Décès d’Olivier Ferrand

AJC apprend avec une immense tristesse la disparition d’Olivier Ferrand.
« Nous perdons aujourd’hui un ami et un grand contributeur à la pensée et à la politique française qui a eu le courage d’agir en dehors des sentiers battus. C’est un véritable choc pour nous qui l’aimions et le respections. »

« A sa famille, à sa femme et sa fille, j’adresse mes sincères condoléances » a déclaré Simone Rodan-Benzaquen, directrice d’AJC France.
Sous la présidence Olivier Ferrand Terranova avait collaboré à plusieurs reprises avec AJC France, la dernière datant du 25 juin avec un colloque commun sur le nucléaire iranien.

Colloque: Peut-on stopper la prolifération nucléaire en Iran à des fins militaires ? en partenariat avec Terranova, lundi 25 juin à 9h, au Sénat.

AJC organise en partenariat avec Terranova, le lundi 25 juin à 9h un colloque:

Peut-on stopper la prolifération nucléaire en Iran à des fins militaires ?

Interviendront lors de ce colloque :

Jacques Audibert, directeur général des affaires politiques et de sécurité au ministère des Affaires étrangères et européennes

Frédéric Encel, professeur de relations internationales à l’ESG Management School et consultant en risques-pays

Bruno Tertrais, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique

Michel Taubmann, journaliste et directeur de la revue Building

Entrée libre. Inscription à l’adresse suivante : colloque.iran.senat@gmail.com

Pièce d’identité obligatoire à présenter à l’entrée du Sénat. Accueil à 9h.

En partenariat avec

 

 

 

Avec le soutien de

Des responsables français de gauche visitent Israël et les territoires palestiniens et rencontrent des responsables politiques lors d’une mission d’étude Project Interchange/AJC.

Paris, Jérusalem- Un groupe de responsables de gauche français se rend cette semaine en Israël et dans les territoires palestiniens pour des rencontres politiques et un dialogue intensif.

Ces responsables, dont des maires, députés, et fonctionnaires municipaux, représentent un échantillon des responsables politiques et leaders d’opinion français important. Cette mission d’étude fait partie des efforts de Project Interchange/AJC de promouvoir la compréhension informée d’Israël et de la région à un moment clé. Le séjour comprend des réunions avec des leaders influents de toutes tendances politiques, dont des dirigeants israéliens et palestiniens.

 Simone Rodan-Benzaquen, la directrice d’AJC en France, accompagnera la délégation. Le voyage est organisé en coopération avec MedBridge, une ONG dédiée à améliorer les liens entre l’Europe et les pays de la Méditerranée, et Terra Nova, un think tank progressiste indépendant ayant pour but de produire et diffuser des solutions politiques innovantes en France et en Europe.

Les participants rencontreront une variété de personnalités israéliens pendant leur séjour, dont le Vice Premier ministre Dan Meridor, ancienne Vice Premier ministre et la chef d’opposition Tzippi Livni, et l’ancien ministre et Membre de la Knesset Avishay Braverman. La délégation rencontrera également le Premier ministre palestinien Salam Fayyad et se rendra à Bethléem ou elle visitera le parc industriel, une initiative française importante qui a pour objectif d’améliorer le secteur économique palestinien.

Simone Rodan-Benzaquen a declaré: “L’Europe et la France en particulier ont un rôle important à jouer au Proche-Orient. Au moment où le monde arabe est en pleine évolution et que le processus de paix semble dans une impasse, il est important pour la classe politique française de se confronter avec les réalités sur place.”

AJC est engagé dans les échanges diplomatiques avec la France depuis de nombreuses années. En 2006, un an avant les élections présidentielles, Project Interchange/AJC et MedBridge ont notamment organisé un déplacement similaire avec une délégation de l’UMP, menée par le Premier ministre François Fillon.

La France a traditionnellement joué un rôle important au Moyen-Orient et dans le processus de paix israélo-palestinien. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et le président palestinien Mahmoud Abbas se sont d’ailleurs tous les deux récemment rendus à Paris, où se prépare également la conférence internationale des donateurs pour le futur Etat palestinien en juin.