Nouveau rapport sur l’antisémitisme alarmant : AJC exhorte les nations de l’UE à agir

10 décembre 2018 – New York – AJC somme les gouvernements européens d’agir de façon concertée pour contrer la montée de l’antisémitisme, suite à la publication des résultats, profondément troublants, d’un sondage de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) sur les Juifs à travers l’Europe.

Les résultats de l’enquête ont été annoncés aujourd’hui, à Bruxelles, par le premier vice-président de l’Union européenne, Frans Timmermans, et la commissaire européenne en charge de la Justice, Věra Jourová.

Lire la suite

AJC condamne la résolution de l’UNESCO sur Israël et se réjouit que dix pays aient rejeté le texte

2 mai 2017 – New York – AJC se félicite que plusieurs Etats membres aient voté contre la dernière résolution de l’Unesco visant à attaquer Israël. Le texte a été adopté aujourd’hui à Paris par un vote de 22 voix pour, 10 contre et 23 abstentions.

« L’Allemagne, la Grèce, l’Italie, la Lituanie, le Paraguay, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, le Togo, l’Ukraine et les Etats-Unis ont montré une détermination morale en rejetant sans équivoque cette résolution mal intentionnée et portée par les Arabes », a déclaré David Harris, Directeur exécutif d’AJC. « En effet, les Arabes soutenant le texte n’ont même pas pu rassembler une majorité, ce qu’ils doivent considérer comme un recul par rapport à leur attente d’une « majorité automatique ». »

Lire la suite

AJC salue le discours du Premier ministre italien Renzi lors de son voyage en Israël

Capture d’écran 2015-07-23 à 19.36.4122 juillet 2015 – New York – AJC applaudit les termes éloquents utilisés par le Premier ministre italien afin de souligner son soutien à Israël lors de sa visite de 3 jours dans le pays. Il a également souligné la force des relations italo-israéliennes.

« La sécurité d’Israël revient à la sécurité de l’Europe » a-t-il déclaré, lors d’une conférence de presse à Jérusalem en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

« Nous sommes du côté du peuple qui lutte pour les idéaux de démocratie et de prospérité. » a-t-il ajouté. « Israël n’a pas le droit d’exister ; il en a le devoir. »

Au sujet de la montée de l’antisémitisme dans le monde, Renzo a été très clair en affirmant «Nous sommes absolument déterminés à poursuivre la lutte contre l’antisémitisme, car c’est un ennemi de la paix et une clé pour la terreur ».

S’exprimant face à la Knesset, le Parlement israélien, Renzi a ainsi affirmé que l’existence d’Israël était incontestable. « Reconnaître Israël signifie tout simplement reconnaître une réalité. L’existence de l’Etat d’Israël ne résulte pas d’un geste de la communauté internationale à la suite de l’Holocauste, mais d’un fait qui est antérieur de centaines d’années à tout accord. »

Le Premier ministre a également critiqué le mouvement BDS en s’exprimant de la sorte : « Celui qui boycotte Israël ne se rend pas compte qu’il se boycotte lui-même, entravant et trahissant l’avenir. L’Italie oeuvrera toujours pour la coopération, et non pour le boycott. C’est stupide et futile. »

« Ces remarques formelles et limpides constituent la réaffirmation puissante des relations italo-israéliennes et un modèle pour les autres nations. » a déclaré le Directeur exécutif d’AJC David Harris, qui a souvent eu l’occasion de se rendre en Italie. « Il s’agit d’un message fondamental que celui du Premier ministre ».

AJC possède un bureau à Rome dirigé par Lisa Palimieri-Billig.