pu pensé qu’ils contribuaient à la paix en votant en faveur de cette résolution, le manque de compréhension de la situation sur le terrain est évident tant cette démarche unilatérale retardera les chances de paix »

Hôtel Europe de BHL : une pièce qui en dit long sur les maux de l’Europe

BHL2Hier soir, les amis d’AJC Paris ont eu l’opportunité d’assister à la représentation de la pièce Hôtel Europe de Bernard-Henri Lévy avec Jacques Weber, au Théâtre de l’Atelier.

Un moment de théâtre et d’histoire extrêmement rare, suite auquel l’auteur et l’interprète nous ont fait l’honneur de répondre à nos questions et interrogations. Nous avons alors entamé une conversation qui aurait pu durer toute la nuit…

Le constat de Bernard Henri Lévy est sans appel. L’Europe, celle rêvée par ses initiateurs, est moribonde. De l’incapacité de l’Europe de défendre ses valeurs, aux populismes et aux extrémismes qui traversent ce continent, un changement radical et qualitatif issu de l’intérieur de l’Europe est impératif. L’alternative signifierait le déclin.

Jacques Weber, avec les mots de BHL, nous fait exploser les sens, les évidences, les excès, les élucubrations, les hystéries des diverses tentatives européennes. Il nous fait toucher la réalité crue des failles d’un système usé, avant d’être mis en chantier, et celle des dangers qui cognent à nos portes.

BHL1Bernard-Henri Lévy laisse rarement indifférent. Qu’on l’aime ou qu’on le déteste, ce plaidoyer très engagé soulève des questions fondamentales concernant la situation actuelle, et donne bien des clés de compréhension. Comme toujours, la philosophie est son instrument de combat. A travers cette pièce, il le met service d’une cause qui lui est particulièrement chère: l’avenir de l’Europe.

Après la représentation, il a offert son point de vue sur l’actualité, et s’est ainsi exprimé au sujet du sursaut d’antisémitisme récent:

« La comparaison entre les événements qui ont eu lieu ici dernièrement et la période des années 30 en Allemagne est souvent établie. Selon moi, elle n’a pas lieu d’être, pour deux raisons évidentes: Les Juifs ne se laisseront plus faire, car ils sont plus souverains, plus forts qu’il ne l’étaient alors. Mais surtout, les institutions de la République tiennent bon. Manuel Valls l’a prouvé en parvenant à faire interdire le spectacle de Dieudonné. »

« Il faut faire confiance à l’Etat. Il ne faut pas partir, ou du moins, pas par peur. »

« Le problème de l’antisémitisme est celui des antisémites, pas le notre. Cela ne devrait pas nous atteindre. »

C’est finalement sur une note optimiste que BHL a conclu la séance, rappelant au public que la pièce se jouerait encore le mois prochain. Et cette précision était essentielle, car elle intervient après la propagation d’une fausse rumeur dans presque tous les médias et sur les réseaux sociaux, selon laquelle la pièce s’arrêterait brutalement, faute de spectateurs.

Eh bien non, la pièce Hôtel Europe n’est pas annulée, n’en déplaise à ses détracteurs. Et vous avez jusqu’au 16 novembre pour vous en assurer.

AJC appelle au gouvernement français et à l’Union Européenne d’inscrire le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes

Après plusieurs mois d’enquête, le gouvernement bulgare a conclu aujourd’hui que la branche militaire du Hezbollah est responsable de l’attaque terroriste du 18 juillet dernier à Burgas qui a couté la vie à 6 personnes et en a blessé plus de 30. AJC demande aujourd’hui à la France et à l’ensemble de l’Union Européenne de prendre ses responsabilités en inscrivant le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes établie par l’Union Européenne.
Une délégation de l’AJC vient juste d’achever un cycle de rencontres avec des responsables européens et notamment français. C’est lors de ces rencontres que l’AJC a demandé aux différents représentants du gouvernement français  comme Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères, Manuel Valls, Ministre l’intérieur, René-Pierre Lemas,  Secrétaire Général Elysée et Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique du Président de considérer une action commune de l’Union Européenne contre le Hezbollah.
« Le terrorisme est une grave menace pour l’Europe et ses alliés. Le Président François Hollande et son gouvernement  ont promis une mobilisation totale face au terrorisme. C’est cette détermination qui a poussé la France à intervenir courageusement en apportant son aide aux populations du Mali et à poursuivre sans relâche les réseaux terroristes sur le sol français.  Cette détermination devrait également aujourd’hui inciter la France à être résolue à prendre des mesures claires contre le Hezbollah et à exprimer sa solidarité envers un autre pays membre de l’Union Européenne, la Bulgarie,  frappée par cet acte terroriste hideux »  a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, directrice du bureau français de l’American Jewish Commitee.
Le Hezbollah est la quintessence de l’organisation terroriste internationale. Il fut le premier à introduire la pratique de l’attentat suicide au Moyen-Orient, qu’il a maintes fois utilisé contre des cibles militaires et civiles, tant dans la région qu’à travers le monde.
« L’inscription du Hezbollah sur la liste des organisations terroristes de l’Union Européenne pourrait permettre le gel de leurs avoirs, la restriction de collecte de fonds et l’interdiction de voyage de leurs dirigeants et ainsi nuire à leur capacité de commettre de nouveau des actes  de terreur » a déclaré Simone Rodan-Benzaquen.

AJC Welcomes U.S., European Condemnations of Tel Aviv Bus Bombing

November 21, 2012 – New York – AJC welcomed the strong American, British and French condemnations of today’s bombing of a bus in central Tel Aviv. At least 23 people were injured in the attack, which the terrorist group Hamas praised. It was the first terror bombing in Tel Aviv since 2006.

“We are reminded once again of the evil nature of Israel’s enemies,” said AJC Executive Director David Harris. “Today’s bus bombing in Tel Aviv fulfills a Hamas vow to resume such attacks inside Israel. It is another dangerous escalation of the current Hamas-instigated conflict, which further belies any professed interest by the Gaza regime in a cease-fire. We pray for the full recovery of the wounded, and count on Israel to respond as it deems necessary to this brazen assault.”

President Barack Obama condemned the bus attack in the strongest possible terms. “These attacks against innocent Israeli civilians are outrageous.  The United States will stand with our Israeli allies, and provide whatever assistance is necessary to identify and bring to justice the perpetrators of this attack. The United States reaffirms our unshakeable commitment to Israel’s security, and our deep friendship and solidarity with the Israeli people.”

French President Francois Hollande condemned “in the strongest possible terms” the attack, and expressed “solidarity with the people and government of Israel.” He stressed that “terrorism, which can never be justified, must be fought with vigor.”

British Foreign Minister William Hague said that « terrorists must not be allowed to set the agenda. »

U.S. Secretary of State Clinton is in the region seeking a durable cease-fire. She met yesterday in Israel with Prime Minister Benjamin Netanyahu, and reaffirmed that “America’s commitment to Israel’s security is rock solid and unwavering.” She also met with Palestinian Authority President Mahmoud Abbas in Ramallah, and today is in Cairo to meet with Egyptian President Morsi

AJC salue l’appel de la France d’un renforcement des sanctions européennes contre l’Iran

3 janvier 2012 – Paris, New York – AJC a salué l’appel du ministre des Affaires étrangères Alan Juppé de renforcer les sanctions de l’UE  contre l’Iran.
La France (…) souhaite que nous durcissions les sanctions et le président de la République a fait deux propositions concrètes. La première, c’est le gel des avoirs de la banque centrale iranienne, qui serait une mesure très rude, et la deuxième l’embargo sur les exportations pétrolières iraniennes« , a déclaré le ministre. « Le Congrès américain a voté en ce sens et le président des Etats-Unis vient de valider la loi. Nous souhaitons que les Européens, d’ici le 30 janvier, prennent une mesure équivalente pour bien montrer notre détermination« .
Saluant le leadership de la France dans la mobilisation de l’Europe, le directeur exécutif d’AJC David Harris a déclaré que  » des sanctions renforcées contre  la banque centrale iranienne et contre le secteur énergétique iranien sont essentiels pour affaiblir la volonté de l’Iran à poursuivre son programme d’armement nucléaire. »
Les ministres de l’UE qui se sont réunis à Bruxelles le 1er décembre 2011 ont adopté des sanctions supplémentaires, mais ont reporté toute action concernant la Banque centrale iranienne et les importations de pétrole à plus tard.
La Grande-Bretagne a gelé ses relations avec la Banque centrale d’Iran le 21 Novembre 2011. Alors que Paris a soutenu la démarche britannique, le président Sarkozy a clairement exprimé le souhait  d’une action conjointe de l’Union Européenne afin de renforcer l’efficacité des sanctions.
«Nous saluons le leadership de la France concernant le problème nucléaire iranien..nous pensons que l’UE devrait se joindre à la Grande-Bretagne et les Etats-Unis afin d’isoler l’Iran en mettant fin à toutes les transactions avec la Banque centrale iranienne », a déclaré M. Harris. «Le fait que  ces derniers jours les responsables iraniens  ont reconnu que les sanctions ont un impact  devrait encourager l’Europe à exercer des pressions diplomatiques et économiques plus fortes. »
AJC mène depuis  plus d’une décennie la bataille pour alerter le monde sur les dangers d’une quête iranienne dans la procuration d’armes nucléaires.
January 3, 2012 –Paris, New York – AJC welcomed French Foreign Minister Alan Juppé’s call for stronger EU sanctions against Iran, following President Obama’s New Year’s Eve signing of a bill that bars U.S. dealings with Iran’s Central Bank.
“We wish for our European partners to follow that path in order to show our common determination, » Juppé said today. He urged the EU to freeze all business with Iran’s Central Bank and to cease oil imports from Iran by the end of January.
Praising France’s leadership in mobilizing European action, AJC Executive Director David Harris said that “implementing the tightest possible sanctions on Iran’s banking and energy sectors are essential ingredients to weakening Iran’s resolve to pursue its nuclear weapons program, and raising the costs of its defiance.”
EU ministers, meeting in Brussels on December 1, adopted additional sanctions, but postponed any action regarding Iran’s Central Bank and oil imports. Great Britain froze its dealings with Iran’s Central Bank on November 21.
While Paris has supported London’s move, President Sarkozy has been seeking joint EU action in order to strengthen the impact of sanctioning the Central Bank.
“We applaud France’s consistent leadership on the Iran nuclear issue, and agree with Foreign Minister Juppé that the EU should join with Great Britain and the U.S. in further isolating Iran by ending all transactions with the Iranian Central Bank,” said Harris. “The fact that Iranian officials in recent days have acknowledged that sanctions are making an impact should only encourage European unity in confronting Iran with the strongest possible diplomatic and economic pressure.”
The new U.S. sanctions, welcomed by AJC on Saturday, include rules barring transactions with the Central Bank of Iran and with foreign entities engaging in such transactions.
AJC, a leading global advocacy organization, has been for more than a decade a consistent voice in alerting the world to the profound danger of Iran’s quest for nuclear-weapons capability and the means to deliver them.

AJC félicite la France pour sa décision de ne pas participer à la prochaine conférence de Durban 3

17 septembre 2011 – Paris, New York – AJC félicite la France pour sa décision de ne pas participer à la prochaine conférence de Durban 3.

Cet événement marque la commémoration de la très douteuse conférence mondiale sur le racisme qui a eu lieu à Durban en 2001, et doit se produire le 22 septembre à l’ONU. Parmi les intervenants attendus se trouvent notamment le président iranien Mahmoud Ahmadinejad (qui chacun le sait, bafoue les droits de l’homme, appelle à un monde sans Israël et nie l’Holocauste).

Le Ministère des Affaires Etrangères français a fait la déclaration suivante: «On se souvient que cette conférence avait donné lieu à un détournement inacceptable des principes et des engagements de la lutte contre le racisme. Pour cette raison, et comme l’ont souligné plusieurs de ses partenaires de l’Union européenne, la France estime qu’elle n’a pas à participer à la commémoration de cet événement. La France réaffirme son attachement à l’universalité des droits de l’Homme et sa détermination à lutter contre le racisme. La France est attachée à la poursuite des efforts collectifs entrepris dans le cadre des Nations unies et des différentes enceintes internationales pour lutter efficacement contre toutes les formes de racisme, d’antisémitisme, de xénophobie et de discrimination raciale ».

La France devient le 13ème pays  – et le huitième Etat membre de l’Union européenne – à se retirer de Durban 3. Les autres pays à ce jour sont: l’Australie, l’Autriche, la Bulgarie, le Canada, la République tchèque, l’Allemagne, Israël, l’Italie, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis et le Royaume-Uni.

«Nous applaudissons la décision française », a déclaré le directeur exécutif d’AJC David Harris. «La France et les douze autres grandes nations démocratiques qui ont dit« non »à Durban 3, envoient un message puissant au monde: le processus de Durban, initialement conçu pour lutter contre le racisme, et détourné pour promouvoir la haine d’Israël et des Juifs, ne mérite pas d’être commémoré. Comme cela a été si bien souligné par le Premier ministre britannique David Cameron:« Cette conférence, et l’atmosphère d’antisémitisme dans laquelle elle s’était déroulée, ont été un chapitre particulièrement déplaisant et controversé dans l’histoire des Nations-Unies. Ce n’est pas un événement qui doit être célébré. »

AJC espère  que les autres pays engagés dans la lutte réelle contre le racisme, y compris contre l’antisémitisme, rejoindront la liste importante des 13 nations qui ont choisi d’ignorer Durban 3 ».

AJC Calls on UN Security Council to Act on Syria

August 1, 2011 — New York — AJC called on the UN Security Council, which is meeting today, to act urgently in the face of mass murder and repression by the Syrian government against protesters.

« Until now, the UN Security Council has remained deafeningly silent about Syria, » said AJC Executive Director David Harris. « The stumbling block has been the opposition of several key members unwilling to adopt a resolution critical of the Assad regime. This is beyond shameful. People are being killed in ever larger numbers, and many more have been arrested and not heard from since. »

« The U.S., Britain, France and Germany have been among those UN Security Council members eager to press for a resolution, » added Harris, « but others, led by Russia and China, have reportedly opposed any such move. It is high time to go forward with a draft resolution that explicitly condemns the use of violence, the many fatalities, and the other harsh measures employed by President Assad to hold on to power. Let the world see, country by country, who on the Security Council condemns what’s going on — and who countenances it. That vote will be telling. It will end the inexcusably long period of silence on Syria in the face of months of human rights violations that have revealed for all to see — at least for those who care to look — the brutal nature of the Syrian regime. And it will tell the brave Syrians risking their lives every day that their actions are neither ignored nor in vain. »